Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes-Auch, samedi à 18h00 à Mirande, pass sanitaire de rigueur

vendredi 13 août 2021 par Rédaction

Ce samedi, ce sera la fête du rugby au Stade de Mirande avec le matin à 9h30, le Jubilé de Tau Tapasu, avec de nombreux anciens joueurs au rendez-vous, dont les parrains seront les internationaux Anthony Jelong et Gregory Alldritt. A plus de 48 ans, le solide Néo-Zélandais met un terme à une longue carrière gersoise (11 années à Auch, 7 années à Mirande). A 16h00, EAB XV-Lombez-Samatan, suivi à 18h00 de Tarbes-Auch avec, à 20h00 « Une Plancha Party’ » toujours au Stade. L’entrée est soumise au Pass Sanitaire.

Un vrai test

Ceux qui s’attendent à un match disproportionné, (entre une équipe de Nationale qui vient de disputer une saison de vingt matchs et une équipe promue en Fédérale 1, qui n’a pu disputer que cinq matchs l’an passé), pourraient déchanter. Car c’est oublier des décennies d’Histoire entre le Doyen de Bigorre et le club phare d’Armagnac, avec une culture de la gagne inculquée dès l’Ecole de Rugby au petits gersois. Les Auch-Tarbes ont toujours eu un parfum de souffre dans les Championnats de Jeunes Armagnac-Bigorre mais aussi dans toutes les rencontres seniors en Pro D2 ou en Poule Elite et bien avant l’instauration du professionnalisme. De plus ce sont des retrouvailles après trois ans de purgatoire financier pour Auch. Un match de rugby, c’est avant tout un combat où ceux qui ont le plus de valeurs et qui en veulent le plus, l’emportent sur un match. L’envie fait souvent oublier les centimètres et les kilos. Les Auscitains seront survoltés et feront tout pour contrecarrer le jeu tarbais et résister à la puissance tarbaise

Auch fait son retour

Relégués en Honneur, suite à la liquidation financière du mythique FC Auch, les Gersois, sous la nouvelle entité RC Auch, sont remontés en trois ans en Fédérale 1. Ils auraient dû retrouver le Stado la saison dernière, mais la création de la Nationale, avec les quatorze clubs les mieux classés de Fédérale 1, a empêché de chaudes retrouvailles. Les deux Championnats ont été arrêtés au 24 octobre mais la Nationale a repris en Janvier, alors que tous les autres championnats de rugby étaient gelés. Avant l’arrêt, le promu s’était offert Mauléon 22-5, avait battu l’autre promu Castelsarrasin 24-18 et s’était incliné de peu à Anglet 13-9 et à Tyrosse 21-15. Les Gersois pointaient à la sixième place derrière Tyrosse, Fleurance, Mauléon, Valence d’Agen et Anglet, lorsque le championnat s’est arrêté après six journées.

Départs des cadres

Plusieurs cadres comme Sione Timani, Lacroix, Couzier, Hueber, Minelli, ont pris leur retraite. Auch a perdu au total dix joueurs avec les départs de Maris, Leffler, Villeneuve et des jeunes Raffin et Fenol. Le club a recruté huit joueurs dont les plus connus sont, le pilier georgien de Fleurance, Menadishvili, (31 ans, 1,85 m, 130 kg), passé par les Espoirs de Grenoble et de Lyon, le deuxième ligne tchèque de Lannemezan Loutoucky (29 ans, 1,91 m, 125 kg), l’ex-tarbais, Demaï-Hamecher (Massy) et le centre de Blagnac Gaignard, un pur gersois, formé à Vic-Fezensac, qui retourne dans son club d’origine, tout comme le demi de mêlée Massard (Miélan). Le pilier de Castelsarrasin Lombard-Buret (27 ans, 1,78 m, 130 kg), passé par les Espoirs de Montauban, Toulouse et Albi, le troisième ligne de Lombez, Dardenne (25 ans, 1,84 m, 100kg) de retour au club et le jeune seconde ligne de l’Isle Jourdain, Gauci (21 ans, 1,92 m, 110 kg), complètent le recrutement. Le RC Auch, entraîné par Patrick Bosque et Grégory Menkarska, a conservé la grande majorité de son effectif, composé de joueurs du cru. Certains, comme Vignes, Sourrouille, Gassiaux, Vandekerkof ou les inusables Clément Briscadieu et Lagardère, ont de la bouteille et d’autres plus jeunes comme Riva, Talbot, André, Magnoac (ex-Espoirs Soyaux-Angoulême), Huertas, Lestremau (ex-Angoulême et Espoirs Pau), ne manquent pas de qualités.

Un recrutement de qualité

Devant même si les poutres Lacroix et Timani sont partis, il reste de solides joueurs expérimentés comme les talonneurs Bosque (30 ans, 1,85 m, 122 kg), Paquier (34 ans, 1,77 m, 99 kg) et de beaux gabarits, comme les troisièmes lignes Thierry (26 ans, 1,90 m, 110 kg), Fossaert (30 ans, 1,90 m, 94 kg), Baczowski (26 ans, 1,92 m, 104 kg), le capitaine Clauzade (23 ans, 1,83 m, 97 kg), Sarrade (23 ans, 1,92 m, 105 kg), le seconde ligne Soufflet (22 ans, 1,93 m, 103 kg), les piliers Trauth (23 ans, 1,86 m, 110 kg), Cassagnabère (24 ans, 1,78 m, 123 kg), Halzuet (22 ans, 1,85 m, 125 kg, ex-Espoirs Montois), le talonneur Peotta (22 ans, ex-Espoirs Mont-de-Marsan)

Des absents côté tarbais

Un match de préparation que le staff tarbais ne prend pas à la légère, d’autant que plusieurs joueurs seront absents. Stanaway va participer ce week-end à la première étape du Supersevens organisé à Aix par la LNR et télévisé par Canal+, samedi à partir de 12h20. Autres absents, Berbizier (épaule), ainsi que les Espoirs, Brunello (cheville), Croquet (fracture gros orteil), qui n’ont pas joué contre Cognac et peut-être Prétorius qui a été positif au Covid et qui risque d’être court physiquement. Ricart, Parrou et Anton, absents contre Cognac, devraient intégrer le Groupe contre Auch.

Jean-Jacques Lasserre