Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Bordères sur l’Echez : un bilan positif pour le maire après un an de mandat

dimanche 9 mai 2021 par Rédaction

Ce vendredi, Jérôme Crampe, maire de Bordères sur l’Echez, a dressé un bilan après un an de mandat.

Lors de cette rencontre de nombreux sujets ont été abordés : les travaux réalisés, les travaux en cours, les projets, la sécurité, l’action sociale (priorité de l’équipe municipale), le budget et les départementales.

« Au niveau de notre mandat, après un an, nous sommes fidèles à nos priorités sur lesquelles nous nous étions engagés. Concernant l’éducation et la jeunesse, nous continuons à mettre en place toutes les structures et le fonctionnement pour encadrer au mieux notre jeunesse, le bien vivre ensemble qui se traduit par la tranquillité publique, le social, l’associatif, l’intergénérationnel.
A Bordères, nous avons une tranche de population de plus de 65 ans, à peu prés 1000 personnes. Depuis deux ans, j’ai souhaité mettre en œuvre un dispositif particulier pour cette tranche de population. Depuis un an, nous sommes en stand-by, nous avons beaucoup travaillé sur des locaux et des ateliers pour les séniors, c’est en place et cela va redémarrer j’espère le plus vite possible
 », a expliqué l’élu.

Le maire a poursuivi par les travaux réalisés :

- Nous avons procédé au déménagement des services techniques qui sont aujourd’hui sur la zone d’activités avec des ateliers fonctionnels pour assurer la maintenance des véhicules et aussi la production florale, une nouveauté dans la commune. Un investissement de 507 000€, achat du bâtiment compris.

- Nous avons réhabilité la bibliothèque Claude Nougaro avec aujourd’hui une superficie de 120 m2, avec un espace adapté pour le public et la jeunesse, les enfants de la maternelle y sont accueillis en semaine. Un investissement de 81 000 € avec une participation de l’agglomération TLP à hauteur de 50%.

- Nous avons procédé au remplacement des menuiseries à l’école maternelle, isolation thermique et phonique. Un confort pour les enseignants et les enfants et aussi un gain d’énergie. Un investissement de 90 852€.

- Nous nous sommes engagés sur la rénovation de la voirie par tronçon, nous avons effectué la réfection des trottoirs et la voirie sur les quartiers Urac et Biacave. Un investissement de 113 000€.

Les travaux en cours :

L’agrandissement et la rénovation de la mairie afin d’améliorer l’accueil du public sur la partie déjà existante. La partie agrandie sera dédiée au CCAS, il était important d’avoir des locaux adaptés composé de 3 bureaux et 1 accueil de 110 m2. Un investissement de 794 327€. L’inauguration est prévue à l’automne prochain.

« Le CCAS livre 50 repas par jour et depuis quelques semaines nous avons un véhicule frigorifique adapté pour le portage de repas. Le budget du CCAS est passé à 150 000€ contre 90 000€ l’an passé », précise le maire.

- Un projet d’envergure : le centre de santé. Au regard de la désertification médicale qui touche aussi la commune de Bordères, nous construisons un centre de santé place Jean Jaurès sur le parking qui se trouve derrière la mairie avec l’achat d’une parcelle attenante. Un bâtiment de 450 m2 qui comprendra 5 cabinets médicaux (médecins salariés) et 5 cabinets infirmiers. Un investissement de 1 115 325€, avec des partenaires financiers : l’Etat, la région, le département et la CATLP. Ce projet est élaboré en liaison avec l’ARS. L’ouverture est prévue pour le printemps 2022.

- L’aménagement du centre bourg, projet majeur lors de la campagne municipale avec la construction d’une halle pour le marché. Il y a nécessité à pérenniser le marché dominical qui marche très bien.
Les phases suivantes : installation d’un bar restaurant au centre de la commune ;
Nous travaillons avec le CAUE et l’ADAC 65. L’idée c’est de repenser le centre dans son ensemble, la circulation, le stationnement en concertation avec les commerçants, favoriser les déplacements doux. Créer un espace de rencontres et d’échanges. Construction de la halle 2022, réalisation du centre bourg 2023. Un investissement de 1,8M€.

- La sécurité, une phase supplémentaire sur la vidéo-protection pour arriver à 56 caméras, un système efficace. Au total 184 000€ investis, viennent en déduction 103 400€ de subventions.

- le service de proximité : aide à l’installation du centre de dépistage Covid avec l’ensemble des professionnels de santé de la commune. 1020 personnes ont été testées.

- La nouveauté, l’élaboration des cartes nationales d’identité.

- le budget : « un budget optimiste, nous allons avancer dans nos projets : 3M€ d’investissement.
Pas d’augmentation de la fiscalité. Maintien des subventions aux associations.
Au niveau associatif, nous avons maintenu le niveau des subventions et mis en place un budget spécifique pour un plan de relance des associations afin de pouvoir aider à la rentrée de septembre les assos et relancer leurs activités. Il faut et il est important de redynamiser le tissus associatif constitué de 46 associations à Bordères », a annoncé Jérôme Crampe.

Pour terminer cette rencontre avec la presse il a abordé les élections départementales :

« Je ne suis pas candidat »

Pour Jérôme Crampe la représentation départementale est très importante, nous avons un territoire à caractère assez atypique, on a de la plaine, de la montagne, du tourisme, du ski, il est donc important qu’au sein de l’assemblée départementale il y ait des élus représentatifs de l’ensemble du territoire pour participer à cette dynamique et défendre les valeurs de chaque secteur.

« Pour moi la politique c’est rester moi-même et s’engager au service des autres pour l’intérêt général. Quand je suis élu, c’est dans une passion pour mon territoire, une passion pour l’humain qui est au centre de mes préoccupations. Ce sont des idées de conviction qui sont partagées par d’autres élus. On a ses racines de territoires ruraux, la proximité avec la population. Des convictions locales que l’on retrouve chez les parlementaires qui sont des bons appuis pour les élus de terrain que nous sommes.

Pourquoi je ne suis pas candidat aux départementales : par loyauté et par respect du travail accompli. Je m’étais engagé auprès de Jean Buron que dans le cas ou il serait candidat, je respecterai sa candidature, aujourd’hui il est officiellement candidat avec Andrée Souquet, je ne souhaite pas interférer, au contraire je l’assure de tout mon soutien et j’espère fortement qu’ils siègeront tous les deux au sein de l’assemblée départementale. Ce sont des personnes engagées pour leur canton, des personnes de conviction.
S’il ne s’était pas présenté, je ne cache pas j’y serais allé. Je respecte pleinement et je ne reviens pas sur les engagements que j’avais pris auprès du candidat Buron
 », a expliqué le maire de Bordères.

Nicole Lafourcade