Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Ours et pastoralisme : la difficile équation (Communiqué de Véronique Dutrey, candidate LR 2e circonscription)

mercredi 25 mai 2022 par Rédaction

Que ce soit dans le secteur du Hautacam, à Campan ou plus dernièrement sur Gavarnie, les attaques de prédateurs semblent se multiplier dans nos vallées.

Qu’elles soient dues à l’ours, au loup ou même à chiens errants, le préjudice financier mais également moral que ces prédations infligent aux éleveurs est difficilement supportable, et c’est la pérennité même de leur activité qui est mise en danger avec à la clef la disparition du pastoralisme tel que nous avons la chance de le voir encore perdurer dans nos Pyrénées.

Car de la même manière que l’on se doit d’aider les agriculteurs à s’adapter au changement climatique avec l’augmentation des périodes de sècheresse, de canicules, de gelées tardives ou d’orages de plus en plus dévastateurs, il est grand temps de prendre en compte la menace réelle que représentent les grands prédateurs pour les éleveurs.

Ces populations existent, et sont durablement installées dans nos montagnes.

Et dans la mesure où il est illusoire de penser que la cohabitation puisse un jour être harmonieuse ou que Paris ou Bruxelles proposent des solutions efficaces ou supportables pour notre territoire, il me semble que c’est par la concertation de tous les acteurs locaux que pourront être mises en place des mesures qui si elles ne répondent pas à toutes les angoisses de nos éleveurs les soulageront au moins d’une partie du poids de ces attaques.

Je compte rencontrer très prochainement des membres du groupe prédation des jeunes agriculteurs ainsi que des représentants des syndicats agricoles afin de les assurer de mon soutien à l’ensemble de ce secteur en pleine mutation, si critiqué mais si utile à notre nation.

Véronique DUTREY