Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Air France va supprimer des lignes intérieures : quid des liaisons TLP-Orly ?

lundi 1er juin 2020 par Rédaction

Le gouvernement a annoncé débloquer une enveloppe de 7 milliards d’euros pour aider Air France qui connaît de grandes difficultés à cause du coronavirus et de ses conséquences.

Jeudi 30 avril, le ministre de l’Économie a apporté une précision d’importance aux députés des commissions des affaires économiques et du développement durable réunis en visioconférence. La veille, devant cette même assemblée, il avait confirmé l’objectif donné à Air France de réduire de 50% son volume d’émission de CO2 sur ses vols métropolitains d’ici la fin 2024. Ce qui oblige la compagnie de réduire ses vols sur les lignes où une liaison ferroviaire permet de se déplacer en moins de 2 heures 30. Bruno Le Maire va plus loin puisqu’il parle de suppression et de fermeture.

A Pau, le maire sortant François Bayrou appelle à conduire une révolte contre Air France qui propose seulement deux vols pour Paris contre neuf avant la crise du coronavirus.

Bien sûr, tout cela n’augure rien de bon pour l’aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Tarbes et le département ne sont pas desservis par une ligne ferroviaire à Grande Vitesse. Ce que ne manque pas de souligner Michel Pélieu, président du conseil départemental.

Contrairement à Pau, la ligne Tarbes-Orly bénéficie d’une obligation de service public (OSP), permettant à l’Etat et aux collectivités territoriales (Région, Département et communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées) de financer le déficit d’exploitation.

Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Michel Pélieu et la région Occitanie se sont empressés d’intervenir auprès d’Air France, d’Emmanuel Macron et de la ministre des Transports pour que l’OSP soit maintenue, soulignant la spécificité du territoire et notamment la présence de Lourdes. A défaut d’une liaison avec Orly, Roissy pourrait être une solution. En tout cas, sans une liaison avec Paris, cela aurait de lourdes conséquences sur l’économie haut-pyrénéenne.


titre documents joints

1er juin 2020
info document : PDF
5.7 ko