Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
 
 
 

Pro D2 - Tarbes en souffrant : TPR 18 Auch 14

samedi 25 septembre 2010 par Rédaction
Tarbes 18 - Auch 14 (Mi-temps : 12-8)


Evolution du score : 3-0 ; 3-5 ; 6-5, 6-8 ; 9-8 ; 12-8 ; 12-11 ; 15-11 ; 18-11-18-14.
5.000 spectateurs. Arbitre : Hadj Bachir (Auvergne).

Pour Tarbes : 6 pénalités de Fortassin (5e, 11e, 35e, 39e, 65e et 69e).

Pour Auch : 1 essai de Campo (9e) et 3 pénalités de Dut (12e, 48e et 75e).
TPR : Etcheverria (cap) ; Terblanche, Caujolle, Worthington, Domec ; (o) Fortassin, (m) Labarthe (Lacrampe, 49e) ; W. Loftus (Andre, 53e), Ricaud (Lasserre, 49e), Bernad ; Domolaïlaï (Spencer, 65e), Stewart ; Garcia (Toetu, 61e), Anglade (Dupuy, 68e), Magrakvelidze (Hurou, 35e), Magrakvelidze (40e) et Hurou (53e).
Exclusion temporaire : Hurou (53e).
AUCH : Duffau ; Bosque, Acebes, Butonidualevu, Berot ; (o) Dut, (m) Salle Canne (Clarac, 71e) ; Eymard (Medves, 68e), Depauw (Etchegaray, 68e), Saint-Lary ; Valdes, Tapasu ; Menkarska (Nerocan, 37e), Campo (Casals, 60e) et Delom (Magnan, 63e).
Exclusion temporaire : Nerocan (53e). Exclusion définitive : Tapasu (53e).

=============

Tarbes s’est sorti sans dommage du double piège de ce derby. D’abord du piège des Auscitains qui étaient venus en Bigorre pour rattraper les points perdus à domicile contre le promu carcassonnais lors de la 1ère journée. Enfin, du piège de l’arbitrage incompréhensible et tatillon de M. Bachir qui a fait l’unanimité contre lui, tant du côté tarbais que gersois. Dommage, car si M. Bachir avait su canaliser l’agressivité et la nervosité des Auscitains, le public aurait pu assister à un bon match tant les deux équipes avaient les capacités d’envoyer du jeu. Le carton rouge du 2ème ligne gersois après une bagarre générale a pesé lourd, tandis que Hurou écopait d’un jaune. Un rouge mérité pour une double faute. D’abord un coup de poing sous une mêlée à l’agonie qui déclencha la rixe depuis une agression dangereuse sur Anglade lors de la bagarre générale. M. Bachir aurait dû sévir bien avant car les deux équipes s’étaient déjà frictionnés en première mi-temps et les Gersois avaient fait preuve d’une agressivité dangereuse sur certains placages et sur des coups de têtes dans les rucks. On ne comprend pas pourquoi Hurou, qui a fait un superbe round en tête à tête avec son vis à vis, ait été le seul sanctionné. L’agresseur qui a fait éclater l’arcade de Lacrampe sur un placage haut n’a pas été puni alors que le geste était volontairement dangereux. Les Tarbais ont eu du mal à entrer dans le match étouffés par l’agressivité de leurs voisins. C’est pourtant Fortassin qui ouvrait la marque sur pénalité (3-0). Auch allait prendre l’avantage sur un essai généreusement accordé sous un magma de Tarbais qui semblaient faire écran (3-5). Tarbes réagissait aussitôt avec un ballon récupéré par Caujolle sur le renvoi haut et derrière le regroupement Fortassin claquait un magnifique drop (6-5). M. Bachir sanctionnait la mêlée tarbaise et Dut permettait à Auch de reprendre les rênes du match (6-8). C’est alors que l’arbitre allait changer d’âne et après avoir coupé les cheveux en quatre sur les mêlées tarbaises il cherchait des poux dans les ruck gersois.

Fortassin en profitait et le TPR virait en tête 12-8. Tarbes semblait avoir pris la mesure de son adversaires avant de le remettre dans le match suite à une relance intempestive dans ses 22 m. Dut grâce à un poteau rentrant ramenait Auch à 1 point (12-11). On commençait à craindre le pire car Fortassin manquait coup sur coup 2 pénalités avant de trouver la cible à 2 reprises. A 18-11, on pouvait respirer côté tarbais même si Dut manquait une pénalité accordée pour une contestation tarbaise sur l’arbitrage. Pas pour longtemps car Erwan Bérot, le fils de l’entraîneur du TPR réussissait le but qui donnait un bonus mérité à Auch 18-14. Mais malgré quelques erreurs sur des dégagements directs en touche Tarbes réussissait à préserver un succès difficile mais mérité.

Jean-Jacques Lasserre

Grégory Patacq, l’entraîneur gersois ne savait trop s’il devait pleurer ou rire de la prestation arbitrale parfois ubuesque, mais il n’hésita pas à englober les deux équipes dans ses louanges. "On ramène un point de bonus de Tarbes qui est une équipe très solide et qui vient de le confirmer. Ce qui déséquilibre un peu les débats c’est ce carton rouge que j’analyserai à la vidéo si c’est mérité ou non, mais c’est très dur pour nous. Surtout que Tapasu est un élément essentiel de mon équipe et j’espère que la commission ne sera pas trop sévère. Quand je vois l’enthousiasme de mes joueurs, leurs intentions de jeu en première mi-temps, je pense qu’on est dans le vrai. Les joueurs ont été très fébriles à cause du contexte mais il y a du potentiel et il faut que les joueurs croient en eux. Quand je vois ce qu’ils ont fait ce soir, c’est qu’on ne s’est pas trompé. Il faut qu’on continue à bosser et si on avait ramené quelques points en plus ce soir, on aurait oublié Carcassonne. On a grappillé à Pau et à Tarbes les points perdus." On a les consignes de M. Revol de ne pas trop parler du corps arbitral, mais c’est difficile de s’adapter aux différents types d’arbitrage. Ce soir l’équipe qui dominait, que ce soit Tarbes ou nous, était pénalisée à chaque fois."

Martin Worthington, malgré la rudesse du combat et la dureté des impacts ne s’est pas ressenti de sa blessure. Malgré plusieurs saisons en France, l’Anglais n’arrive pas à comprendre la notion de derby. "Pour Tarbes c’était un match important et on était stressé parce que c’est un derby. Il faut seulement se concentrer sur le rugby et considérer qu’il faut prendre chaque match pour le gagner. Dans le vestiaire tout le monde était stressé et sur le terrain on a fait plein de fautes. Si ça n’avait pas été un derby on aurait fait un meilleur match comme contre Grenoble. Le plus important c’est d’avoir pris 4 points !"

Christophe André a souffert sur le banc des remplaçants , puis sur le terrain lorsqu’il rentra en seconde période. "On a été dominé au niveau de l’agressivité. Ils étaient davantage dans le match que nous mais après heureusement, la tendance s’est inversée. Ils n’étaient pas venus pour rien, et ça s’est vu d’entrée. On a été pris sur le combat au départ avant de redresser la barre."

Alexandre Ricaud, l’ex-Auscitain n’a pas apprécié le comportement de ses ex-équipiers. "Au coup d’envoi, ils m’ont ouvert la lèvre du haut et au coup d’après celle du bas. Mais j’aime ça et s’ils ne l’avaient pas fait j’aurais été déçu ! On a fait un bon bloc de 5 matchs et je suis content d’avoir gagné car je jouais à Auch l’année dernière." Une victoire d’autant plus belle que chèrement acquise. "On a rencontré une grosse équipe d’Auch qui a retrouvé ses valeurs." Ricaud a apprécié de jouer d’entrée contre son ex équipe. "Philippe a été très gentil de me mettre mais je ne suis pas satisfait de moi. Je me suis peut-être trop mis de pression et je n’ai peut-être pas touché assez de ballons pour me mettre dans le bain. Je regrette d’être sorti avant la fin mais c’est une bonne chose pour l’équipe car l’entrée de joueurs frais nous a permis de gagner ce match."

(Recueilli par Jean-Jacques Lasserre)


GALERIE PHOTOS N°1


GALERIE PHOTOS N°2