Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Protecteurs avant d’être pêcheurs : la Fédération a impulsé une forte dynamique en faveur du patrimoine de l’eau

lundi 30 mars 2009

La Fédération Départementale des Associations Agrées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (F.D.A.A.P.P.M.A.) a tenu son Assemblée générale statutaire samedi dans l’amphithéâtre de la C.C.I. à Tarbes puisque, cette année, c’était l’association des Pêcheurs Pyrénéens de la ville-préfecture qui était en charge de l’organisation de ce congrès. Le Président Jacques Ducos y a accueilli le représentant du Préfet et chef de la Mission Interservices de l’Eau (M.I.S.E.), Marc Chedeville ; Gérard Trémège, maire de Tarbes ; Jacques Brune, qui représentait Josette Durrieu, Présidente du Conseil général, mais qui a pris aussi les fonction de Président de Hautes-Pyrénées-Tourisme-Environnement (H.P.T.E.).

Les comptes rendus, émaillés de nombreux débats, ont prouvé la vitalité du monde halieutique bigourdan qui, non content d’offrir une pêche d’excellence à ses quelque 15.000 adhérents, sur plus de 2.500 kilomètres de rivières de première catégorie (à truite) et 200 km de rivières de 2ème (à carnassiers, cyprinidés et carpe), sans oublier les quelque 250 lacs de haute montagne et les 800 hectares de plans d’eau collinaires, a fait des Hautes-Pyrénées un vrai « Petit Canada de la Pêche » et une destination prestigieuse et renommée dans le pays et même au-delà.

Selon les études menées l’an passé par par le Club Halieutique Interdépartemental, qui favorise le déplacement des pêcheurs dans la moitié sud du pays par la vignette réciprocitaire qu »il meut à leur disposition, les Hautes-Pyrénées sont même devenues le 3ème département français pour l’accueil de pêcheurs et figuraient en 2ème position dans les intentions de séjour de ces mêmes pêcheurs au moment du sondage réalisé aux quatre coins du Grand Sud !

À l’origine de ce succès sans aucun doute l’engagement personnel fort du Président Ducos, pionnier de la labellisation d’hébergements « pêche », aux services adaptés par conséquent aux attentes de amateurs, en collaboration avec Clévacances et les Logis de France.

Mais la Fédération s’est aussi et surtout beaucoup investie ces dernières décennies dans une démarche d’entretien et de sauvagrdes des milieux aquatiques.

Cette Assemblée générale a donc permis de prendre conscience de l’engagement des pêcheurs dans la défense du patrimoine de l’eau et des rivières. Ce sont eux qui, après avoir engagé de multiples chantiers en rivièrres, ont convaincu les politiques que notre département, « Château d’eau des Pyrénées », n’était pas que cela, qu’il offrait surtout à ses visiteurs une immense variété et richesse de torrents, rivières, lacs de montagne ou collinaires. Les pêcheurs ont favorisé une réappropriation de ce patrimoine naturel par toute la population et, au-delà, par les élus qui se sont associés à cette véritable croisade.

Très fortement mobilisés aujourd’hui par la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, qui prévoit l’atteinte du bon état écologique des eaux de surface pour 2015, ce sont eux qui ont impulsé les contrats de rivière « Adour » et « Gave de Pau », qui « poussent à la roue » pour la reconquête de l’Échez, comme en a brillamment témoigné l’intervention du chargé de mission fédéral, Marc Delacoste, qui a pris le pouls de cettte rivière et établi un diagnostic écologique qui devrait permettre de la restaurer en partie, peut être par la mise en place d’un Plan de Gestion des Étiages (P.G.E.).

L’autre ingénieur de la Fédération, Noël Abad, a évoqué quant à lui l’engagement de la Fédération qui s’est cristallisé dans la création d’un Groupement de Défense Sanitaire et Aquacole dont l’une des missions consiste à préserver les souches de poissons autochtones sauvages en assurant un suivi scrupuleux des installations de pisciculture.

Le Président Ducos a mis ensuite l’accent sur le volontarisme des pêcheurs bigourdans qui s’est exprimé dans le rachat par la Fédération de la pisciculture domaniale de Cauterets, outil indispensable au plan de restauration du saumon dans la bassin de l’Adour, plan qui concerne le Gave d’Oloron, les Nives et le Gave de Pau bien entendu, où la pêche a rouvert voici deux ans dans la partie basse – on attend qu’elle soit de nouveau possible dans notre département, après cinquante ans d’éclipse - mais aussi les bassins voisins de la Garonne et la Dordogne.

Enfin, la Fédération a obtenu son agrément de centre formateur pour les gardes particuliers.

Aujourd’hui, la F.D.A.A.P.P.M.A. des Hautes-Pyrénées brille comme un phare dans le monde de la pêche française et, alors que Jacques Ducos et une nouvelle équipe viennent d’être reconduits dans leurs responsabilités, on peut compter sur eux pour aller encore de l’avant.

Cette A-G fut l’occasion de rendre hommage aux membres les plus méritants, les plus engagés qui on t reçu la médaille « Honneur et Dévouement ». Alors qu’avec les récentes élections dans les sociatés de pêche, une page s’est tournée pour plusieurs d’entre-elle, les présidents qui ont décidé de prendre leur retraite ont été honorés eux aussi.

Enfin, notons l’hommage collectif rendu à l’A.A.P.P.M.A. de Tarbes car, sans ses nombreux bénévoles toujours disponibles, quantité d’actions de gestion des milieux, de sauvetage des poissons d’un bout à l’autre du département ne pourraient pas être menées à bien lorsque les circonstances exigent beaucoup de réactivité.

Toute cette dynamique aura sa vitrine dans le cadre du prochain salon Tarbes-Pyrénées-Passion, salon chasse et pêche qui se tiendra cette année au stade Maurice Trélut les 26, 27, et 28 juin 2009.

Pour lire la brochure ci-dessus, cliquez ici et agrandissez (flash)

Texte et Photos René Lacaze

[bleu]Mis en ligne lundi 30 mars 2009[/bleu]