Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Les Tarbaises prennent position

dimanche 29 mars 2009

A Tarbes : TGB bat Aix 78-55
Les quarts temps:15-21, 22-4, 27-14, 14-16
Arbitres : Mrs Perier et Acheen

Pour Tarbes:33 tirs sur 57 dont 7 tirs sur 14 à 3 pts, 5LF sur 7,11 fautes,25 rebonds, 6 Balles perdues,7 interceptions,21 passes décisives.
Les points : Eldebrink 15, Wright 9, Jansone 6, Arrondo 8, Castets 4, Moeggenberg 7, Yacoubou-Dehoui 18, Tzekova 7, Rusakova 4.

Pour Aix:24 tirs sur 56 dont 0 tirs sur 7 à 3 pts, 7 LF sur 8,31 rebonds,12 balles perdues, 3 interceptions,10 passes décisives.
Les points : Sharp 8, Deas 2, Camino 4, Lacroix 6, Van Malderen 12, Sene 5, Grima 18.

Derrière cette rencontre de championnat se profilait le rendez-vous du 19 avril à Rennes en 1/2 finale de la Coupe de France. Chaque équipe avait donc à cœur de prendre position et d’établir une hiérarchie. Après leur lourde défaite à domicile face à Bourges (68-48), les Aixoises voulaient se redonner le moral et c’est peut-être pour cela qu’elles prenaient un départ sur les chapeaux de roue. S’appuyant sur une défense très haute et agressive, ce sont elles qui menaient les débats pendant le premier quart-temps. Leur adresse leur permettait de prendre les devants face à des Tarbaises qui avaient laissé leur agressivité défensive aux vestiaires. Sharp, Grima, Van Malderen trouvaient le chemin du cercle alors que les Violettes piétinaient et avaient un peu de mal à trouver des positions de shoot. Il fallait que Wright se démène au tir et à la passe pour garder le TGB à flot.

Changement total de décor pour le deuxième acte. Cette fois, Moeggenberg et sa suite reprenaient les choses en main et surtout haussaient le ton en défense. Fini les tirs faciles pour les Provençales, le rythme devenait difficile à soutenir pour les visiteuses. Yacoubou refaisait surface, Moeggenberg retrouvait l’adresse, bref, les Tarbaises jouaient à leur vrai niveau. Résultat éloquent avec ce terrible 22-4 qui sanctionnait les 10 minutes et qui en même temps scellait le sort du match.
Le troisième quart-temps ne faisait que confirmer la domination sans partage des filles de François Gomez. Eldebrink réglait la mire à 3 points et tout souriait aux Tarbaises. Le confort au tableau d’affichage permettait de donner du temps de jeu à tout le monde et Rusakova en profitait pour inscrire ses premiers points dans le championnat de France. On pardonnera aisément le relâchement de la dernière période, Van Malderen et Grima parvenant à sauver les meubles.

Cette large victoire permet aux Violettes d’indiquer aux Aixoises qu’elles n’auront pas la partie facile à Rennes. Les Tarbaises se positionnent en favorites logiques. Pas question de verser dans l’euphorie, mais ce sont tout de même les filles d’ Erik Lehmann qui ont mal à la tête ce soir. Cette rencontre permet aussi de bien préparer le final de cette première phase avec les déplacements à Hainaut et à Bourges. Goûtons avec délectation à cette belle victoire, François Gomez aura bien l’occasion de remettre les choses en place si les esprits s’égaraient.

Les réactions :

Isis Arrondo : " Nous avons à peu près réussi notre début de match et surtout nous avons su rester appliquées jusqu’à la fin. Les Aixoises avaient su se montrer agressives avec leur défense tout terrain. Cette soirée nous a permis de travailler pour les trois dernières rencontres de championnat. C’est un résultat très intéressant. En ce qui me concerne, je me sens de mieux en mieux sur le terrain, surtout depuis la reprise en février. J’ai envie que ça continue".

Erik Lehmann (entraîneur d’Aix en Provence) : "Nous savions que ce serait compliqué en venant à Tarbes. Nous avons montré nos limites défensives. Face à une équipe comme le TGB, cela ne pardonne pas. Nous avons pu rivaliser pendant quelques minutes, ensuite la pression était trop forte. Pour la suite, nous savons qu’il sera très compliqué pour nous de finir dans les quatre premières. En fait, nous avons une équipe pour jouer entre la cinquième et la huitième place. Pour ce qui est de la coupe de France, nous ne partirons pas favoris, ce qui est sûr c’est que nous nous battrons. D’ici là, nous aurons retrouvé le moral et je l’espère retrouvé notre basket".

(Jacques Terrée)

[bleu]Mis en ligne dimanche 29 mars 2009[/bleu]