Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Rugby Pro D2 : Narbonne-Tarbes 34-29

dimanche 29 août 2010 par Rédaction

Narbonne 34 Tarbes 29 (MT(22-20)

Arbitre M. Bessot (Limousin) - Beau temps - vent favorable à Tarbes en 1ère mi-temps et à Narbonne après le repos. 6 000 spectateurs environ.

Pour Narbonne : trois essais Griffoul (5e et 39e), Algisi (34e), deux transformations (5e et 39e), 4 pénalités (26e, 61e, 73e, 77e), un drop (43e) Ruiz.

Pour le TPR : deux essais Fortassin (1’) et Caujolle (11’), deux transformations, quatre buts de pénalité (24’, 30’, 60’, 69’), un drop (50’) Fortassin

- Exclusions temporaires : Griffoul (Narbonne) à la 68e pour faute technique ; Lasserre (60e) et Lacrampe (76e) pour faute technique.

Narbonne : Griffoul ; Falconetti, Pottas, Kaufana, Vunisa ; (o) Ruiz (m) Chevchenko ; Salavea (Mynhardt, 44e), Strauss, Madaule (cap.) ; Thompson, Aurignac ; Castex, Algisi (Vuli, 57e), List.

TPR : Etcheverria (Bourgeois, 16e) ; Terblanche, Worthington, Duhen (Labarthe), Caujolle (o) Fortassin (m) Lacrampe ; Ricaud (Loftus, 62e), André, Bernad ; Domolaïlaï (Lasserre, 57e), Stewart ; Garcia (Toetu, 54e), Anglade (Dupuy,57e), Hurou (Magravelidze, 48e).

Les Tarbais auraient dû s’imposer à Narbonne sans la faute à la tramontane qui a joué des tours à Fabien Fortassin. Celui-ci a laissé 15 points en route dont deux tirs sur les poteaux. L’ouvreur bigourdan, malheureux dans ses tirs de pénalité, fut par contre énorme dans la conduite du jeu tant à la main qu’au pied. C’est d’ailleurs lui qui a inscrit le premier essai de la rencontre dès la 1ère minute de jeu. Le TPR, bien en place, contenait sans peine les velléités offensives narbonnaises souvent brouillonnes. Tarbes malgré une rapide égalisation du RCN, continuait à imposer son jeu et se détachait 7-14 sur un essai de Caujolle, puis 7-17 sur une pénalité de Fortassin. Ruiz réduisait le score pour les locaux mais Fortassin répliquait et Tarbes menait en toute logique 10-20 à quelques minutes de la pause. Toutefois Narbonne dispose en Kaufana d’un joueur hors norme, alliant puissance et appuis de feu, qui perfore la défense. Les Audois inscriront coup sur coup 2 essais en 5’ et prenaient le score à la mi-temps 22-20.

Dès la reprise, Tarbes encaissait un drop de Ruiz et Narbonne se détachait 25-20. Fortassin qui venait de manquer une pénalité dans ses cordes claquait un drop du gauche (25-23). L’ouvreur tarbais après un nouvel échec réussissait un nouveau but de pénalité et le TPR repassait devant à l’heure de jeu 25-26. Hélas, en suivant, Tarbes écopait d’un carton jaune pour obstruction et Narbonne reprenaitt la tête (28-26). Fortassin frappait les poteaux deux fois de suite avant de trouver à nouveau la cible 28-29 face à des Narbonnais réduits à 14 pour une obstruction. Un avantage qui ne durait pas longtemps car les Tarbais se faisaient pénaliser au sol (31-29) puis 34-29 sur un nouveau tir de Ruiz. Entre temps Fortassin a été court de plus de 50m et les Tarbais réduits de nouveau à 14, jouaient une pénaltouche puis une pénalité à la main dans les dernières minutes échouant de peu. Un match qui laissera des regrets car malgré une mêlée en difficulté le TPR avait les moyens de s’imposer à Narbonne.

Jean-Jacques Lasserre

_ La 1ère journée de Pro D2 a amené son lot de surprises. D’abord la victoire 15-20 de Colomiers à Bordeaux qui avait augmenté de manière significative son budget afin de jouer les premiers rôles. L’autre surprise, c’est la défaite de Grenoble, l’un des favoris pour la montée et 2ème budget de la poule, face à Mont de Marsan 9-12. L’énorme surprise, c’est la victoire du promu Carcassonne à Auch 25-26 malgré 3 cartons jaunes.... Autre résultat surprenant, la large défaite de Dax à Aurillac 36-13 alors que les Dacquois ont fait un gros effort de recrutement. Lyon, le gros favori pour la montée s’est imposé 22-9 contre Aix et Albi a écrasé l’autre promu St Etienne 45-19 en inscrivant 5 essais contre 1. Albi prend la tête de la Pro D2, grâce à son bonus offensif, le seul de la journée, et Tarbes, grâce à son bonus offensif se classe en milieu de tableau derrière les vainqueurs du jour. (J-J. L)

Philippe Bérot, l’entraîneur tarbais était partagé entre la satisfaction de la prestation tarbaise, la déception d’être passé aussi près de la victoire et l’inquiétude devant les blessures à répétition. Mickaël Etcheverria, traumatisme cervical, Thierry Lacrampe, entorse de la cheville et Ludovic Duhen entorse aux ligaments externes du genou, ont dû quitter le terrain. "On se sent un petit peu frustré, car c’est un match qui était à notre portée. On n’a pas connu de réussite aux tirs avec deux pénalités sur les poteaux. A 30" de la fin on joue une pénaltouche à 5 m et on n’arrive pas à franchir la ligne d’essai. On a mis du volume et de l’alternance dans notre jeu. On a franchi leur rideau plusieurs fois mais Narbonne ne s’est pas mis à la faute. On a inscrit deux essais puis on leur a donné la possibilité de revenir dans la rencontre parce qu’on a été relativement pénalisé. Ils avaient dû mal à venir dans nos 30 m et on leur a donné la possibilité de jouer chez nous sur des fautes concédées dans leur camp, notamment sur des pénaltouches, ce qui est plutôt dommage. En seconde mi-temps on a pris aussi 2 cartons jaunes qui nous ont handicapés puisqu’on prend un essai lorsqu’on est à 14." Une des satisfactions de la soirée a été la bonne prestation de Fabien Fortassin à l’ouverture. "Il s’est bien fondu dans le collectif et il a amené sa pierre à l’édifice." L’autre recrue, le Sud-Africain Terblanche, a aussi séduit, tant à l’aile qu’à l’arrière où il a remplacé Etcheverria après sa blessure, Bourgeois entrant alors à l’aile. Si du côté du jeu, de l’envie et de la solidarité, l’équipe a montré qu’elle était repartie sur de bonnes bases, l’indiscipline a coûté cher. "L’équipe a retrouvé ses bases de fin de saison dernière et a mis beaucoup de volume mais on a été trop indiscipliné. Il faut qu’on gagne en maîtrise sur la discipline qui nous coûte 2 cartons jaunes. Philippe Bérot déplore aussi la succession de blessures qui frappe les lignes arrière tarbaises déjà privées de Dabrin, de Dumestre, de Loftus et de Domec. D’autant que le joker médical sur lequel comptait le TPR vient de signer à Colomiers...
(Recueilli par Jean-Jacques Lasserre)