Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Tarbes tout près de l’exploit

samedi 3 décembre 2022 par Rédaction

Tarbes-Dax : 9-13 (MT : 9-3)
Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3 // 9-3, 9-10, 9-13

Public nombreux, température glaciale, bruine en première mi-temps, vent tourbillonnant, terrain et ballon glissant, arbitrage Ludovic Sacarot, assisté de Julien Caulier et de Fabien Soucaret

Pour Tarbes : Trois pénalités de Fuertes (24ème, 38ème, 55ème)

Carton jaune Lhusero (60ème) placage dangereux

Pour Dax : Un essai Fourquet (74ème), deux pénalités Berchesi (5ème), Cerisier (80ème), une transformation Cerisier

Carton jaune Berchesi (44ème), antijeu

Les Compositions d’équipes

Tarbes : 1 Palisse, 2 Lamothe, 3 Tchitchiasvhili, 4 Bousquet, 5 Seuvou, 6 Coustallat, 8 Leshkasheli, 9 Lhusero, 10 Fuertes, 11 Duffau, 12 Vakacegu, 13 Belair, 14 Oltmann, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Erasmus (47ème), 17 Combier (65ème), 18 Sajous (51ème), 19 Lestaque (76ème), 20 Massyn (51ème), 21 Millet, 22 Alofa (53ème), 23 Filomeno (47ème)

Dax : 1 Mary, 2 Levi, 3 Ferreira, 4 Loiret, 5 Luamanu, 6 Aletti (Cap.), 8 Ferrer, 7 Doucouré, 9 Ayestaran, 10 Berchesi, 11 Marta, 12 Fourquet, 13 Reteau, 14 Bouche, 15 Gatelier

Remplaçants  : 16 Barrere (56ème), 17 Faitotoa, 18 Gaune (58ème), 19 Ausset (52ème), 20 Garrouteigt (58ème), 21 Cerisier (58ème), 22 Duprat (74ème), 23 Dréan (56ème)

Les Tarbais sont passés tout près de l’exploit face à des Dacquois, dignes premiers de classe, qui sont restés fidèles aux principes qu’ils affichent depuis le début de la saison. Les Tarbais, n’ont rien à se reprocher au niveau de l’engagement et de l’envie, face à une équipe dacquoise bien en place défensivement et très agressive sur toutes les zones d’affrontement. La victoire des Dacquois est méritée, car ils ont laissé neuf points au pied sur des pénalités largement faisables, manquées par Berchesi à deux reprises (31ème, 38ème) et par Cerisier (63ème). Ceci dit, Tarbes aurait pu l’emporter sur une mêlée à 5 mètres (36ème) et deux superbes ballons portés (45ème, 80+4) et cette défaite a un goût très amer. Malgré des conditions difficiles, vent, bruine, ballon et terrain glissant, les deux équipes ont essayé de jouer au ballon, entre deux échanges de coup de pied d’occupation. Mais les deux grosses défenses tarbaises et dacquoises ont pris le pas sur les attaques.

Après un bel enchaînement derrière une relance de Ferrer, Berchesi ouvrait le score des 38 mètres en biais 0-3 (5ème). Puis sur un en avant à la réception d’un coup de pied, Dax récupérait une pénalité sur la mêlée et tapait en pénaltouche à 5 mètres. Les Tarbais contraient le point fort des Dacquois qui enchaînaient au large mais la défense tarbaise coulissait bien et l’arbitre revenait à une pénalité sur la touche. Sur la seconde pénaltouche à cinq mètres les Tarbais mettait les Landais sous pression, récupéraient une mêlée et se dégageaient. Fuertes égalisait des 38 mètres en biais sur un placage haut suite à un bon enchaînement bigourdan 3-3 (25ème). Berchesi manquait des 45 mètres en biais une pénalité sur mêlée (31ème). L’ouvreur récidivait cette fois des 48 mètres en biais sur un contest non récompensé sur un ballon de récupération dacquois (33ème). Tarbes sur un ballon récupéré et un bon jeu au pied de pression obtenait une mêlée à 5 mètres (35ème). Les Tarbais enchaînaient dans l’axe et pilonnaient la ligne sans pouvoir la franchir mais obtenaient une pénalité 5 mètres face. 6-3 (38ème)
A la reprise, énorme relance de Marta de ses 22 mètres qui était repris dans les 22 mètres bigourdans (43ème). Derrière, sur un ballon de récupération, jeu au pied de pression et Dax concédait une touche à 5 mètres. Prise de Bousquet et maul pénétrant poussé par les trois-quarts qui terminait dans l’en-but. Essai refusé, pénalité et carton jaune à Berchesi. Sur la seconde pénaltouche, le contre dacquois récupérait le ballon et se dégageait (47ème). Sur un nouveau ballon de récupération, Tarbes enchainait et obtenait une pénalité 20 mètres face aux poteaux que transformait Fuertes (54ème). Les Tarbais échouaient sur un en avant à 10 mètres sur un petit côté derrière une mêlée aux 22 mètres des Dacquois qui se dégageaient et Fuertes manquait le drop des 40 mètres (60ème). Sur la relance, Lhusero plaquait à retardement Marta et écopait d’un carton jaune (61ème). Cerisier manquait la pénalité des 22 mètres légèrement en biais (63ème). Gatelier s’engouffrait dans un intervalle et filait à l’essai repris à 5 mètres par Oltmann et les Tarbais récupéraient le ballon dans le ruck et se dégageaient par Fuertes passé à la mêlée (64ème). Alors que les Tarbais géraient bien, (par du jeu au pied d’occupation et du cache ballon), ils se faisaient prendre hors-jeu sur un coup de pied à suivre et écopaient d’une pénalité rapidement jouée à la main par Dax qui enchainait. La défense tarbaise résistait et se faisait pénaliser pour un placage haut (70ème). Pénalité rapidement rejouée à la main dans les 22 mètres. C’est alors qu’intervenait un fait de jeu lourd de conséquence, car alors que la voiture porte-tee arrivait près la zone de la pénalité, Dax choisissait la mêlée (71ème) et enchainait autour puis pilonnait dans l’axe. La défense tarbaise tenait bon mais se faisait pénaliser de nouveau (72ème) pour un hors-jeu d’un pied au ras du ruck. Dax reprenait la mêlée à 5 mètres, alors que Lhusero faisait son retour. Garrouteigt feintait le départ petit côté, Ferrer partait droit à l’intérieur et sur le renversement, Fourquet prenait la défense à revers 9-10 (74ème). Ferrer relançait et l’arbitre pénalisait pour la seconde fois le contest de Coustallat, énorme pour sa rentrée. Une pénalité aux 25 mètres landais qui aurait permis de prendre le score (76ème). Les Tarbais, héroïques, contraient la pénaltouche par Sajous, et enchaînaient derrière plus de deux minutes de temps de jeu. Et ce, sans obtenir la moindre récompense sur des grattages suspects, sur des hors-jeu autour et des plaqueurs qui ralentissaient les sorties. Au contraire, c’est Tarbes qui se faisait pénaliser à 45 mètres de l’en but dacquois. Une protestation et une pénalité avancée au 45 mètres bigourdan face aux poteaux qui permettait à Cerisier de mettre Tarbes à un essai d’écart 9-13 (80ème). Les Tarbais, qui enchainaient de nouveau pendant plus d’une minute étaient cette fois récompensés 40 mètres face aux poteaux (80+2). Sur la pénaltouche à 10 mètres, Tarbes enclenchait un maul pénétrant que les Dacquois écroulaient à moins de cinq mètres. Les Tarbais pilonnaient dans l’axe face à une grosse défense landaise qui les mettait sur le reculoir. L’arbitre revenait à la pénalité et Tarbes à une pénaltouche à 5 mètres cette fois (80+4). Las, les Tarbais n’arrivaient pas à contrôler ce possible ballon d’essai (80+5). M. Sacarot sifflait la fin du match et sortait sous les huées et les sifflets, alors que les Dacquois explosaient de joie. 

Jean-Jacques Lasserre