Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Point-presse de la Fédération des Conseils des Parents d’Elèves des Hautes-Pyrénées

jeudi 23 septembre 2021 par Rédaction

Carine Arcas, Présidente de la Fédération des Conseils des Parents d’Elèves des Hautes-Pyrénées a fait le point sur la rentrée scolaire. Au menu, l’absence de professeurs, les classes surchargée, le Covid, la problématique de la méthode Steiner et les élections des parents d’élèves.

Professeurs non affectés

Comme chaque année la FCPE a rencontré l’Inspecteur d’Académie pour faire un état des lieux des établissements et le point sur le Covid, les effectifs et le manque de professeurs. « Nous avons beaucoup de remontées d’établissements qui signalent des absences de professeurs de matières importantes comme l’Anglais ou les mathématiques. Des professeurs qui n’ont pas été affectés sur les postes depuis la rentrée » explique la Présidente de la FCPE. Un manque de profs qui inquiète les parents après les mois de galères vécus à cause du Covid alors que les enfants sont de retour en classe avec le respect des gestes barrières. « Nous demandons aux services de l’Etat de veiller à ce que ces professeurs soient affectés ou trouvent des solutions très vite. A Marie Curie nous avons une absence de prof d’Anglais depuis le début de l’année, » révèle Mme Arcas qui a rencontré l’inspecteur d’Académie pour lui faire remonter des informations.

Satisfaction des mesures contre le Covid

Sur le Covid, en plus de l’obligation des gestes barrières, les élèves peuvent se faire vacciner. « Ce sont des mesures qui nous satisfont puisque les classes ne sont pas fermées. La volonté de l’Inspection est de garder le plus possible les enfants sur les établissements. Il y a eu des écoles fermées mais nous sommes parents et nous sommes responsables. Nous préférons, cent fois, que nos enfants ne soient pas malades et ne relaient pas la maladie, plutôt que de garder des classes absolument ouvertes. » Un problème qui risque de se poser dans les écoles primaires et maternelles où il n’y a pas de vaccination pour les jeunes enfants.

Classes surchargées

« En ce qui concerne les effectifs, nous déplorons la position du rectorat de maintenir des classes à 36, selon les besoins. » La Présidente rappelle que l’an dernier Marie-Curie « avait neuf classes de seconde à 36 élèves et cette année huit à 36. » Comme l’an dernier, des opérations de sensibilisation seront menées pour continuer à faire pression sur le rectorat qui « n’a apporté aucune réponse et n’a même pas répondu à nos inquiétudes. » Une situation aggravée par le port des masques dans des pièces souvent trop petites. « Comment on travaille à 36 par classe ? » s’interroge Carine Arcas. « Nous sommes très, très, mécontent et on ne lâchera pas. »

Mise en garde contre la méthode Steiner

Mais il n’y a pas que des points de désaccord avec l’Académie puisque la FCPE se réjouit de la fermeture de l’Ecole « Boutons d’Or » à Bagnères. « C’était une école privée hors contrat qui mettait franchement l’équilibre psychologique des enfants en jeu » révèle Carine Arcas qui met en garde contre l’anthroposophie et la méthode Steiner enseignée dans l’établissement bagnérais. « L’anthroposophie est une véritable secte qui est suivie par la Miviludes (Suivi Ministériel des sectes). L’Anthroposophie est très ésotérique et on met le doigt dans un système qui est réellement sectaire ». La Présidente de la FCPE dénonce la pratique de la méthode Steiner par une enseignante dans une école tarbaise sans divulguer des noms. Au début, les parents ne se seraient pas inquiétés des odes à la Nature et au Soleil avant de découvrir qu’il y avait des massages entre élèves et entre élèves et la maîtresse. Le changement de comportement de leurs enfants aurait conduit certains parents à signaler les faits à l’Inspection Académique qui a réagi aussitôt. « Cette institutrice est suivie et continuera à être suivie sur ses méthodes, avec un rappel sur les pratiques dans une école publique et laïque. Je suis très contente de la réponse de M. Aumage mais cependant nous resterons très vigilants. Une liste de parents FCPE se monte sur cette école et je demande à tous les parents de faire très attention à ce type de méthode et de ne pas hésiter à nous alerter. »

Elections des Parents d’Elèves

La Présidente départementale de la FCPE veut convaincre les parents d’élèves à s’engager en élisant des Délégués. « Les élections de Parents d’élèves sont très importantes, parce que les parents ont droit au chapitre. Ils votent lors des Commissions des différents établissements de la Maternelle jusqu’au Lycée. On a notre place dans les Conseils d’Administrations. On peut voter pour ou contre un Conseil de Discipline, sur les budgets et sur tout un panel de choses. On est là pour former les parents d’élèves à monter une liste, à répondre aux questions relatives aux différentes commissions. » Des élections qui auront lieu le vendredi 8 octobre et les dépôts de candidatures doivent être remis aux chefs d’établissements au plus tard le lundi 27 septembre. « C’est très important d’être un parent délégué qui sera actif dans l’éducation de nos enfants au sein des établissements. Nous, FCPE nous leur amenons nos valeurs, notre savoir-faire, nos formations et notre aide tout au long de l’année. »