Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Stado/TPR : L’incident est clos

mercredi 24 novembre 2021 par Rédaction

Lionel Terré et Fabien Fortassin se sont rencontrés ce mardi soir et ont réglé le problème d’une déclaration intempestive qui a fait le buzz dans le milieu rugbystique. Les deux hommes se sont expliqués et l’incident est clos pour le bien et l’intérêt du club. Le Président maintient sa confiance à son entraîneur et pardonne un mouvement d’humeur qui n’aurait jamais dû se retrouver dans la Presse, même sous le coup de la déception et de la colère. Ce qui s’est dit entre les deux hommes ne regardent qu’eux, extrapoler serait remettre de l’huile sur le feu. Fabien Fortassin va retrouver ses joueurs jeudi, comme c’était prévu depuis dimanche, pour une classique séance vidéo. Dont acte… Il reste trois grosses échéances avant la fin des matchs Aller et l’objectif est de décrocher au moins quatre points pour rester dans le haut du tableau. « On ne va pas abandonner des ambitions et des objectifs alors qu’on n’est qu’à un tiers de la saison », assure Lionel Terré. « Si on gagne l’un des trois matchs, on aura des Phases Allers réussies. » La défaite contre Suresnes n’est pas une fatalité, car même si Suresnes s’est pelé en défense et a montré des qualités offensives, ce sont les Tarbais qui lui ont donné le match par leur indiscipline et leurs erreurs techniques. Un match qui était largement à la portée des Tarbais, même diminués et fatigués. « Sans ces deux pénalités retournés et sans ces deux cartons jaunes le match était plié », analyse justement Lionel Terré. Et sans parler des hors-jeu de ligne et des ballons ralentis dans les rucks qui peuvent expliquer les ballons tombés. « C’est un match raté, comme il y en a dans une saison. Aujourd’hui, au tiers de la saison, nous sommes septième avec le plus petit budget et il n’y a pas Panique aux Antilles. L’année dernière, à la même époque, on était plus bas que ça. »

JJL