Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La coopération touristique entre l’Aragon et les Hautes-Pyrénées se renforce

vendredi 27 mars 2009

Après la mise en place du Consorcio du tunnel de Bielsa http://www.bielsa- aragnouet.org/ le Conseil général des Hautes-Pyrénées poursuit des actions communes avec l’Aragon. Plusieurs protocoles et engagements ont été pris hier à Tarbes entre Marcelino Iglesias Ricou, Président du Gouvernement d’Aragon et Josette Durrieu, Président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

Coopération touristique avec la Diputacion provincial de Huesca
Constatant un certain nombre d’éléments communs « l’objectif du projet est de développer l’économie touristique du territoire des Hautes-Pyrénées et de la Province de Huesca grâce à la valorisation des atouts touristiques communs et à la mutualisation des moyens ».
Voir ci-dessous le texte intégral du protocole (pdf)

Collaboration avec la communauté autonome d’Aragon
L’objet du protocole est constitué par « la volonté des parties de réaliser un projet visant à l’établissement d’infrastructures de transports entre le Tunnel de Bielsa-Aragnouet et la station hivernale de Piau Engaly, ainsi que des études nécessaires pour sa mise en œuvre ». En clair, il s’agit de la construction d’un téléphérique entre la sortie française du tunnel de Bielsa et la station de Piau Engaly. Il passerait par la Hourquette des Aiguillettes, traverserait la vallée de la Géla pour arriver entre le Pic de Piau et de la Ludette. De quoi occuper les écologistes pour qu’ils oublient l’ours plusieurs années.
Projet assez fabuleux en limite du Parc National, en zone, à priori d’adhésion sauf à imaginer que la commune d’Aragnouet n’adhère pas à la charte du Parc National tout en passant entre les mailles du filet Natura 2000 mais avec vue panoramique de la muraille de Baroude incluse dans la patrimoine mondial de l’UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/773 . Lorsque l’on connaît les problèmes posés par ce même classement à Gavarnie pour un malheureux festival de 3 semaines par an, nous pouvons raisonnablement nous interroger.
Ci-dessous le texte complet du protocole de coopération (pdf)

Festival de Gavarnie… et le classement UNESCO
Le Gouvernement d’Aragon entre au comité de suivi et de gestion du site de Gavarnie patrimoine mondial complétant ainsi la liste des élus locaux qui se sont réappropriés cet espace. Sortie, l’association Mont-Perdu – Patrimoine Mondial (MPPM) de Patrice de Bellefon.
Voir notre article et les vidéos http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article344
Voir ci-dessous la lettre de Marcelino Iglesias (pdf)

Traversée centrale des Pyrénées (TCP)
Sujet hautement polémique dans le département. Une lettre commune d’élus du département a été adressée au Premier Ministre, François Fillon. Parmi les signatures nous pouvons noter l’absence d’un député, Jean Glavany, pourtant co-auteur d’une proposition de loi instituant cette traversée. http://www.assembleenationale.fr/12/propositions/pion0913.asp
Cette traversée est-elle vraiment utile ? Présente-t-elle un intérêt pour le département ? Voir les réponses en vidéo. Si des études doivent être faites, nous constatons que :
• L’Espagne n’a toujours pas l’écartement de ses voies de chemins de fer aux normes européennes afin d’éviter les « ruptures de charge » entre les deux pays et faciliter le trafic fret et voyageurs. (Voir les raisons de cette différence http://www.pyrenees-pireneus.com/TRANSPY-guerre_du_rail.htm )
• L’Espagne n’a plus les moyens de poursuivre la Ligne à Grande Vitesse (LGV) au-delà du tunnel du Perthus. Comment pourrait-elle avoir les moyens d’un tunnel vers l’Aragon ?
• Aucune étude n’est encore engagée mais la réflexion n’a jamais pris en compte les améliorations possibles aux extrémités des Pyrénées (écartement des voies), les autoroutes de la mer qui viennent d’être mises en circulation sur l’Atlantique, les orientations du Grenelle de l’Environnement tendant à favoriser les circuits courts production / consommation.

Sur ces divers points, le Président de l’Aragon manque de conviction (voir la vidéo). Il est vrai que lorsqu’on estime que les travaux de la station de Formigal http://www.pyrenees-pireneus.com/ENVIR_Espagne-ExtensionFormigal.htm participe à la protection de l’environnement, nous pouvons nous interroger sur la vision aragonaise de protection environnementale sans pour autant entrer dans l’excès et refuser les trois piliers du développement durable.
Voir l’histoire des chemins de fer espagnols http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_chemins_de_fer_espagnols
Voir ci-dessous le texte intégral de la lettre adressée au Premier Ministre (pdf)

_ Louis Dollo

Interview de Marcelino Iglesias Ricou, Président du Gouvernement d’Aragon et de Josette Durrieu, Présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées
Interview avec les élus de la vallée d’Aure

Voir reportage photographique Alain Bouchard : cliquez...

[bleu]Mis en ligne vendredi 27 mars 2009[/bleu]