Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le MEDEF soutient le projet ENIT /IUT.

jeudi 29 avril 2021 par Rédaction


Dans le cadre du développement du pôle universitaire tarbais et du rapprochement de l’IUT et de l’ENIT, Antoine Nunès, président du Medef 65, accompagné de Patrick Martin, président délégué du MEDEF national, de Sophie Garcia, présidente du Medef région et en présence de Michel Pélieu, président du conseil départemental, Jean Louis Cazaubon, conseiller régional représentant la présidente Carole Delga, Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, de nombreux chefs d’entreprises ainsi que les deux directeurs des deux établissements ont visité l’ENIT. En fin d’après-midi, une conférence de presse s’est tenue au siège du MEDEF 65.

Le directeur de l’ENIT a rappelé que l’ENIT avait été créé en 1963 et que depuis sa création cette école a beaucoup évolué, aujourd’hui c’est 1200 étudiants plus les 60 doctorats. « La visite de ce jour permet de montrer aux entreprises la mise en place des formations, la recherche et l’innovation. L’histoire de l’ENIT est très liée à l’industrie locale  », a souligné le directeur.

« Nous avons une dynamique déterminante pour l’avenir de ce pôle, une dynamique cohérente, nous avons un profil tourné vers la techno et l’ingénierie. Nous sommes à un moment clé de nos histoires, on nous demande de nous regrouper IUT et ENIT. C‘est un moment clé parce qu’aujourd’hui les écoles d’ingénieurs et la formation d’enseignement supérieur sont dans une phase d’internationalisation, de mondialisation qui change le modèle français de l’école d’ingénieurs, les IUT se transforment. Nous voulons développer cette synergie entre nos établissements. Les acteurs locaux sont déterminés à côté de nous, on voit qu’il y a un intérêt pour le territoire. Les entreprises aussi y voient un intérêt. Notre but est de développer l’offre de formation. On peut se dire que l’on peut accueillir 1000 à 1500 étudiants de plus sur ce campus avec les moyens et les compétences qui existent et pour cela il faut un outil exceptionnel, il faut aussi que nous soyons visibles au niveau régional, au niveau national et aussi à l’international », a expliqué le représentant de l’ENIT.

Antoine Nunès, président du Medef 65 : « Nous poussons derrière les élus, nous avons le département, la région, l’agglomération, la ville qui ont eu l’idée de porter le projet. Nous Medef nous venons en appui. Nous avons aussi Patrick Martin et Sophie Garcia, des personnalités qui peuvent nous aider à équiper l’équipe.Le match que l’on joue, il faut le jouer rapidement et le gagner. Il faut consolider les acquis que nous avons. Le BTP pousse et il y a aussi le Medef ».

Patrick Martin s’est dit impressionné par la capacité à jouer collectif. Pour lui quand une dynamique s’enclenche, cela démontre qu’entre le public, le privé, les collectivités ça donne d’excellents résultats.

Pour les élus présents soutenant ce projet, le campus universitaire est important pour le territoire, c’est une valeur ajoutée incontestable.

Nicole Lafourcade

=======

Antoine Nunès est le nouveau président du Medef 65

Le nouveau président départemental a profité de la venue du président délégué du Medef et de la présidente régionale Sophie Garcia pour annoncer son élection à la présidence du Medef 65.

Antoine Nunès a été élu président du Medef 65 le 13 janvier dernier lors de l’assemblée générale.

« L’important est de relancer une dynamique sur le territoire, de créer une synergie entre les entreprises. Nous sommes passés en quelques mois à 96 adhérents, on voit un réel besoin.

Nous avons créé une belle équipe, ce qui va créer du lien sur le territoire afin de fidéliser les entreprises et les aider à se développer.

Des plans d’action ont été mis en place, nous allons créer des postes de référents dans les vallées, il faut que l’on soit proche de nos adhérents pour répondre au mieux à leurs questions et les accompagner dans la vie de tous les jours.
Parmi les 96 adhérents, certains n’étaient jamais venus à la fédération ou au Medef et ils ont des besoins.

On voit qu’il y a un engouement pour créer de l’emploi », a expliqué le président du Medef 65.

Nicole Lafourcade