Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes : un conseil municipal presque consensuel

mardi 31 mars 2009

Tarbes : un conseil municipal presque consensuel

Deux places vides, deux places du Parti Socialiste dont celle de Jean Glavany qui a donné son pouvoir à José Cubéro. A noter un nouveau visage à la place de Benjamin Verdeil avec Marie-Laure Eydeli-Buffat.

Unanimité pour un maire honoraire

Claude Gaits, « au nom du groupe de l’opposition » ouvre la séance pour proposer qu’une demande soit adressée à Monsieur le Préfet afin d’accorder « à Monsieur Raymond Erraçarret le titre de maire honoraire de la ville de Tarbes » en précisant que « ce serait une marque de reconnaissance légitime » compte tenu de « son attachement à la ville de Tarbes. »

Gérard Trémège approuve cette demande et « souhaite vraiment que cette demande soit faite au Préfet. » Et il précise : « Voyez, Monsieur Gaits, vous avez mis du temps » pour faire cette demande qui revenait à être formulée par l’opposition.

« Pas de tendance suicidaire »

Alors qu’un certain nombre de modifications de délégation étaient votées, essentiellement liées au départ de Benjamin Verdeil et à l’arrivée de Marie-Laure Eydeli-Buffat, l’opposition a rappelé qu’elle souhaite toujours avoir un représentant au Conseil Communautaire du Grand Tarbes. La Majorité du Président, Gérard Trémège, étant extrêmement courte (une voix) celui-ci rappelle « je n’ai pas de tendance suicidaire…. Vous comprendrez que je ne vous propose pas de place ». Henri Lourdou (Vert) rappelle que depuis la constitution du nouveau Conseil Communautaire et le départ de Madame Dubalen, les « Verts » n’ont plus de place alors qu’ils ont participé à la mise en place de l’Agenda 21 du Grand Tarbes. Il « souhaite que les écologistes aient une place au Conseil de développement ».

Pour Gérard Trémège, « il y a un écolo de grand talent, c’est Jean-Claude Piron. Nous avons créé une commission environnement à Tarbes et au Grand Tarbes alors qu’il n’y en avait pas. Il y a une équipe autour de Jean-Claude Piron qui fait du travail. Je n’ai pas reçu de candidature de l’UMINATE pour avoir une place. »

Fermeture de classes à Tarbes

Par lettre du 26 février 2009, l’inspecteur d’académie a informé le maire de Tarbes qu’il avait « proposé au comité technique départemental du 10 mars 2009 » une modification de la carte scolaire avec la fermeture de 2 classes et l’ouverture d’une pour la prochaine rentrée.

Il s’agit des classes suivantes :

Ecole maternelle Louise Michel : ouverture d’un poste maternelle (il s’agit en fait d’une régularisation d’une situation existante)
Ecole maternelle La Sendère : fermeture d’un poste de maternelle
Ecole maternelle Henri Duparc : fermeture d’un poste maternelle.

A l’unanimité, lundi 30 mars, le Conseil Municipal a émis un avis défavorable à la suppression des 2 postes de maternelle.

Pour tout savoir, cliquez ici

[bleu]Mis en ligne mardi 31 mars 2009[/bleu]