Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes renverse Albi

dimanche 16 mai 2021 par Rédaction

Tarbes-Albi : 15-10 (MT : 0-10)
Evolution du score : 0-7, 0-10 // 3-10, 6-10, 9-10, 12-10, 15-10

Match à huis clos, pluie intermittente, vent tourbillonnant, pelouse et ballon glissants

Arbitrage : Pierre Bru, assisté de MM. Meler et Monterde

Pour Tarbes  : Cinq pénalités de Berbizier (53ème, 57ème, 69ème, 73ème, 79ème)

Un carton jaune : Bessonart : 80+2

Pour Albi : Un essai Sicart (10ème), une transformation et une pénalité Boulogne (37ème)

Deux cartons jaunes : Dedieu (71ème), Boulogne (78ème)

Les compositions d’équipes

Tarbes : 1 Bessonart, 2 Lamothe, 3 Zabala, 4 Gigauri, 5 Manu, 6 Mansieux, 8 Méron (cap.), 7 Réal, 9 Lhusero, 10 Dulucq, 11 Oltmann, 12 Stanaway, 13 Mamao, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants : 16 Palisse, 17 Reynaud, 18 Hourclé, 19 Sentubery, 20 Juniver, 21 Duffau, 22 Dumestre, 23 Aulika

Albi : 1 Escur, 2 Castant, 3 Tchapnga, 4 Foures, 5 André (Cap.), 6 Engelbrecht, 8 Tagotago, 7 Calas, 9 Boulogne, 10 Russell, 11 Vasuinubu, 12 Vaccaro, 13 Drauniniu, 14 Sicart, 15 Pilet

Remplaçants : 16 Boundjema, 17 Dedieu, 18 Gaillard, 19 Guillaume, 20 Doan, 21 Bertrand, 22 Caminati, 23 Nevers

Les Tarbais ont renversé des Albigeois qui menaient 0-10 à la mi-temps et qui avaient inscrit un essai casquette dès la dixième minute de jeu. Rien ne pouvait mieux commencer par Albi qui avait trouvé l’ouverture dès le début par un judicieux coup de pied rasant de Russell à dix mètres de la ligne. Rubio avait mal aplati et le rebond dans l’en-but avait profité à Sicart 0-7 (10ème). L’action était partie d’une pénaltouche à cinq mètres mais la défense tarbaise n’avait pas craquée sur les assauts albigeois. Tarbes manquait son début de rencontre et se mettait sous la pression tarnaise et Boulogne, des 22 mètres en biais, avait manqué une pénalité, largement dans ses cordes, sur un maul écroulé. Malgré les erreurs tarbaises (touches directes, fautes de mains), Albi n’arrivait pas à mettre sur le reculoir des Tarbais accrocheurs. D’ailleurs Berbizier, des 22 mètres en coin, avait raté de peu une pénalité (16ème). Des Tarbais qui résistaient bien en mêlée, malgré quelques pénalités en début de match, grâce au vice d’Escur qui, heureusement, n’a pas trompé longtemps M. Bru. Comme la touche tarbaise, offensive et défensive, tenait bien la route, le Stado contenait des Albigeois qui s’appuyaient surtout sur du jeu au pied. Juste avant la mi-temps Boulogne, vingt mètres de face, avait gonflé le score pour une faute au sol sur un enchaînement albigeois 0-10 (37ème). Les Tarbais attaquaient dès la reprise sans pouvoir concrétiser à cinq mètres de la ligne. (46ème). Une volonté de jouer qui était récompensée par une pénalité pour une faute au sol. Des vingt mètres de face Berbizier réduisait l’écart 3-10 (53ème). Un contre de Méron, sur un dégagement de Boulogne, amenait une nouvelle pénalité que transformait Berbizier des 38 mètres de face 6-10 (57ème). Boulogne manquait, des quarante cinq mètres en coin, une pénalité pour une faute sur un ballon porté (60ème). Cet échec galvanisait les Bigourdans et faisaient douter des Tarnais qui subissaient de plus en plus et qui commençaient à s’énerver. Une faute en touche permettait à Berbizier de réduire l’écart des quarante cinq mètres en biais 9-10 (69ème). Sur le renvoi, Oltmann échappait à deux placages et se faisait reprendre dans les trente mètres. L’action rebondissait et Albi se mettait à la faute. Dedieu écopait d’un carton jaune pour antijeu et Berbizier, des quinze mètres en biais, prenait, pour la première fois le score 12-10 (71ème). Les Tarbais déchaînés, offraient à Berbizier une nouvelle pénalité dix mètres sous les poteaux 15-10 (79ème), avec en prime un carton jaune pour Boulogne (78ème). Caminati, à la relance, transperçait la défense et tapait à suivre pour lui-même. Lhusero sauvait mais concédait une mêlée à cinq mètres (80+2). Une longue série de mêlées à cinq mètres allaient suivre, entre celles qui étaient à refaire et celles qui étaient pénalisés. Albi préférait insister sur les mêlées au lieu de tenter des pénaltouches, où ils excellent pourtant. C’était tellement long, avec les changements (retours de Bessonart et Zabala), que Boulogne avait eu le temps de revenir, alors que Bessonart prenait un carton jaune. Les Tarbais, faisaient jouer la règle de la carence avec le retour de Lamothe en pilier et échappaient à l’essai de pénalité qui aurait permis à Albi de s’imposer. Sans possibilité de pousser mais à quinze contre treize, les Albigeois n’ont pas pu franchir la défense tarbaise. Au contraire, ils ont reculé de trente mètres sous la pression et ont concédé la pénalité, qui mettait fin à plus de dix minutes d’arrêts de jeu.

Jean-Jacques Lasserre