Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Départementales/ Tarbes 2 : Gilles Craspay et Andrée Doubrère appellent à la mobilisation

vendredi 25 juin 2021 par Rédaction


Gilles Craspay et Andrée Doubrère, conseillers départementaux sortants du canton Tarbes 3, accompagnés de leurs remplaçants Elisabeth Brunet et Michel Nogué ont tenu une dernière conférence de presse jeudi pour appeler à la mobilisation du deuxième tour de dimanche.

En préambule, Gilles Craspay a remercié les électeurs de les avoir soutenus au 1er tour et invite ceux qui se sont abstenu à venir massivement le 27.

Andrée Doubrère a poursuivi en remerciant à son tour les électeurs et fait également appel à la mobilisation pour le deuxième tour. Elle a ensuite rappelé les compétences obligatoires du département : «  Les politiques sociales représentent plus de la moitié du budget. C’est la vie au quotidien des citoyens et de la proximité de nos concitoyens, de la naissance avec la protection infantile en passant par la jeunesse, les bénéficiaires du RSA, il y a aussi toutes les personnes en situation de handicap, un champ très important et très vaste qui touche aussi le enfants et les jeunes. Pour les personnes âgées, c’est le maintien à domicile, le département est présent partout.
Sur ce canton, il a été créé un centre de santé auquel le département a participé. Il reste beaucoup à faire sur les quartiers. Il faut aussi que les médecins généralistes reprennent les visites à domicile
 ».

Pour Elisabeth Brunet, remplaçante, «  le score de ce premier tour représente la reconnaissance du travail effectué durant cette mandature et j’espère qu’il y aura une forte mobilisation dimanche prochain  »

Michel Nogué, remplaçant : « Nous avons fait beaucoup de porte à porte et les personnes visitées sont satisfaite du travail accompli durant ce mandat  ».

Pour terminer, Gilles Craspay a insisté sur deux sujets :

Le premier, concerne le RSA : « Je vois qu’un certain nombre de concurrents se sont emparés du RSA jeunes. Ce projet n’est pas un projet départemental. Le département n’a aucune marge de manœuvre et ne fait qu’appliquer la loi, ça nous coûte très cher ».

Le deuxième sujet, c’est le projet d’université technologique qui est en cours de discussion, « Ce n’est pas le département qui décide, c’est la puissance de tous les élus réunis. C’est n projet important pour l’avenir du territoire qui permettra d’augmenter le nombre d’étudiants  ».

Nicole Lafourcade