Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 
 

Cognac-Tarbes, dimanche à 15h00 au Stade des Sports à Cognac

dimanche 15 janvier 2023 par Rédaction

Une première victoire en jeu

Un match capital pour l’avenir des deux équipes à la recherche d’une première victoire. Première victoire de la saison pour Cognac, qui reste sur quatorze défaites de rang et première victoire en déplacement pour Tarbes en six sorties. Des victoires qui relanceraient les deux clubs pour la suite du championnat. Un premier succès de Cognac briserait la spirale infernale des échecs et laisserait entrevoir un peu de lumière au bout du long tunnel que traversent les Charentais depuis septembre. Un premier succès de Tarbes à l’extérieur, relancerait l’espoir de disputer les Phases Finales.

Cognac n’a plus rien à perdre

Cognac n’a aucune pression puisque la descente a déjà été actée par les deux président Lilian Tessendier et Christophe Lacombe. La seule pression que les Charentais ont, c’est de répondre présent dans le combat et l’agressivité pour rentrer la tête haute aux vestiaires quel que soit le résultat. Cognac n’a donc plus rien à perdre, si ce n’est retrouver son honneur en l’emportant face à une équipe tarbaise qu’ils n’ont jamais battu depuis la demi-finale de Du Manoir. Avec le retour d’une partie de ses blessés Cognac, se doit de « faire honneur au maillot et de ne pas fausser le championnat, en laissant filer les matchs » comme l’ont demandé les Présidents. Les Charentais, même s’ils ne sont plus trop nombreux à avoir subi l’humiliation de la saison dernière (18-57), restent sur un lourd revers (35-19) au match Aller. Outre Yannick Vignette qui n’aime pas perdre, Sordia, Manu et Maninoa, qui ont porté le maillot tarbais, devraient avoir à cœur de démontrer qu’ils ont un brin d’orgueil. D’autant que les Charentais, ont failli faire plier en début de saison Valence-Romans (20-23) et Bourg-en-Bresse (27-28) et que Suresnes (18-24), n’aurait jamais dû l’emporter, sans un essai transformé (75ème) et une pénalité pendant les arrêts de jeu. Même si cette équipe cognacaise manque d’amalgame, de profondeur et de cohésion, son pack est composé de joueurs expérimentés de qualité, les demis Billou, Beaudon, Garnier, Bordoli et les trois-quarts, même s’ils ne jouent pas à leurs places, sont de bons joueurs, à l’image de Pageneau, Lotawa, Guyon et Antunes.

Nouveaux coups durs pour Cognac

Décidément la scoumoune n’abandonne pas l’UCS qui a perdu depuis jeudi son pilier droit Sharashidze (bronchite) et son demi-de-mêlée Beaudon (déchirure) mais qui vient de recevoir la licence d’Augeix, le pilier droit Espoirs prêté par Soyaux-Angoulême. Du coup, le staff aligne un six-deux sur le banc, en l’absence de demi-de-mêlée supplémentaire dans l’effectif. C’est l’ouvreur Garnier qui couvrira le poste. Tuilagi, jusqu’ici blessé, entre sur le banc.

La compos : 1 Tougne, 2 Sauzaret, 3 Augeix, 4 Praud (Cap.), 5 Maninoa, 6 Sordia, 8 Manu, 7 Gulizzi, 9 Billou, 10 Bordoli, 11 Guyon, 12 Tuva, 13 Lotawa, 14 Pageneau, 15 Antunes

Remplaçants : 16 Gau, 17 Zakashvili, 18 Falaefa, 19 Toevalu, 20 Thomas, 21 Tuilagi, 22 Garnier, 23 Kaikatsishvili

La pression est tarbaise

Tarbes est sous pression car l’équipe a tout à perdre contre l’UCS qui n’a pas gagné un match de la saison et qui a perdu ses six matchs à domicile. Pire en dix-neuf rencontres à domicile en deux saisons, Cognac n’en a remporté que cinq contre Blagnac, Dax, Dijon, Nice et Chambéry… Les Tarbais sont sous pression, parce qu’ils seraient la première équipe à se faire battre par Cognac cette saison. Une défaite qui ferait tache et qui plomberait la suite de la saison qui n’aurait plus beaucoup d’intérêt puisque, sauf cataclysme, les Tarbais sont quasiment assurés du maintien. Pourtant, si défaite il y avait, alors que six équipes dont Suresnes, Narbonne, Nice et Hyères-Carqueiranne, se sont imposées en Charente, Tarbes pourrait commencer à douter et à se mettre la pression, lors des prochaines rencontres à Trélut. Cependant les Tarbais, ont mis tous les atouts de leurs côtés en se déplaçant la veille, alors que leur Président a annoncé lors de l’Assemblée Générale du 4 janvier, qu’il manquait 300 000 euros par rapport aux engagements des partenaires. Un effort financier qui met encore plus de pression sur les Tarbais qui auront été mis dans les meilleures dispositions pour ce déplacement de 341 kilomètres, dont 235 sur Autoroute.

Retour de Réal, Lhusero, Pees, Vakacegu et Paulet

L’infirmerie tarbaise se vide peu à peu et ne compte plus que trois blessés, Belair, Cantan et Saint-Guilhem. Tuitula Vaea, le centre international fidjien, a été prêté par Pau jusqu’à la fin de la saison, mais il n’est pas encore qualifié. Berbizier est en reprise et Réal, Lhusero, Pees et Vakacegu, ont rejoint le Groupe de Cognac. Réal et Paulet, font leur retour sur le banc, alors que Lhusero, Pees et Vakacegu débutent. Le staff a effectué huit changements par rapport au Groupe de Chambéry, avec les sorties, sur roulements, de Combier, Duny, Estaque, Leshkasheli, Mansieux, Alofa, Lartigue et de Millet, sur blessure. Le jeune Descoubet est maintenu dans le Groupe malgré la présence d’Alofa.

Compos  : 1 Palisse, 2 Lamothe, 3 Tchitchiasvhili, 4 Bousquet, 5 Seuvou, 6 Coustallat, 8 Massyn, 7 Ricard, 9 Lhusero, 10 Fuertes, 11 Duffau, 12 Vakacegu, 13 Pees, 14 Oltmann, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Mondon, 17 Erasmus, 18 Sajous, 19 Réal, 20 Dulucq, 21 Descoubet, 22 Paulet, 23 Filomeno

Jean-Jacques Lasserre