Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Assemblée générale du Comité Départemental de Développement Economique : Rester résolument optimiste

mardi 20 juillet 2010 par Rédaction

Malgré un contexte économique encore difficile, le Comité Départemental de Développement Economique (CDDE) a connu, en 2009, une activité soutenue dans ces compétences d’appui aux collectivités comme auprès des entreprises. « Si notre culture de l’action ne méconnait pas les difficultés présentes, notre équipe en est d’autant plus mobilisée, soulignait Claude Miqueu, président du CDDE. La volonté collective de mieux réfléchir porte les équipes des « développeurs » économiques départementaux vers un travail commun pour mieux appréhender les mutations des contextes national, régional et départemental.

De son côté, Josette Durrieu, présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, notait que notre département résiste mieux à la crise car le chômage, même s’il a le taux le plus élevé de la région, n’augmente pas. « Le Conseil Général n’a pas baissé les bras et a lancé de beaux projets pour structurer l’avenir du département : routes, très haut débit, aides aux communes rurales, partenariat public-privé ». Faisant référence à la réforme des collectivités territoriales, elle ajoutait : « nous voulons garder la compétence économique sur notre territoire car l’un des rôles majeurs d’une collectivité est de définir les orientations et la stratégie de développement ».

Jean-Louis Chauzy, président du Conseil Economique et Social Régional, avançait : « pour construire l’avenir, il faut mettre l’accent sur la formation dans un lien renforcé entre industrie, recherche et innovation ». C’est la teneur de la réflexion des 400 entreprises réunies à Albi pendant les Etat Généraux de l’Industrie, de la Recherche et de l’Innovation. Ce profil d’un schéma régional de la formation qui impactera sûrement sur le schéma régional de développement économique. Ce schéma fixera les priorités régionales pour augmenter les niveaux de qualification, permettre une formation tout au long de la vie et mieux accompagner les 120 000 jeunes qui sortent du dispositif d’appareil de formation chaque année.

Bernard Plano, Président de Midi-Pyrénées Expansion, a rappelé : « nous devons être des facilitateurs, des impulseurs, des pionniers pour faire émerger les idées ». Chez Midi-Pyrénées Expansion, nous sommes des hommes de terrain, au plus près de la réalité, pour permettre aux créateurs et aux sociétés des initiatives qu’ils n’oseraient pas réaliser seuls.

Le rôle de MPE est de promouvoir le territoire. « Nous devons aussi mettre l’accélérateur sur l’international, capter des marchés nouveaux, organiser les territoires et se servir de la métropole toulousaine comme d’un atout à capitaliser ». Concernant l’organisation des filières, le président rappelait : « nous devons nous désenclaver de nos points forts pour aller vers d’autres créneaux et ainsi réduire le risque. La crise nous oblige à travailler ensemble. C’est le rôle des pôles de compétitivité, et des clusters ». Cependant, les partenariats verticaux sont à développer. Créer l’osmose sur un même territoire, à tous les échelons (main d’œuvre, collectivités territoriales,…) pour donner confiance aux acheteurs. « Nous devons être capables de développer les réseaux de travail c’est-à-dire avoir une vision systémique pour trouver des partenaires pérennes et leurs permettre les bons choix d’achats. Le maître mot est donc la cohérence, de l’Etat à la collectivité locale. L’installation de Knauf en est l’exemple concret » rappelait le président de MPE.

Une soirée brainstorming réunira prochainement les acteurs économiques de Midi-Pyrénées.

René Bidal, Préfet des Hautes-Pyrénées, s’est félicité du partenariat concret et efficace entre les différents acteurs économiques du département, services de l’Etat, collectivités territoriales, consulaires… Il a confirmé la volonté de l’Etat de poursuivre d’abord la nécessaire vigilance du tissu économique départemental. Il a rappelé qu’il réunit régulièrement les chefs de services financiers chargés d’accompagner les entreprises concernées. Il a insisté sur la place importante de la recherche et du pôle universitaire dans notre territoire et salué le rôle important de l’équipe du CDDE et de son Président.