Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Signature du 3ème plan d’action pour les écoles dans les Hautes-Pyrénées

lundi 25 janvier 2021 par Rédaction

C’est au lycée Marie Curie qu’a été signé le 3ème plan d’action départemental 2021/2024 pour les écoles dans les Hautes-Pyrénées.

Etaient présents pour ce nouveau plan triennal : Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, Thierry Aumage directeur académique, Michel Pélieu, président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées, les sénatrices des Hautes-Pyrénées Viviane Artigalas et Maryse Carrère, Jeanine Dubié et Jean Bernard Sempastous députés des Hautes-Pyrénées, les Présidents des 9 communautés de communes, l’association des Maires, le directeur de la CAF des Hautes-Pyrénées.

 

En introduction, le préfet Rodrigue Furcy a indiqué que ce plan d’action s’inscrit dans la continuité des travaux réalisés au titre des protocoles 2014/2017 et 2017/2020 en réaffirmant l’existence d’une offre éducative de qualité et de proximité, permettant d’assumer l’équité territoriale pour le maintien d’une école de qualité sur l’ensemble du territoire en favorisant la réussite scolaire.

 

Le directeur académique poursuit et précise que ce plan d’action s’inscrit dans un contexte différent. Sont inclus les EPCI dans le travail, la réflexion des actions. Il est au service de toutes les écoles et collèges du département.

Le directeur académique a également annoncé que la rentrée 2021 sera marquée par une baisse des effectifs de 345 élèves dans les écoles et de près de 200 élèves pour les collèges.

 

Michel Pélieu, président du conseil départemental, s’est réjoui de signer cette 3éme convention et de rajouter que le département ne relâche pas ses efforts en ce qui concerne l’éducation. Il est très engagé avec les aides aux communes, les investissements importants réalisés dans les collèges, les équipements en numérique, sur les bâtiments etc…

 

LE PLAN D’ACTION :

Consolider les actions du plan 2017/2020 :

-Un dialogue construit avec chaque EPCI,

-Favoriser la mise en réseau des écoles à l’échelle de chaque territoire : 32 écoles concernées par une fusion ou création d’un RPI de 2017/2020.

-Maintien du réseau de tous les collèges publics.

-Accompagner l’inclusion des élèves en situation de handicap à partir des pôles inclusifs d’accompagnement localisés.

-Maintien des postes RASED.

-Petite enfance : développement de structures d’accueil.

-Accompagnement de l’Etat à travers un engagement financier exceptionnel sur les opérations immobilières soit près de 6,5M€ de 2017 à 2020.

-garantir la réussite de tous les élèves avec l’acquisition pour tous des savoirs fondamentaux.

-pour l’école maternelle, la scolarisation des enfants dès 3 ans et plus dans certains secteurs favoriser l’accueil des moins de 3 ans.

-Le dédoublement des classes de CP et de CE1 dans le réseau d’éducation prioritaire et une moyenne des effectifs à 24 élèves au maximum en grande section, CP et CE1.

 

UN PLAN D’ACTION RENFORCE POUR 2021-2024 :

-Le nouveau plan s’étendra sur la période 2021/2024, soit 4 rentrées scolaires, permettant une mise en œuvre programmée des objectifs.

-Le renforcement des équipes numériques.

-La mise en œuvre d’un espace télétravail pour les écoles.

-Appel à projets au titre de la transformation numérique dans le cadre du plan de relance.

-Une planification programmée par territoire des opérations immobilières.

-Dès 2021, un appel à projets pour la rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance.

-Un engagement précis pour certaines écoles isolées.

 

NOUVEAUTES ET PRIORITES 2021/2024 :

-Un avenant au plan départemental pour chaque EPCI et le SIMAJE permettant de disposer d’un tableau de bord, d’indicateurs et la définition d’objectifs concertés. L’avenant pourra être actualisé au cours de la période couvrant le plan d’action.

-Une organisation territoriale du réseau scolaire prenant en compte les conventions territoriales globales de la CAF.

-La mise en œuvre de conventions avec les collectivités territoriales autour du PIAL (pôle inclusif d’accompagnement localisé) pour faciliter l’inclusion dans le cadre des PIAL.

 

Texte et photos Nicole Lafourcade