Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Restructuration du réseau des trésoreries et des centres des finances dans le département : les représentants des syndicats des Finances Publiques ont été reçus par le préfet

samedi 12 décembre 2020 par Rédaction

Faisant suite aux interpellations des élus locaux, du département et des parlementaires sur le plan de restructuration du réseau des trésoreries et des centres des finances publiques et après un rassemblement particulièrement réussi à Loures-Barousse le 5 décembre dernier, l’intersyndicale finances publiques 65 a été reçue par le Préfet des Hautes Pyrénées ce vendredi après-midi 11 décembre.

A l’issue de cette audience, José Navarro (CGT Finances) a indiqué avoir remis au représentant de l’Etat la lettre qui va être envoyée au Premier ministre, au secrétaire d’Etat chargé de la ruralité et au ministre des Comptes publics. Il a été mentionné que l’immense majorité des élus du département, notamment sur les opérations de fermeture de trésoreries comme celles de Saint-Laurent de Neste ou Loures-Barousse, demande à ce qu’il y ait une suspension et une ouverture de discussions, ce qu’ils demandent depuis 3 ans.


« Depuis 2018, le conseil départemental demande à l’unanimité un moratoire sur ces fermetures et sur ce plan, réclame l’ouverture de discussions sous l’égide du conseil départemental, des élus et du préfet. Nous avons réitéré cela. On sait que nous approchons de la fin de l’année. Nous avons dit au préfet qu’on ne comprendrait pas aujourd’hui qu’un gouvernement qui reçoit 43 délibérations sur Saint-Laurent de Neste/Loures Barousse, une motion du conseil départemental à l’unanimité moins une voix, les courriers des présidents de communautés de communes, de trois des quatre parlementaires, qu’à partir de là on ne comprendrait pas que le gouvernement ne les entende pas, d’autant plus que quand ce plan est sorti, M. Darmanin était ministre, il avait dit si les élus ne sont pas concertés et ne sont pas d’accord avec les opérations on prendra le temps de discuter. On demande le temps de discuter pour maintenir des trésoreries de plein exercice et non pas pour créer des coquilles vides. En clair ça veut dire qu’en 2023, on les ferme toutes, ça veut dire que le service des impôts des particuliers, des entreprises de Lourdes et de Lannemezan sont centralisés sur Tarbes et on met des antennes. On sait que des antennes ne durent qu’un temps relativement court. Nous sommes en train de dire concrètement que nous n’acceptons pas qu’on vide les territoires, les élus disent la même chose. On a autre chose à faire que de fermer des structures de service public. On a le temps de discuter en 2021. »

Courrier au Premier ministre, au ministre des Comptes publics et au secrétaire d’Etat chargé de la ruralité

Courrier des parlementaires au préfet des Hautes-Pyrénées


titre documents joints

12 décembre 2020
info document : PDF
84.6 ko

12 décembre 2020
info document : PDF
2.4 Mo