Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Inauguration de la nouvelle construction du département STAPS sur le campus de Tarbes

lundi 13 septembre 2010 par Rédaction

Vendredi 10 septembre 2010, a eu lieu l’inauguration de la nouvelle construction du département STAPS, sur le campus de Tarbes, en présence de Josette Durrieu, présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, Jean-Louis Gout, président de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Bernard Plano, conseiller régional, Jean Glavany, député des Hautes-Pyrénées, Francis Touya, adjoint au maire de Tarbes, représentant le Grand Tarbes, ainsi que plusieurs conseillers généraux dont Claude Miqueu, également ancien président du Pôle Universitaire Tarbais. Etaient aussi à leurs côtés Gilles Craspay, directeur du Pôle Universitaire Tarbais et Eric Margnes, directeur du STAPS.

La partie UPPA du campus de Tarbes compte près de 550 étudiants, une vingtaine d’enseignants-chercheurs et une dizaine de personnels administratifs et de services. L’enseignement de la filière sport appelée STAPS est essentiellement dispensé à Tarbes avec une licence et le Master STAPS.

En septembre 2010, de nouveaux locaux ont ouvert leurs portes (troisième tranche de 500 mètres carrés). Conformément au programme des travaux, il a été créé deux salles de TD supplémentaires, un laboratoire de recherche en lien avec une salle de musculation de 130 mètres carrés et trois salles dédiées à la convivialité pour les élèves, à l’accueil des associations et à la maintenance des locaux.

Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a été le maître d’ouvrage de ce chantier. La maîtrise d’œuvre a été assurée par l’architecte lourdais Didier Gil.

Ces locaux constituent la 3e phase d’un chantier démarré en 2001 (2001 : création du gymnase ; 2004 : construction de locaux pédagogiques et administratifs, d’un amphithéâtre et d’une salle de documentation). Le projet est estimé à 1 million d’euros et a été cofinancé dans le cadre du Plan Etat Région :

- Etat : 330 000€
- Conseil Régional Midi-Pyrénées : 330 000€
- Conseil Général des Hautes-Pyrénées : 230 000€
- Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes : 110 000€

L’intervention de Jean-Louis Gout, président de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

"Je voudrais dire la joie qui est la mienne de me trouver ici pour inaugurer un bâtiment qui s’insère dans un cadre beaucoup plus large et ce après tout un processus exemplaire. Exemplaire à plus d’un titre. Exemplaire parce que grâce au concours de l’ensemble des décideurs du territoire, et notamment de toutes les collectivités territoriales, cette opération réalisée pour tout le centre universitaire Tarbes Pyrénées a pu se développer avec une grande partie de nos collègues toulousains. J’insiste sur ce côté exemplaire pris par les collectivités territoriales : le conseil général, maitre d’ouvrage de cette opération ; la communauté d’agglomération du Grand Tarbes, le conseil régional Midi-Pyrénées et l’Etat. Ils ont donné à ce centre universitaire tarbais une importance très grande. C’est aussi exemplaire parce que les collaborations que nous avons se font avec tout l’environnement socio-économique et culturel. Il y a tous les partenaires qui se trouvent sur ce campus : l’ENI de Tarbes, l’IUFM, l’IUT, etc. Ça fait partie de ce qui fait la chance de ce centre Universitaire de Tarbes Pyrénées. Exemplaire également par la façon dont le projet a été élaboré. C’est une réalisation qui est conséquente et qui se fait dans la durée. C’est la force de ces centres qui ne sont pas forcément dans les grandes métropoles. Ce centre a été élaboré d’abord par les participants du STAPS, avec le concours de tous les services de toutes les collectivités participantes, avec les hommes de l’art, avec les techniciens et le personnel. (…) Nous sommes à un moment où il y a des transformations profondes de l’enseignement supérieur et de la recherche en France. Je pense qu’il serait extrêmement dangereux d’opérer à des concentrations sur les grandes métropoles, cela pouvant conduire par exemple à estimer que tous les masters se trouvent dans ces grandes métropoles. (…) Nous sommes plusieurs présidents d’universités à souhaiter que l’on travaille en réseaux et que par des réseaux de recherche, structurés, on n’oublie pas les territoires. Il y a de l’excellence dans tous les territoires. La réussite des étudiants dans des centres universitaires comme celui de Tarbes est, en général, plutôt meilleure qu’ailleurs. On n’oublie pas non plus la partie de l’insertion professionnelle".


GALERIE PHOTOS

En savoir + (lire .pdf ci-dessous)