Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Contrôle routier par la gendarmerie au niveau du rond-point A64/RN21 à Ibos

vendredi 7 octobre 2022 par Rédaction

Ce jeudi 6 octobre, à partir de 16 h, un contrôle routier (vitesse, alcool et stupéfiants) a été réalisé par la gendarmerie des Hautes-Pyrénées. A cette occasion, le préfet Jean Salomon s’est rendu sur place vers 18h.

12 militaires de l’escadron départemental de sécurité routière étaient engagés sur cette opération de contrôle.

Le contrôle s’est effectué dans le sens Lourdes-Tarbes dans une zone limitée à 90km/h et principalement dans le virage avant la sortie qui mène à l’aéroport.

13 conducteurs ont été contrôlés en excès de vitesse dont 1 à 138km/h pour 90 soit 48km/h de plus que la vitesse autorisée, il s’est vu retirer son permis de conduire.

« Dans les accidents, la vitesse est importante et aggravante. Il faut tenir compte de la fatigue, c’est en fonction de la capacité du moment, de l’environnement routier pour adapter sa vitesse sans dépasser celle autorisée. Les gens ne maitrisent pas leur vitesse », a expliqué Jacques Ferrière, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière.

« Faire des contrôles fait partie des missions des forces de l‘ordre. L‘auteur de l’infraction ne mesure pas les conséquences de son acte. Le nombre des tués a globalement doublé. Je dis toujours, il pourrait y en avoir qu’un, c’est un de trop ! Les consignes c’est tolérance zéro. Il y a un code de la route et il n’y a pas de raison pour l’enfreindre. Dans le cadre d’un accident, il y a des facteurs aggravants comme l’infraction au code de la route, la vitesse, l’alcool, les stupéfiants et parfois les 3 ensemble. L’auteur d’un accident qui a tué quelqu’un est responsable, il peut faire ce qu’il veut ça ne réparera pas le décès ou la blessure profonde. On va continuer à faire de la prévention, à répéter les règles. Un mauvais comportement sur la route peut briser des vies. Quand on va frapper à la porte d’un proche d’une victime, on s’en souvient toute sa vie. Pour des infractions du niveau contraventionnel, il est proposé aux gens de payer une amende et perdre ses points ou une rencontre avec des accidentés de la route. Il faut penser à ceux qui respectent le code de la route et qui ne sont pas à l’abri de se faire cartonner par quelqu’un qui ne le respecte pas. Ne soyons pas égoïste !  », a déclaré le préfet.

Depuis le début de l’année, 17 personnes ont perdu la vie sur les routes des Hautes-Pyrénées contre 10 en 2021. Trois décès sont dus à une vitesse excessive.

Les deux roues motorisées ou non et les piétons représentent plus de 70% des tués et sont impliqués dans 63% des accidents. Sur les 17 décès, 12 sont des deux roues et des piétons.

Nicole Lafourcade