Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Lourdes : feu d’appartement à la cité Ophite

vendredi 21 mai 2010 par Rédaction

Vendredi 21 mai vers 11h40, un violent incendie s’est déclaré dans un appartement situé au n° 9 de la Cité Ophite à Lourdes. Les Sapeurs Pompiers lourdais placés sous le commandement du Commandant Guillaume Jean sont intervenus rapidement, mais devant l’ampleur du sinistre, il a été fait appel au renfort des Centres de Secours de Tarbes, Argelès-Gazost et Pierrefitte-Nestalas, sous la direction du Lieutenant Bonnin. La cellule mobile de Commandement du S.D.I.S. 65 a été mise en place par la suite, et c’est finalement le Capitaine Edmond Narfin, Chef de colonne, qui a pris le commandement des 40 sapeurs engagés. Le foyer qui a pris naissance au 3ème étage de l’immeuble, a propagé les fumées toxiques dans la cage d’escaliers, obligeant les soldats du feu à procéder à l’évacuation totale des personnes et de trois chiens se trouvant dans la partie sinistrée. Malheureusement on relevait 4 victimes intoxiquées ( 3 dames et un homme), et évacuées au centre hospitalier de Lourdes. L’une d’entre elles (un jeune homme de 21 ans) dont l’état est jugé plus sérieux a été évacuée vers le centre hospitalier de Rangueil à Toulouse. On notait sur place la présence des responsables de l’O.P.A.C 65, en raison du relogement prévisible de seize familles. Présence également des services de Police qui vont tenter de découvrir l’origine de cet incendie, ainsi que des agents d’EDF-GDF, pour neutraliser l’alimentation du gaz et de l’électricité. Cet incendie a causé un vif émoi parmi les habitants de la cité, et l’inquiétude était visible sur leurs visages. A l’heure où nous mettons en ligne ce dramatique fait divers, nous ignorons l’identité des victimes.

Henri Soulet