Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Inauguration du temple protestant

samedi 18 septembre 2010 par Rédaction

A l’occasion de l’inauguration du temple protestant rénové au 30 ter de la rue de Régiment de Bigorre, une sympathique réception a été organisée par les membres de l’association de l’Eglise protestante réformée des Hautes-Pyrénées rassemblés autour de leur pasteur Claire Sixt Gateuille et en présence de nombreux invités parmi lesquels le maire Gérard Trémège.

C’est Michel Ravaux, président de l’association, qui a pris la parole le premier : il est revenu sur l’histoire de ce temple construit en 1861 et que les années avaient lentement dégradé malgré des travaux effectués dans les années 40. Nommé « le Petit Temple » à cause son étroitesse, ce lieu complètement rénové va désormais pouvoir accueillir ses paroissiens ainsi que des expositions, des chorales, des conférences…Michel Ravaux a remercié la mairie de Tarbes qui l’a soutenu dans le domaine administratif et aidé à la réfection de la façade, les amis catholiques qui ont offert l’hospitalité à la maison Saint Paul pendant les travaux, sans oublier les différents corps de métiers qui sont intervenus sur le chantier. Il faut dire que c’est une rénovation particulièrement réussie au vu des aménagements, éclairages, peintures, sans oublier le magnifique vitrail au centre duquel une croix semble danser dans le soleil…

Le trésorier Ivan Micolasek a ensuite insisté sur les financements obtenus. Pour les 180 000 euros nécessaires, la subvention de la région a été de 15 000 euros, celle de la mairie de 1 500 euros, les dons ont été de 7 320 euros et le reste est venu des fonds propres de l’association, soit 157 000 euros.

Le pasteur Claire Sixt Gateuille, qui a en charge 160 familles soit 300 paroissiens sur le département, a souligné que l’Eglise protestante réformée était « en relation et en dialogue », aussi bien à travers le monde que localement.

Quant à Gérard Trémège, il a rappelé que la municipalité « était ouverte à tous les accompagnements et dialogues et qu’en ces temps tourmentés il fallait être ouvert aux autres… »

Josiane Perez