Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Retour sur Tarbes-Saint-Jean-de-Luz

lundi 7 septembre 2020 par Rédaction

Un match à onze essais et à 75 points

Un match à 11 essais 75 points, dont neuf essais et 61 points pour Tarbes, ce n’est pas si courant pour bouder son plaisir. Certes Saint-Jean-de-Luz disputait son premier match mais il a un mois, de rugby avec ballon, de plus que Tarbes et les Luziens ont conservé plus de 95% de leur effectif. Ce qui compte aussi énormément sur les automatismes sur le terrain. Certes Tarbes disputait son troisième match mais avec de nombreuses associations de postes et un effectif renouvelé à 70% (12 anciens sur 36 joueurs, dont 10 Espoirs). Cette défaite doit être une des plus lourdes jamais subies par les Basques qui s’étaient inclinés à Albi 32-13 (4 essais à 1), lors de la 9ème journée 2018. L’an passé, les Basques ont cédé 28-3 (3 essais à 0) à Dax et n’ont pas joué à Cognac, suite à l’arrêt du Championnat. Deux équipes qu’ils ont battues chez eux 26-15 et 27-16 !

Pour cette première à Trélut, les spectateurs présents ont respecté les mesures de distanciations sociales et le port du masque dans les tribunes. L’accès aux vestiaires passait par une prise de température obligatoire.

Du côté luzien : Rassurés malgré tout

La joie de rejouer, pour la première fois depuis six mois un match de rugby, était assombrie par cette lourde défaite même si les Basques n’avaient rien à se reprocher en termes d’envie et d’investissement. Pendant cinquante minutes ils ont proposé une belle opposition, en mettant sur le reculoir la défense et en inscrivant deux beaux essais, qui ne doivent rien à personne.

Serge Milhas : La première mi-temps est de nature à nous rassurer

L’ancien tarbais était surpris de retrouver Trélut si creux, pour un premier match, dans un terroir historique du rugby « Je l’ai connu plus rempli… » Il trouvait aussi « bizarre » l’arbitrage sur les rucks qui n’appliquait pas les nouvelles consignes sur le jeu au sol. « La règle Plaqueur-Plaqué, entre ce qu’on nous dit et ce qu’on voit là, c’est un peu bizarre (rires…). Malgré le score le technicien n’est pas trop inquiet. « Pour un premier match, on savait que ça allait être difficile mais la première mi-temps est de nature à nous rassurer un peu. » Offensivement, ses joueurs ont beaucoup tenté et ont marqué deux beaux essais mais il retient le négatif face au pressing tarbais. « Oui, mais derrière, on prend trois essais en contre, parce qu’on ne veut pas jouer au pied. Ce sont des petites choses à corriger. » Si la première mi-temps est plutôt encourageante au niveau du jeu et du score, la suite est à oublier. « En seconde mi-temps, on s’est fait suer, on n’a pas pris de plaisir. C’était un peu compliqué pour nous, mais on avait beaucoup de jeunes. »

Paul Sajous : Tarbes est plus physique que les autres années

L’ex-Tarbais est lui aussi partagé. « C’est notre premier match amical et c’est un peu compliqué, on n’était pas bien en place. Pendant une mi-temps, on tient, puis en début de deuxième mi-temps, on craque. » Le score est lourd, trop lourd, peut-être mais le troisième ligne relativise. « A 19-14, on prend deux essais casquettes et inconsciemment, on prend un pet au moral. Ils étaient mieux en place que nous et il n’y a rien à dire sur ce match. Tarbes était bien en place et peut-être plus physique que les autres années. »

Du côté tarbais : Soigner la discipline

Le positif, c’est que pour cette troisième sortie les Tarbais ont confirmés toutes leurs dispositions offensives et même défensives. Car s’ils ont encaissé deux essais bien amenés, ils ont défendu leur ligne à plusieurs reprises et deux de leurs essais proviennent de contres sur une grosse pression défensive (Berbizier 19ème et Dumestre (80+1). L’essai de Rubio (11ème) est issue d’une pénalité (sur un ruck défensif) jouée à la main et celui de Saint-Guilhem (70ème) provient d’une relance depuis l’en-but sur un ballon récupéré au pied des poteaux sur un nouveau ruck défensif,. Enfin, si les Tarbais ont beaucoup subi en première mi-temps, c’est suite à une kyrielle de pénalités (7-1) et à deux cartons jaunes justifiés. La fin de la seconde mi-temps est aussi à relativiser car elle opposait, en majorité, les Espoirs des deux équipes. Par contre les Tarbais devront éviter de se faire autant pénaliser car en match officiel, où les pénalités seront tentées, ça pourrait faire mal.

Lionel Terré : J’espère que les gens seront rassurés

Le Président était tout sourire après sa prestation réussie au micro pour présenter l’équipe à la fin du match. « J’ai fait Théâtre au Lycée (rires…). » Plus sérieusement, c’est surtout la prestation tarbaise qui lui faisait plaisir devant un peu plus d’un demi-millier de spectateurs, ravis du spectacle proposé. « Je suis très heureux. On voit bien que le public bigourdan, qui était frustré depuis six mois, aime le rugby. Il a répondu présent. C’est à la fois une satisfaction et un soulagement. » Il est vrai qu’à 10 euros la place, c’était loin d’être garanti et le Président espère que, ceux qui étaient là, prendront un abonnement. Ce qui permettrait d’atteindre l’objectif de 500 abonnés souhaité. Un Président heureux de présenter « son équipe » managée par deux « Bigourdans », comme c’était son « projet ». « Les supporters ont vu qu’on avait essayé de bâtir une belle équipe, pour voir de beaux matchs. Après, c’est du sport et on n’est sûr de rien, mais tout le monde a travaillé pour faire quelque chose de bien. » Ce dernier match de préparation à Trélut se termine en apothéose, avec 61 points et 9 essais, mais l’ancien demi-de-mêlée tempère. « Il y a plein d’enthousiasme mais il reste des choses à travailler. On fait des fautes, ce qui nous accule dans notre camp mais au niveau de l’enthousiasme et de l’envie, il n’y a pas grand-chose à reprocher. Je suis très heureux des deux mois de préparation, au niveau du boulot. J’espère que les gens seront rassurés par rapport à la qualité de nos entraînements et au contenu du match. » 

Fabien Fortassin : Offensivement, c’est très intéressant

En début de match l’entraineur des trois-quarts était plutôt inquiet, non à cause de l’essai encaissé, mais par un manque de rythme dû aux coups de sifflets de l’arbitre. « En première mi-temps, il n’y a pas trop de rythme. C’est haché par les pénalités, on va de mêlées en touches. C’était mou, il n’y avait pas de rythme, c’était difficile de rentrer dans le match. Pour moi, on n’a pas vu ce qu’on voulait voir sur la première mi-temps. Il y avait beaucoup de fautes. » Des fautes que le technicien attribue à la pression de jouer le premier match à Trélut après six mois d’absence. « On a senti les joueurs un peu tendus au début. Finalement, ils se sont libérés et on a vu de bons trucs. » Pour casser une possible euphorie après une éclatante victoire, l’ex-ouvreur a averti ses joueurs dans le vestiaire après la présentation de l’équipe. « Lundi, on aura toujours 0 point au classement. Etre champion des matchs amicaux, ça ne m’intéresse pas. Je m’en fous. Je pense déjà à Massy. » Peu à peu le match s’est débridé, l’opposition y était, malgré quelques craintes au départ. « On a vu de beaux essais, on a proposé du jeu, on a fait plaisir au public. En plus on finit les vingt-cinq dernières minutes avec tous les jeunes sur le terrain. C’est bien, ça nous a permis de gérer l’effectif. » Pour cette première à Trélut, en tant qu’entraîneur de l’équipe fanion, Fabien Fortassin était concentré sur son match mais pas tendu. « Non, il y avait un petit côté bizarre à me retrouver sur le bord du terrain, car des matchs ici, j’en ai fait un bon paquet comme joueur. Non, j’avais hâte que ça commence. On était prêt, on avait bien bossé toute la semaine, comme depuis le début. » L’équipe « type » est restée sur le terrain jusqu’au début de la seconde mi-temps, avec l’entrée des premiers remplaçants entre la 50ème et la 60ème minute. « En première mi-temps, c’était moyen, c’était mou, il n’y avait pas de rythme. On n’arrivait pas à enchainer les temps de jeu. Puis, ils ont pris le rythme et ils se sont lâchés un peu. Ce qui est bien, c’est qu’on a été efficace sur le peu d’occasions. On a contré, on a marqué. On a été efficace dans les zones de marques et c’est bien de réussir à marquer à chaque fois qu’on va chez l’adversaire. » Globalement, Fabien Fortassin est quand même satisfait. « Derrière, on a fait de belles choses, après c’est dommage ces deux essais qu’on prend et où on peut, je pense, mieux défendre, mais offensivement, c’est très intéressant. » 

Lucas Tolofua : On a mal commencé mais on a bien fini

Le jeune castrais a fait une entrée remarquée au centre de la troisième ligne après une préparation tronquée. « ça fait du bien parce que ça faisait assez longtemps que je n’avais pas joué. La semaine dernière, à Anglet, j’ai joué vingt minutes et ça m’a permis de me remettre un peu dans le bain. Jouer trente minutes devant notre public m’a permis de m’améliorer physiquement et de trouver des repères. On a mal commencé mais on a bien fini et on a bien préparé l’arrivée de Massy. Il nous reste plus qu’à bien bosser toute la semaine, pour faire un bon match. »

Tom Juniver : La philosophie de jouer tous les bons coups

Pour son premier match, l’ex-Vannetais, qui est rentré à l’arrière, s’est mis en évidence en étant à la conclusion d’un bel essai et à l’origine d’une relance, depuis l’en-but, qui en a amené un autre. Visiblement il est très heureux : « ça fait plaisir de rejouer puisque personnellement je n’avais plus rejoué depuis le confinement. En plus, jouer à Tarbes, avec beaucoup d’essais, beaucoup de jeu, c’était plaisant. » L’arrière a pu juger, des tribunes puis du terrain, la qualité offensives des Luziens. « En première mi-temps, on a passé la quasi-totalité du temps à défendre. On le savait, souvent les équipes basques aiment tenir le ballon. Ils proposent de longues séquences et ils jouent un peu à l’instinct. On a passé la première mi-temps à subir et à marquer en contre, grâce à une très bonne défense. » Ensuite la puissance tarbaise a fini par s’imposer. « En deuxième mi-temps, ça s’est un peu inversé. On a eu la possession et c’est eux qui se sont mis à défendre. Je pense qu’ils ont un peu craqué physiquement parce que c’était leur premier match depuis la reprise. » L’arrière a fait preuve de culot et d’un bon coup d’œil pour relancer de derrière ses poteaux sur un ballon de récupération. « Je vois qu’il y a un surnombre et qu’ils ne mettent pas la pression. J’appelle Teddy (Stanaway) et Hugo (Croquet) et deux séquences plus tard, on marque. » Une prise de risques qui correspond aux consignes de jeu. « Fabien (Fortassin) nous a donné la philosophie de jouer tous les bons coups. » Tom Juniver se régale à ce jeu de mouvement. « On a pris du plaisir, on a tenu le ballon, on a proposé beaucoup de jeu avec les jeunes. Et même si ça restait un peu brouillon, il y avait du contenu et de la qualité. » Une équipe tarbaise qui dégage beaucoup d’envie. « Les jeunes veulent gagner leur place et du coup, c’est intéressant. Tout le monde participe pour préparer la saison le mieux possible » Une saine émulation générationnelle, qui pourrait porter ses fruits. « Il y a un joli mélange entre les joueurs d’expérience, Albain, Manu, Ulrich, Teddy, Momo, les nouveaux qui n’ont pas eu l’occasion de jouer assez à l’échelon supérieur et les jeunes, qui poussent en plus. C’est un joli mélange qui j’espère, va prendre. »

Mathieu Berbizier : Je commence à avoir des repères

Avec un seul échec, en sept tentatives, le buteur a retrouvé son efficacité et l’ex-arrière trouve de mieux en mieux ses repères à l’ouverture. C’est un joueur inné qui peut jouer à tous les postes du 9 au 15, un poste où il s’éclatait. Pourtant le 10 lui va bien après seulement trois matchs. « Au fur et à mesure, je commence à avoir des repères et j’espère que ça sera de mieux en mieux. J’essaie de faire au mieux et il y a des joueurs comme Teddy (Stanaway) et Lulu (Lhusero) qui m’aident. Je suis encadré par ces deux joueurs et c’est plus simple. » En cours de match, il a joué dix minutes à la mêlée suite à l’exclusion de Lhusero. « Oui, c’est un cas de figure qui peut arriver aussi en championnat mais ça fait bizarre parce que je n’avais jamais joué 9. » La prestation offensive des Luziens ne l’a pas surpris. « Saint-Jean-de-Luz est réputé pour ça, ils jouent beaucoup, même si c’était leur premier match. En première mi-temps, ils nous ont tenu la dragée haute et ça a été compliqué de les mettre en difficulté, mais on y est arrivé sur quelques séquences. »

Thomas Lhusero : Il y a encore des imprécisions à gommer

Le demi-de-mêlée n’était pas trop mécontent de cette troisième sortie. « On est monté crescendo depuis Fleurance et Anglet. On a encore répondu présent même s’il y a encore des imprécisions qu’on va devoir gommer pour affronter le gros morceau qu’est Massy. » Malgré une grosse entame de Saint-Jean-de-Luz il n’a jamais douté. « On ne s’est pas fait peur parce qu’on était en place. On se fait prendre sur une pénaltouche et un jeu au pied. » Une première pénalité suivie de beaucoup d’autres qui ont privé les Tarbais de ballons.  « On a fait beaucoup trop de fautes et c’est un des points à gommer. » Un dernier match de préparation qui servira à peaufiner la défense. « C’est une équipe très joueuse qui fait vivre le ballon et c’était une bonne opposition, même si c’était leur premier match. Ils ont déplacé le ballon, ils nous ont fait circuler en défense, où d’ailleurs, on n’a pas circulé assez vite. »

Aurélien Ricart : On a envie de produire du jeu

L’ex-Agenais était plutôt satisfait, au-delà du score, de ce dernier match de préparation. « Oui, ça nous a bien préparé pour le match contre Massy pour la première journée du Championnat. Même si c’était leur premier match, ils nous ont assez embêtés sur la première mi-temps. Ensuite, on a su se ressaisir et à bien travailler sur les bases qu’on avait préparées cette semaine. » Après un début de match compliqué, les Tarbais ont su se ressaisir. « C’est passé en seconde mi-temps, mais en première mi-temps, on déjoue un petit peu et on leur offre beaucoup de possibilités faciles de scorer. En première mi-temps, on arrive à produire un peu de jeu et en seconde, on marque trois essais en cinq minutes. Le troisième ligne rend hommage aux jeunes remplaçants. « Après, les jeunes qui sont rentrés ont emmené du punch. Ils ont très bien joué, avec de très beaux essais, dont un de l’en-but. » Le néo-Tarbais se régale avec ses coéquipiers et souligne l’état d’esprit du Groupe. « On a envie de produire du jeu. Il y a une très bonne ambiance dans le Groupe, tout se passe très bien en dehors et sur le terrain. On sait faire la part des choses. On est sérieux et appliqué à l’entraînement mais on se fait aussi de bons repas entre avants ou entre toute l’équipe. »

Propos recueillis par Jean-Jacques Lasserre