Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

mercredi 22 septembre 2010 par Rédaction

Depuis quelque temps, les prochaines échéances électorales agitent beaucoup les états-majors politiques. Et il semble d’après les derniers bruits de couloir qu’à gauche des rapprochements s’opèrent. Ainsi, entre PS et PRG, on parle d’un apaisement des relations. Ainsi, pour les Radicaux de Gauche, il ne serait plus question de discuter la présidence de la socialiste Josette Durrieu, lors du prochain renouvellement cantonal, en mars 2011. Josette Durrieu pourrait donc aborder la dernière ligne droite de sa présidence dans la plus grande sérénité. Pas de revanche pour François Fortassin qui a déclaré depuis plusieurs mois déjà qu’il ne sera pas candidat au fauteuil présidentiel en 2011. Du côté du PRG, le nom de Michel Pélieu était le plus souvent avancé. Ce radoucissement des relations PS-PRG ne ferait donc plus son affaire.

Autre nouvelle qui devrait se confirmer prochainement : la probable candidature de Jean Glavany dans la 1ère circonscription qui briguerait la succession de Pierre Forgues, dont on sait qu’il ne se représentera pas. Jean Glavany, avec l’appui des instances nationales du PS et plus particulièrement de Martine Aubry. Reste un dernier obstacle pour ce ténor du PS : avoir l’aval des militants socialistes. La Fédération du PS des Hautes-Pyrénées ne lui a jamais facilité la tâche. Remember les élections régionales où Bernard Plano lui avait été préféré. Le maire de Lannemezan sera-t-il candidat à la candidature dans la 1e circonscription ? Si oui, Josette Durrieu pourrait avoir une grande influence dans le choix du candidat. Mais quelque chose nous dit qu’à deux ans des législatives, on va vers une candidature PS-PRG dans la 1ère circonscription avec Jean Glavany et vers une candidature PRG-PS dans la 2e circonscription avec Chantal Robin-Rodrigo. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

(Gérard Merriot)