Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Communiqué du Nouveau Centre des Hautes Pyrénées:Le blé flambe ! La spéculation une fois de plus à l’oeuvre….

mardi 17 août 2010 par Rédaction

« Malgré les nombreux problèmes de production de quelques pays décisifs dans la filière de l’exportation du blé, le marché mondial reste de loin plus équilibré qu’au moment de la crise alimentaire mondiale de 2007-2008 et la peur d’une nouvelle crise n’est pas justifiée » affirme la FAO . Pourtant, une fois de plus, des mécanismes spéculatifs incontrôlés sont à l’œuvre et les prix du blé s’envolent avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer en retour sur le prix des produits à base de farine. Malgré les nombreuses déclarations disant qu’il faut davantage réguler les marchés internationaux, force est de constater que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets et que les premières victimes en sont les producteurs eux-mêmes, surtout les plus petits d’entre eux.

La position du Nouveau Centre est sur ce point très claire. Dans son projet pour l’Europe adopté en mars 2009, s’il ne revient pas sur les principes fondateurs de l’économie libérale, la libre entreprise et la concurrence, il n’en fustige pas moins les dérives qui entretiennent la crise actuelle :

- dérive productiviste qui privilégie la quantité de production sur la qualité de la vie ;
- dérive individualiste qui conduit au démantèlement des structures de la solidarité et des services publics ;
- dérive financière qui privilégie la spéculation sur la création de biens et de services réels ;
- dérive inégalitaire qui permet l’enrichissement illimité de quelques uns et la constitution d’un secteur de pauvreté grandissant avec un risque d’explosion politique évident ;
- dérive d’un gaspillage ignorant les exigences de la préservation des ressources et équilibres naturels.

Ce nouvel épisode d’une crise qui n’en finit pas appelle une fois de plus l’Europe à passer d’une logique de dérégulation à une logique de régulation des marchés financiers ce que sont, sans nul doute, les marchés à terme de matières premières sur lesquels les fonds de pension sont devenus les principaux intervenants.

Le Nouveau Centre rappelle qu’il ne saurait y avoir de capitalisme durable sans morale et sans éthique et pour cette raison il propose, entre autres, de mettre en place une véritable gouvernance économique européenne incarnée notamment par un président stable du conseil ecofin, ainsi que par un corps européen de superviseurs pour les marchés financiers.

Autrement dit, pour le Nouveau Centre, l’Europe des pères fondateurs reste un modèle à compléter et à exporter et non à démanteler au profit d’une zone de libre échange favorisant les producteurs bénéficiant de systèmes normatifs moins contraignants. De ce point de vue, non seulement, la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) doit en préserver la spécificité, mais il convient d’imposer en plus la règle de la préférence communautaire.

D.Lidar,
Président de la fédération Nouveau Centre des Hautes Pyrénées