Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Des ours pour les Pyrénées !

mardi 6 juillet 2010 par Rédaction

Dans une interview donnée lundi à « linternaute.com », Chantal Jouanno annonce un nouveau plan de préservation de l’ours dans les Pyrénées. En fait, c’est la pré-annonce de ce qu’elle doit venir dire le 26 juillet aux membres du Comité de massif. Son déplacement est-il encore nécessaire ?

Pour la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie, il y a "grosso modo une vingtaine d’ours dans les Pyrénées et y en avait beaucoup plus avant". C’est sans doute ce dernier point qui justifie à lui seul de nouvelles introductions. Mais « avant », selon les commentaires du guide des grottes de Gargas, il y a 25 000 ans, les hommes vivaient dans des cavernes et il y avait des mammouths et.. des ours des cavernes. On ne parle pas d’ours bruns. Plus récemment, toujours « avant », on s’éclairait à la lampe à pétrole dans les vallées pyrénéennes et beaucoup d’autres campagnes de France. Il n’y avait pas, non plus, de voiture automobile. Simplement l’huile de mollet et le cheval, le mulet ou l’âne. Est-ce une raison pour revenir « avant » au motif de faire des économies d’énergie ?

Pour Chantal Jouanno, il n’y a pas de "réintroduction" puisque : "Les ours ont toujours été présents dans les Pyrénées, c’est un plan de maintien". C’est exact en Béarn. Pas dans le reste des Pyrénées. Enfin… c’était « avant », il y a longtemps, tellement longtemps que beaucoup de personnes vivantes ne l’ont jamais connu. Ceci dit, « avant », il y avait des ours bruns dans toute la France. Pourquoi ne pas en introduire partout notamment dans les régions où les gens en veulent pour faire comme « avant » ?

Dans une interview, elle a cette phrase tout à fait remarquable : "La biodiversité ne se fait pas contre les habitants locaux, c’est impossible. Ce n’est pas comme ça que je conçois l’écologie". Alors, il lui faudra revoir sa copie surtout lorsqu’elle parle d’engagements internationaux. De quels engagements parlent-elles ? Car si elle s’accroche à ces pseudos engagements internationaux tout en respectant les habitants locaux, il va devenir urgent de ne rien décider.

En tout cas, il semble bien que Chantal Jouanno mette le feu aux Pyrénées avant son arrivée le 26 juillet. L’ADDIP doit se réunir cet après-midi à Saint-Gaudens et l’ASPP 65 vendredi en vallée des Gaves. Nul doute que le sujet sera à l’ordre du jour d’autant que des bruits circulent sur une note prévoyant les lieux de lâchers entre Soule et Barétous dans les Pyrénées-Atlantiques.

Louis Dollo

Voir la vidéo de l’interview : http://www.linternaute.com/actualite/politique/chantal-jouanno-chat-avec-chantal-jouanno/ours-pyrenees.shtml