Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

David Larrazabal et Laurence Ancien : les candidats sortants confiants

vendredi 25 juin 2021 par Rédaction


David Larrazabal et Laurence Ancien, candidats sortants pour le canton de Tarbes 3, accompagnés de leurs remplaçants Marion Marin et Jean Marc Lacabanne ont tenu leur dernière conférence de presse à trois jours du deuxième tour des élections.

David Larrazabal a remercié les électeurs qui leur ont apporté leur confiance lors du 1er tour. « Il faut considérer qu’en face il y a une défaillance, on a un 1er tour avec tous les candidats de gauche groupés qui perdent plus de 10 points par rapport à la dernière fois. Ce n’est pas étonnant car on ne peut pas faire une campagne en mentant aux électeurs. Le département a des compétences et ces compétences les Tarbais les vivent tous les jours. Le département n’est pas un gadget ! On vit avec l’état des routes, l’accompagnement qui va de la PMI jusqu’aux personnes âgées.

Le département a des compétences à la culture, et certains de nos adversaires parlent de la culture et du sport, nous le faisons déjà !
Le centre de secours est de la compétence du département, il a été refait totalement par le département et la mairie de Tarbes, les collèges aussi sont de la compétence du département. Pour rappel, nous sommes des élus de la mairie et c’est un levier extraordinaire, nous travaillons main dans la main, ce qui nous permet d’avoir la possibilité de concrétiser, de réaliser beaucoup de choses. Tout ce que le département fait en accompagnant la mairie de Tarbes au niveau culturel, tous les festivals sont accompagnés par le département d’Equestria à Tarba en Canta etc.….

Je vois les concurrents parler de l’hôpital qui n’est pas de la compétence du département, Monsieur Lourdou qui apparemment est contre ce nouvel hôpital est associé à une dame socialiste et pour rappel tous les socialistes ont voté pour le nouvel hôpital. Il y a une dichotomie qui prouve que si demain ils étaient en fonction ce serait la bérézina car ils n’ont rien en commun. Ils font essentiellement une campagne pour essayer de nous battre, ce qui ne sera pas le cas dimanche ! Notre force par rapport à cette équipe que nous avons en face, nous quand on dit quelque chose, que l’on propose quelque chose, nous pensons tous la même chose et nous avons quand même un bilan.

Nous ce que l’on peut dire, ce que nous disons, nous le faisons et ça rentre dans les compétences du département. Les propositions de nos adversaires se divisent en deux choix : ce qui n’est pas de la compétence du département et donc ne sera jamais fait et ce qui est déjà fait. Ce n’est pas la peine d’aller proposer ce que nous faisons déjà  », commente David Larrazabal.

« Nous avons une belle preuve d’incompétence car de résumer les fonctions du département à l’hôpital oui ou non, ici ou ailleurs, d’une ce n’est pas de la compétence du département mais il fait beaucoup d’autres choses et visiblement nos adversaires ne sont pas au courant ! », lance Laurence Ancien. qui poursuit : « La démagogie : mettre un centre de santé dans chaque quartier ! Bien sûr ! Financé par qui ? Comment ? Géré par qui ? »

David Larrazabal a rappelé que sur ce canton, 27 millions d’euros ont été investis sur cette mandature et que cela prouve que les dossiers présentés sont suivis par le département. «  Nous travaillons de concert avec la mairie, avec l’agglo. Le travail qui est fait est un travail sérieux sinon le département ne suivrait pas. Il est évident que si demain nos adversaires arrivent avec des choses qui ne sont pas de la compétence du département, les dossiers seront écartés. Nos adversaires disent plus de sport plus de culture oui ! Il y a un exemple flagrant sur le canton qui a été réalisé c’est la maison sport santé, elle n’a pas été réalisée uniquement par le département, c’est un projet Tarbes/Huesca accompagné et défendu par le département au sein du POCTEFA. Moi quand je vois les adversaires qui veulent voir si haut et qui tirent si bas, c’est lamentable ! ».

« Quand on parle environnement dans le canton, le département met en place des projets de photovoltaïque pour devenir un territoire à énergies positives, dont un projet de panneaux photovoltaïques sur un site de captage d’eau potable. L’environnement se fait au niveau du département et non au niveau du canton. L‘environnement est déjà présent et ce n’est pas une invention des écologistes  », déclare la candidate.

«  Le département accompagne aussi les associations qu’elles soient environnementales, culturelles, sportives, d’insertion avec la mission locale (un travail de tous les jours). Nos adversaires ne parlent pas non plus de logement, il y a sur le canton, grâce au département qui met 2 millions d’euros sur le NPNRU, le projet le plus ambitieux depuis 20 ans à Tarbes, le projet Bel Air/ Ormeau Figarol pour offrir un logement de qualité aux tarbais. Nos adversaires ne parlent pas non plus du volet économique. Même si le département n’a plus cette compétence il aide à l’action économique, le département s’est engagé et s’engagera encore pour accompagner les petites entreprises et met toute son énergie au niveau du tourisme » a poursuivi le candidat sortant.

Marion Marin a rappelé les actions menées autour de l’animal dans la ville conjointement avec la mairie, la protection animale, la stérilisation des chats etc.…

Marion Marin a rappelé les actions menées autour de l’animal dans la ville conjointement avec la mairie, la protection animale, la stérilisation des chats etc.…

« Tous les quatre nous sommes des élus de terrain, des élus de proximité, nous travaillons au quotidien. Nous ne sommes pas des vendeurs de rêves. Si les gens se désintéressent de la politique c’est parce qu’ils ne croient plus à ce qu’on leur promet. Nous, on ne promet pas on fait. Si nous sommes jugés dimanche sur ce que l’on sait faire la victoire sera au rendez-vous », a déclaré Jean Marc Lacabanne.

Pour conclure, David Larrazabal s’étonne de voir que des adversaires proposent de donner des trottinettes électriques. Ce qui n’est pas la première fonction du département. « Le social, certains en parlent mais nous le faisons déjà. Tout ce que nos adversaires proposent nous le faisons déjà !  »

Nicole Lafourcade