Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes-Narbonne, samedi à 17 h30 à Trélut

vendredi 8 janvier 2021 par Rédaction

Un choc à huis clos diffusé sur youtube

Ce match, qui aurait dû attirer trois ou quatre milliers de personnes se jouera à huis clos. Une perte énorme pour le TPR qui avait misé sur l’engouement de cette affiche historique pour vendre des tables à ses partenaires privés ou public. Le club avait fait imprimer les billets et les invitations à l’avance et se tenait prêt à les mettre à disposition au cas où la rencontre aurait été ouverte au public. Les supporters pourront suivre le match, sans commentaire, sur youtube live : https://youtu.be/AY_9LJzjlMY

Des débuts mitigés malgré un gros budget et un gros effectif 

Les joueurs tarbais sont focalisés sur ce match depuis l’annonce de la reprise et la sortie du nouveau calendrier d’après confinement. Narbonne, malgré ses récentes vicissitudes, reste un grand nom du rugby français qui inspire le respect. Mais c’est surtout un des plus gros budgets de Nationale et un gros effectif composé de jeunes de talents et de joueurs expérimentés du Top 14 ou de Pro D2. Les Tarbais sont avertis et ils devraient rester sur leurs gardes malgré les résultats mitigés de leurs adversaires. Avec un match de retard à Dax, pour cause de Covid 19, les Narbonnais occupent la 9ème place avec 10 points (2 victoires, 3 défaites, 2 bonus défensif). Les Audois ont battu Cognac (16-9), Blagnac (29-24) et ils ont perdu à Suresnes (27-20) et à Dijon (20-12). Un parcours qui serait honorable, pour une équipe handicapée par de nombreuses absences, sans une surprenante défaite contre Aubenas (15-22) qui plombe le bilan.

Fabien Fortassin : Un match de reprise compliqué

Pour ce premier match d’après reconfinement Tarbes n’a pas droit à l’erreur face à un adversaire qui viendra pour chercher les points qu’il a perdu contre Aubenas et à Dijon. Les Tarbais veulent prendre ce match de reprise comme ils avaient abordé le premier match contre Massy, avec de la rage et de l’envie. « C’est un match compliqué mais comme les autres matchs. » prévient Fabien Fortassin. « On est dans le même cas que lors du premier match de la saison contre Massy. La situation se ressemble beaucoup. Ça fait deux mois et demi qu’on n’a pas joué. Mais que ce soit Narbonne où n’importe qui, ça aurait été un match compliqué. Un match de reprise à domicile, c’est forcément un match sous pression. C’est un match de reprise et toutes les équipes sont outillées et quel que soit le match, c’est compliqué. On l’aborde comme on avait abordé Massy. On se focalise beaucoup sur nous, sur ce qu’on a à faire. L’adversaire ce n’est pas le plus important. Ce serait une grosse erreur de se baser sur le jeu de Narbonne. » Les joueurs ne devront pas mésestimer les Audois au vu de leurs résultats. Des résultats mitigés à cause d’une préparation et d’un début de saison parasités par le Covid. Les Tarbais devront éviter un excès de confiance qui leur a coûté cher contre une équipe de Cognac qui leur faisait inconsciemment moins peur que celles de Massy, de Bourg-en-Bresse ou de Nice. « On n’a pas répondu présent dans l’engagement. On est passé à côté », concède l’entraîneur tarbais qui avait pourtant mis en garde ses joueurs. Cette fois, les avertissements des entraîneurs devraient être entendus, car au-delà d’un nom glorieux et respecté, Narbonne possède des joueurs connus et reconnus. Affronter des Smith, Faleafa, Fekitoa, Nawaqatabu, Make, Namy, ou des Rochier, Recordier, Nouhaillaguet, Griffoul, Justes…, inspire inconsciemment un peu plus de crainte et de respect. « C’est une équipe qui a beaucoup d’individualités, qui a de jolis noms du rugby. Sur le début de saison, ils ont eu du mal à trouver leur collectif et ils s’appuyaient beaucoup sur leurs individualités. Ils ont des joueurs de talent et ils ont de fortes individualités sur lesquelles ils s’appuient. Après on ne peut pas se baser dessus. Il y a eu deux mois de coupure, les équipes ont travaillé plus ou moins bien. » Narbonne possède un pack solide et expérimenté, avec des sauteurs à 2,12 m et à 2,00 m, une belle troisième ligne et des trois-quarts de dimension internationale. Bref une grosse équipe qui n’a pas encore obtenu les résultats recherchés et dont il faudra se méfier.

On est impatient de rejouer et de prendre du plaisir

Fabien Fortassin ne s’est pas fixé d’objectif dans ce bloc si ce n’est celui de rester invaincu à Trélut et de prendre du plaisir. Derrière Narbonne, les Tarbais enchaîneront deux déplacements très difficiles à Massy et à Nice avant de recevoir Bourgoin. « On se base uniquement sur Narbonne, parce qu’on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait. Si ça se trouve, la situation fera qu’on n’ira pas à Nice. Peut-être que le championnat ne se terminera pas. Donc il ne faut rien prévoir. Il faut prendre conscience de la chance qu’on a de pouvoir continuer à s’entraîner, à jouer. De savourer le fait qu’on soit sur le terrain et de prendre du plaisir à plaquer, à défendre, à combattre ensemble. Le résultat n’est qu’une conséquence de ce qu’on met dedans. Si on prend du plaisir, qu’on combat, qu’on a envie de jouer, le résultat souvent, il suit. On est impatient de rejouer, de retrouver la compétition. » Une compétition qui se déroulera à huis clos pour la première fois de la saison. Les Tarbais qui ont disputé à Dax un match de préparation sans public ne devraient pas être surpris. Fabien Fortassin est partagé. « Ça peut enlever la pression à ceux qui ne la supportent pas et ça peut les aider. Au contraire, ceux qui ont besoin du public pour se transcender auront du mal à rentrer dans le match. Je pense que c’est plus individuellement, que collectivement, que ça change quelque chose. » Pour lui, le huis clos à Dax n’a rien changé. « Non, je n’ai pas trouvé. Moi, en tant qu’entraîneur, je suis dans mon match et public ou pas, je n’y fais pas trop attention. »

Retour de Méron et de Stanaway

Les Tarbais, qui ont certainement perdu jusqu’à la fin de la saison Ulrich Prétorius et Aurélien Ricart, seront toujours privés de Petelo Taputaï, qui vient tout juste de reprendre l’entraînement. Pour le reste, le groupe est au complet avec les retours d’Albain Méron et de Teddy Stanaway, dispensés du match de préparation à Dax. Le staff, à moins d’empêchement de dernière minute, devrait aligner sa meilleure équipe du moment. Pour l’instant, les rares cas Covid ont touché, pendant le second confinement, des Espoirs qui faisaient partie de l’effectif premier. Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre.

Groupe probable des vingt-cinq

Avants : Ximun Bessonart, Fabien Vial, Halani Aulika, Jon Zabala, Fernando Lopez, Bastien Reynaud, Florian Lamothe, Sylvain Hourcle, Davit Gigauri, Adrien Vigne, Albain Méron, Felipe Manu, Léo Saint-Guilhem, Loan Réal,

Arrière  : Thomas Lhusero, Thomas Millet, Mathieu Berbizier, William Pees, Maxime Oltmann, Morgan Rubio, Maile Mamao, Johan Paulet, Teddy Stanaway, Romain Dumestre, Tom Juniver

Jean-Jacques Lasserre