Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

« Le Trosko et la Coco », tout un programme politique

jeudi 13 mai 2010 par Rédaction

C’est aux éditions Arcane 17 qu’elle a fondées fin 2008, que Marie Pierre Vieu, conseillère régionale de Midi Pyrénées, secrétaire fédérale du PCF et dirigeante nationale du Parti communiste français et Christian Picquet, responsable de la gauche unitaire et porte parole du Front de gauche, ont confié la publication de leurs entretiens menés par Sylvia Zappi, journaliste au quotidien « Le Monde », entretiens rassemblés dans « Le Trosko et la Coco », premier ouvrage d’une série qui sera consacrée à des entretiens croisés de responsables politiques de gauche.

Paru début mars 2010, ce livre de cent trente pages, dont le titre accrocheur dans un rectangle noir se détache sur un fond rouge, débute par l’explication de cette rencontre entre ces deux personnalités politiques, un homme et une femme d’âge et d’histoire politique différents. Suivent leurs deux portraits : Christian Picquet, « l’ancien pilier de la ligue communiste révolutionnaire », militant NPA passé au Front de gauche pour les Européennes et leader de la Gauche unitaire et de Marie Pierre Vieu « la communiste sans complexe » rousse figure politique locale, régionale et nationale.

Au cours des huit chapitres qui constituent ce livre, tous deux répondent à Sylvia Zappi avec leurs personnalités différentes mais liées par une aspiration commune. C’est d’abord de leur engagement militant respectif qu’ils parlent, de leur goût de la lutte et de la politique dans laquelle ils se sentent bien et à laquelle ils veulent donner un sens, à savoir « deux ans pour avancer ensemble… » Si leur entrée dans le militantisme est différente au regard de leurs âges, leur vécu les amène à juger cette période 2010 avec la conviction de la nécessité du changement par la résistance et la lutte dans le cadre d’un processus de reconstruction politique globale. Poser les fondements d’un projet de société et bouleverser la gauche pour ouvrir une alternative passent pour eux deux par des notions de démarche révolutionnaire.

Après avoir fait le bilan sans équivoque de la présence de la gauche plurielle au gouvernement de 1997 à 2002, ils parlent de leur projet de reconstruction à gauche avec une nouvelle force où le choix du Front de Gauche émerge pour se mettre en ordre de marche pour 2012.

Josiane Perez