Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Deux questions sociales au menu d’une campagne d’explication du PS 65

jeudi 1er juillet 2010 par Rédaction

Alain Piaser, premier secrétaire de la Fédération socialiste des Hautes Pyrénées, entouré de Dominique Arberet, responsable du secteur santé du PS départemental et de Jean-Claude Palmade, a tenu un point presse sur deux questions sociales d’actualité : localement, l’avenir de l’hôpital et plus nationalement la réforme des retraites.

A propos de l’hôpital
Alain Piaser a dit sa satisfaction de savoir que la rencontre de lundi en préfecture avec les élus et le directeur de l’Agence Régionale de Santé Xavier Chastel avait enfin fait référence à la nécessité avant toutes choses de l’élaboration d’un projet médical : « La question de santé publique doit répondre à un problème de santé et non à un problème de murs…un hôpital moderne, ce n’est pas une question de constructions mais d’équipes et de projets médicaux… commençons par les examiner et ne parlons pas déjà de construction ni de rénovation »

Dominique Arberet s’est félicité, lui, de voir que le nouveau directeur de l’ARS avait parlé de complémentarité avec le privé et non plus de concurrence… et a également affirmé : « Nous avons combattu un projet immobilier… pour lequel il n’y avait pas de projet médical … ».
Quant à Jean Claude Palmade, il estime « qu’on prend enfin les choses par le bon bout… on verra quel sera le projet médical proposé, comment les bigourdans pourront être mieux soignés et de quels outils nous devons nous doter. »

Puis Alain Piaser a ensuite précisé qu’avant cette rencontre de lundi, la Fédération socialiste départementale s’était réunie le 18 juin dernier et avait adopté une résolution intitulée « Non à l’hôpital unique ! Oui, aux hôpitaux de proximité ! »

Lire cette résolution dans le PDF ci-dessous

Au sujet de la position de Chantal Robin -Rodrigo qui s’est rapprochée des maires de Lourdes et de Tarbes pour soutenir la création d’un hôpital unique à Lanne, Jean-Claude Palmade a déclaré : « Ce casting avec Artiganave et Trémège m’interpelle…je lui ai dit qu’elle se trompait et qu’elle se fourvoyait… j’ai essayé de lui faire entendre raison et l’amener à participer à un autre trio avec Jean Glavany et Josette Durrieu… il me semble qu’elle y trouverait une meilleure harmonie…il n’est pas interdit qu’on arrive à la convaincre… »

A propos des retraites
Selon Alain Piaser, « une réforme sur ce sujet est portée tous les dix ans… on est dans une dynamique mortifère dans le système qui nous est cher…La droite nous ressort de vieux projets…mais ne cherche pas d’autres financements. Nous, nous proposons quatre objectifs : garantir le niveau des pensions des retraités, réformer le système en prenant entre autres comptes de la pénibilité de certaines professions, faire une réforme durable qui pérennise l’ensemble du système par répartition et enfin prendre en compte l’allongement de la durée de vie en l’accompagnant de dispositions sociales pour les aînés ».

Et d’ajouter : « En 2025, il faudra avoir trouvé 45 milliards d’euros pour financer les retraites : pourquoi ne pas mettre à contribution les revenus du capital…les niches fiscales …favoriser le maintien ou le retour à l’emploi des seniors… ; à ce propos, nous sommes pour un système qui prenne en compte la pénibilité de la profession mais aussi pour un système personnalisé de départ à la retraite, tout en maintenant l’âge légal du départ à 60 ans. »

Dominique Arberet a conclu « sur cette réforme injuste et qui ne garantit pas l’avenir : Elle est injuste car elle s’attaque aux plus faibles, aux plus fragiles et aux femmes…De plus, pour financer cette réforme pour laquelle il va manquer 15 milliards, il va falloir s’attaquer au fonds de réserve : l’avenir n’est plus garanti et cela prépare le terrain pour des offres privées et des retraites par capitalisation ! »

Josiane Perez