Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Nice-Tarbes, samedi à 18h00 au Stade Arboras

samedi 22 octobre 2022 par Rédaction

SUIVRE LE DIRECT-LIVE

Défaite interdite pour les Niçois

Aprés deux défaites contre Dax (12-13), Bourgoin (9-16) et un match nul contre Albi (6-6), concédés à domicile, les Niçois sont dans l’interdiction de perdre de nouveau des points à la maison. Nice, se retrouve le couteau sous la gorge pour cette quatrième réception de la saison et un nouveau revers pourrait engendrer une crise à la Cognacaise. Les Niçois, qui ont l’ambition monter en Pro D2, ne peuvent pas se contenter d’une banale dixième place avec 11 points (1 victoire, 1 nul, 4 défaites, 3 bonus). D’autant qu’ils ont écarté leur précédent entraîneur, pour une sixième place l’an dernier et deux échecs en Barrage et en demi-finales en deux ans. Un classement qui est loin de correspondre au potentiel d’une équipe qui possède un des plus gros budgets (3 M€) et un des plus gros et meilleurs effectifs de Nationale.

Se rassurer et prendre le maximum de points 

Le temps presse car les Azuréens, englués en bas de tableau, à égalité avec Narbonne et Hyères-Carqueiranne, se retrouvent à 8 points de la porte des qualifications et à 14 points du podium. L’urgence est donc de prendre des points et le maximum de points contre Tarbes pour se replacer et se rassurer. Car cette équipe bien en place défensivement, portée sur le jeu, n’arrive pas à concrétiser ses temps forts et paye son indiscipline. Après trois défaites de rang avec trois essais encaissés, à Narbonne (17-9), à Dax (12-13) et contre Bourgoin (9-16), Nice retrouve peu à peu des couleurs. Même si le premier succès encourageant à Suresnes (15-25) a été suivi d’un triste match nul contre Albi (6-6). La semaine dernière, les Niçois ont montré un autre visage à Valence-Romans (26-23) avec deux essais inscrits, face à la meilleure équipe et à la meilleure défense de Nationale. Au-delà, d’un rassurant bonus défensif, les Niçois, ont offert leur meilleur visage et ont livré le contenu le plus abouti de la saison, derrière une mêlée dominatrice. La venue de Tarbes, une équipe que Nice domine en Nationale, avec trois succès et un match nul, est l’occasion d’offrir une première victoire à domicile à ses supporters. Des Niçois qui se souviennent qu’ils ont dominé l’an passé les Tarbais (50-6) et (29-8), il y a deux saisons aux Arboras. Une équipe de Tarbes qui leur réussit puisqu’ils ont gagné (6-19) la saison dernière et ont fait match nul (16-16) il y deux ans à Trélut.

Des niçois pas à leur place

Malgré un début de saison compliqué, qui peut s’expliquer par les absences de joueurs cadres, les Niçois ne doutent pas de leur potentiel et de leur proche rebond. Nice peut s’appuyer sur un pack solide, une mêlée conquérante, des demis expérimentés et une ligne de trois quarts puissante. La défense est une des satisfactions depuis le début de saison. L’indiscipline et le manque de réalisme, dans les zones de marques, sont jusqu’ici les gros points noirs d’une équipe composée pourtant de nombreux joueurs confirmés. Malgré le peu de renouvellement dans l’effectif, (avec dix-sept départs pour huit arrivées), le changement de staff a amené un nouveau projet de jeu, que les joueurs ne se sont pas encore appropriés. Un effectif qui n’a pas été compensé quantitativement mais qui s’est renforcé qualitativement avec les arrivées d’Armitage, Woki, Lorée, Viard et de l’international italien Odiete, qui ont tous joué au niveau supérieur. 

Pour ce match capital, Nice devrait reconduire, en grande majorité, le Groupe qui a tenu tête à l’Ogre drômois sur ses terres, à l’exception peut-être de Slowik, de Delage et de Rey, plus ou moins touchés, lors de cette rencontre. Par contre Odiete, Torfs et Negrotto, pourraient faire leur retour.

Groupe probable

Avants : Lemaire, Johnston, Alkhazashvili, Shatirishvili, Negrotto, Vola, Woki, Mondoulet, Freytes, Koroï, Bolenaivalu, Tachat, Armitage, Vignolles.

Arrières : Ormaechea, Viard, Odiete, Fritz, Conduché, Bureitakyaca, Le Gall, Vignolles, Cutayar, Torfs

Tarbes sans pression et sans complexe

En ce début d’année, Tarbes voyage plutôt bien avec trois bonus défensifs ramenés de leurs trois déplacements à Chambéry (22-17), à Blagnac (20-19) et à Hyères-Carqueiranne (21-16). Une réussite qui est certainement due à la nouvelle approche du staff qui met plus en exergue, le comportement des joueurs et les contenus des matchs, que les résultats. Partant du constat que si tous les ingrédients sont réunis, un résultat positif en découle souvent. Alors que de mettre un objectif, en termes de résultats, peut engendrer du stress qui bloque les joueurs. Cependant les Tarbais, forts de leur succès contre Narbonne, devront respecter une équipe niçoise qui cherche encore ses repères de jeu. Nice pratique un jeu plus débridé qui pourrait sourire aux contres bigourdans. Mais attention, les Niçois ont de la qualité et les Tarbais devront se souvenir qu’ils se sont fait transpercer contre Narbonne et que l’essai des Audois, (refusé au début de la seconde mi-temps), aurait pu faire basculer le résultat dans le sens inverse. Même avec de nombreux changements, dans l’optique de la réception de Bourgoin, l’équipe tarbaise devrait avoir à cœur de ne pas prendre une cinquantaine de points comme l’an dernier. D’autant que cette année, seulement trois Espoirs, dont deux sur le banc, seront alignés au Stade Arboras, au lieu des onze Espoirs alignés la saison dernière, dont sept dans le XV de départ. La mêlée pourrait être le déterminateur du match entre deux packs qui viennent de dominer leurs deux derniers adversaires dans cet exercice. 

Six changements dans le Groupe

Le staff a procédé à six changements par rapport au Groupe de Narbonne, avec les sorties, sur blessures, de Filomeno et Dumestre et sur roulements, de Palisse, Ricart, Lhusero et Oltmann. Ils sont remplacés poste pour poste, par Duny (retour de suspension), Combier, Sajous, Dulucq, Trotta, (retours de roulements) et par l’Espoir Belair, qui fait ses débuts dans le Groupe cette saison. Par contre, le staff a procédé à neuf rotations sur la feuille de match, avec les entrées dans le XV de départ, de Mondon, Tchitchiashvili, Leshkashili, Millet, Duffau, Paulet et les retours de Sajous et Trotta. Plus Pees, qui a débuté à l’arrière contre Narbonne et qui glisse au centre. Ricart, Lhusero et Oltmann, qui ont beaucoup donné, sont laissés au repos, tout comme Palisse. Filomeno (contusion lombaire) et Dumestre (contusion claviculaire), ont rejoint à l’infirmerie Coustallat, Réal et Berbizier.

Compos Tarbes : 1 Erasmus, 2 Mondon (cap.), 3 Tchitchiasvhili, 4 Maximin, 5 Seuvou, 6 Saint-Guilhem, 8 Leshkasheli, 9 Millet, 10 Fuertes, 11 Duffau, 12 Pees, 13 Vakacegu, 14 Paulet, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Lamothe, 17 Combier, 18 Bousquet, 19 Massyn, 20 Dulucq, 21 Alofa, 22 Belair, 23 Duny

Jean-Jacques Lasserre