Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Musée de la déportation : Collecte d’objets et de témoignages

vendredi 28 août 2020 par Rédaction

Depuis plus de 30 ans, le musée de la déportation et de la résistance de Tarbes sensibilise les publics et leur transmet l’importance des valeurs républicaines au travers des expositions permanentes et temporaires.

 

Philippe Lasterle, adjoint en charge de la culture et du patrimoine, a indiqué que le musée de la déportation et de la résistance était en quête de témoignages et d’objets de l’histoire locale, des espagnols républicains réfugiés de la seconde guerre et de la vie des bigourdans de 1930/1940. « Une initiative importante à l’heure où nous venons de fêter le 76ème anniversaire de la libération de Tarbes, important pour la continuité du devoir de mémoire pour l’enrichissement du fonds du musée ».

 

L’adjoint à la culture a annoncé qu’un projet de rénovation et de modernisation du musée était en cours.

 

Sur le concept ‘’EDD’’, un parcours de transmission auprès des jeunes va être mis en place avec les diverses associations : anciens combattants, militaires et musées.

 

La responsable du musée Camille Valatloubère a rappelé que le musée avait ouvert ses portes en 1989 et qu’il avait été créé par d’anciens déportés et animé par les associations.

 

Cette collecte peut se faire sous plusieurs formes : témoignages directs, objets qui peuvent être confiés au musée par don ou de dépôt, le dépositaire restant propriétaire des objets. Contact : musée de la déportation au 63, rue Georges Lassalle 65000 Tarbes - 05 62 51 11 60 - musee.deportation@mairie-tarbes.

 

La responsable du musée a présenté des dons effectués en 2019 et 2020 : cartes postales, lettres, couverture.

 

Pour clore cette conférence de presse, Philippe Lasterle qui n’était pas arrivé les mains vides mais avec une ancienne boite à couture appartenant à sa grand’mère nous a présenté le contenu avec près de 250 lettres et cartes envoyées par son grand père durant la guerre.

 

Nicole Lafourcade