Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Bonne répétition pour le TGB

dimanche 12 avril 2009

A Tarbes : TGB bat Clermont 86-62
QT : 25-18, 16-8, 27-16, 18-20

Arbitres : Mrs Maestre et Gavard

Pour Tarbes : 36 tirs sur 70 dont 11 sur 27 à 3 pts, 5 LF sur 8, 15 fautes, 42 rebonds, 6 interceptions, 10 balles perdues, 22 passes décisives
Les points : Wright 4, Eldebrink 21, Rusakova 4, Arrondo 4, Jansone 3, Arfelis 3, Castets 9, Moeggenberg 12, Yacoubou-Dehoui 19, Tzekova 7.

Pour Clermont : 23 tirs sur 57 dont 3 sur 11 à 3 pts, 13 LF sur 16, 15 fautes, 29 rebonds, 7 interceptions, 11 balles perdues, 9 passes décisives
Les points : Lardy 2, Labbe 4, Mendy 10, Das Nesves 20, Lemaire 6, Thizy 6, Nikipolskaïa 14

Les Tarbaises n’ont pas eu à forcer leur talent pour mettre à la raison une équipe de Clermont qui ne pourra pas éviter la descente. En 2 minutes, les premières, le décor était planté. Le score était déjà de 9-0 et le coach visiteur, Emmanuel Coeuret avait rappelé ses ouailles pour remettre les idées en place. Frida Eldebrink avait de suite trouvé la distance à 3 points et Isabelle Yacoubou régnait en patronne sous les panneaux. Le temps mort clermontois n’apportait pas vraiment la solution, le tableau d’affichage grimpant à 20-5. Il fallait que Das Neves sonne le réveil, aidée par Thizy et Lemaire pour que la rencontre retrouve un peu d’intérêt. A 25-18 après 10 minutes, le bilan était beaucoup plus présentable. Puis la marche en-avant des Violettes reprenait, inexorable. François Gomez pouvait commencer à pianoter sur son banc ; envoyant au feu ses jeunes, Elisaveta Rusakova et Marion Arfelis. Sans que le rendement en souffre d’ailleurs. La faiblesse des visiteuses permettait que le banc puisse se mettre en vedette.

Même scénario pour la troisième période avec une large domination des Tarbaises aux quatre coins du terrain. Si on doit tirer les oreilles à Liz Moeggenberg et à ses amies, c’est d’avoir perdu le quatrième quart-temps. Sûrement qu’à ce moment-là les esprits étaient plutôt tournés vers Bourges et le rendez-vous de mercredi soir. On pardonnera aisément ce relâchement bien compréhensible. Comme l’avouait François Gomez à la fin de la rencontre : "On a enfin pu passer une soirée tranquille".

L’affaire sera plus dure à gérer dans le Berry, puis dimanche prochain face à Aix pour la demi-finale de Coupe de France. Mais à chaque jour suffit sa peine. Remercions les joueuses d’avoir offert à leur entourage un beau final de la saison régulière. Reste le bouquet final à préparer, chez les supporters aussi.

Jacques Terrée

[bleu]Mis en ligne dimanche 12 avril 2009[/bleu]