Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Nationale : Dernière journée Aller

samedi 18 décembre 2021 par Rédaction

Cette dernière journée devrait apporter quelques certitudes avec cinq des six premiers qui reçoivent. Vendredi Soyaux-Angoulême s’est imposé avec le bonus offensif contre Bourgoin, confortant sa seconde place derrière Massy. Albi contre Tarbes, Chambéry contre Cognac ont les faveurs des pronostics et devraient conforter leurs positions en haut de classement. Valence-Romans et Massy, s’affrontent dans un choc au sommet. Les Drômois, qui restent sur trois défaites consécutives, auront fort à faire pour stopper les Essonniens en quête d’une onzième victoire consécutive. Nice tentera à Suresnes de conforter sa sixième place et d’éloigner les Parisiens de la course à la qualification. Dans le second tableau, Blagnac pourrait entrer dans le club des six en condamnant un peu plus Dijon. Aubenas, sur ses terres, devra résister à Dax, en quête de sa première victoire à l’extérieur. 

Albi-Tarbes, samedi à 18h30

Albi veut conforter sa troisième place

Dans les circonstances actuelles Albi, troisième au Classement (8 victoires, 4 défaites, 4 bonus, dont 3 offensifs), fait figure de grandissime favori contre le neuvième Tarbes (5 victoires, 6 défaites, 1 bonus offensif). D’autant que les Tarbais restent sur trois défaites consécutives, dont deux à domicile et qu’ils ont pris 45 points et 6 essais à Chambéry, lors de leur dernier déplacement. Les Albigeois, sur la lancée de leur succès à Bourgoin (10-23), visent une quatrième victoire bonifiée pour finir l’année en beauté et terminer sur le podium. Le chemin sera encore long mais les Tarnais enverraient un message fort à tous leurs adversaires et offriraient un beau cadeau de Noël à leurs supporters déçus de leur large défaite contre Soyaux-Angoulême (10-30), il y a quinze jours au Stadium. Un Stadium qui a vu chuter ses favoris à deux reprises, avec la défaite contre Valence-Romans (13-21) et qui boude, malgré les victoires contre Massy (13-10) et les bonus contre Cognac (39-23), Chambéry (30-19) et Aubenas (33-6). A l’extérieur, le SCA a soufflé le chaud à Dijon (17-28), à Suresnes (27-34), à Blagnac (6-14) et le froid à Nice (21-7), à Dax (24-18).

Un nouvel état d’esprit albigeois

Mathieu Bonello et Alexandre Albouy, ont su remobiliser les anciens joueurs traumatisés par quatre années d’échecs consécutifs aux portes de la Pro D2 et intégrer les nombreuses recrues et les jeunes. Les deux compères, par leurs discours et leurs méthodes, ont su dédramatiser et proposer un nouveau challenge sans pression excessive de montée impérative à tout prix, sous peine de voir le club perdre son statut professionnel. Un discours qui semble porter ses fruits puisque, sans bruit, Albi s’est hissé à la seconde place de la Nationale à mi-parcours. Le nouveau Manager ouvre son Groupe sans complexe et ça paye puisque le SCA s’est imposé la semaine dernière à Bourgoin malgré une équipe remaniée avec les jeunes Fabre (21 ans), Vidal (22 ans), Aussibal (22 ans), De Santamaria (20ans), même si Strappazzon (21 ans) et Pouzoullic (21 ans) ne sont pas entrés. Les Albigeois ont à cœur d’effacer les sifflets après Soyaux-Angoulême dans un match « ultra important » contre Tarbes. « Il va falloir faire un gros match dans l’investissement et la solidarité », prévient Mathieu Bonello dans « Mag Sport ». Le Manager, malgré la mauvaise passe tarbaise, reste méfiant. « Ils ont fait de gros matchs…, je trouve que c’est une belle équipe…, ils ont de gros joueurs... » Fidèle à sa ligne de conduite depuis le début de la saison, il fallait s’attendre à de nouveaux changements dans l’équipe qui s’est imposée à Bourgoin.

Un Groupe de vingt-huit

A noter les rentrées de Alibert, Boutin, Breton, Dedieu, Veyrac, Caminati, Marzocca

Avants : Alibert, André, Aussibal, Backhouse, Boutin, Breton, Calas, Dedieu, Engelbrecht, Escur, Essid, Gutierrez, Nevers, Strappazzon, Tchapnga, Venter, Veyrac. 

Trois-quarts : Caminati, Decrop, M. Fabre, Marzocca, Pilet, Pouzzoulic, Robinson, Russell, Silafaï’Leana, Trussardi, Vidal. 

Les Tarbais attendus et prévenus

Seulement défait à domicile par les deux anciens pensionnaires de Pro D2, Albi dispose d’une large marge de sécurité au Stadium contre une équipe tarbaise en plein doute. Mathieu Bonello et Alexandre Albouy, connaissent le syndrome du match piège, que représente ce type de rencontre, a priori, disproportionné. Tant par la différence de budget, de longueur d’effectif que par les résultats, les Tarnais sont nettement supérieurs aux Bigourdans. Les deux entraîneurs l’ont répété et répété, toute la semaine et ils le répèteront jusqu’au dernier moment. Mais ils ne seront pas sur le terrain où c’est la hargne et l’engagement qui prendront le dessus. Comme l’an passé à Trélut où les Albigeois, venus chercher la seconde place synonyme de demi-finale à domicile, s’étaient inclinés 15-10 devant la furia tarbaise. Pour peu que le bon message passe, les Tarbais devraient encore avoir plus d’envie. L’envie de ne pas prendre une correction et de passer une quatrième fois de suite pour des cons. L’envie de partir en vacances la tête haute et de passer de Bonnes Fêtes. L’envie de démontrer qu’ils valent bien mieux que leurs derniers résultats. L’envie de se racheter, l’envie de montrer à nouveau leur vrai visage. Le visage qu’ils ont montré contre Soyaux-Angoulême, contre Dax, contre Dijon mais aussi à Bourgoin et à Cognac. Les Tarbais, cette année ont été capables du meilleur comme du pire. C’est le moment de montrer leur meilleur visage contre une équipe qui leur réussit plutôt bien même au Stadium.

Les avants presque au complet

Pour la première fois depuis longtemps, le staff disposera d’un Groupe pratiquement au complet devant, avec le possible retour de Prétorius, à l’exception de Combier et Parrou. Le talonneur sud-africain pourrait retrouver les terrains après sa blessure aux cervicales contre Cognac le 24 octobre 2020 et à une opération, qui l’auront éloigné pendant quatorze mois. Derrière, les Tarbais seront privés de Mamao et Lhusero, blessés de longue durée, et de Rubio. Les Tarbais ont un pack capable de tenir la route et de bousculer celui des Albigeois. Et comme le rugby commence devant… Fabien Fortassin dévoilera l’équipe à ses joueurs ce samedi matin avant le repas à la Bodega et le départ pour Albi.

 

Le Groupe des vingt-quatre

Avants : Bessonart, Erasmus, Aulika, Duny, Prétorius, Mondon, Lamothe, Maninoa, Maximin, Saint-Guilhem, Ricard, Réal, Méron, Manu,

Arrières : Dulucq, Millet, Berbizier, Pees, Stanaway, Dumestre, Paulet, Oltmann, Croquet, Cantan

Jean-Jacques Lasserre