Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le feuilleton FFR/LNR continue

mardi 5 mai 2020 par Rédaction

Communiqué de la FFR

Le Président de la FFR a pris connaissance de l’expression des Clubs de PROD2 organisé par l’UCPR ce lundi, qui entendrait refuser pour la saison 2020/2021 le principe de l’ouverture de ce championnat à 18 Clubs et ainsi permettre la montée de 2 clubs de Fédérale 1.

Le Président de la Fédération s’étonne des conditions de cette consultation, dès ce lundi. En effet, au cours du dernier Comité d’Orientations Stratégiques du Rugby Français (réuni samedi 2 mai dernier), il a été rappelé que la FFR tenait absolument, au nom de l’équité sportive et afin de favoriser les dynamiques de la reprise, procéder à la montée de deux clubs de Fédérale 1, sur les bases de leur performance de la saison clôturée le 15 mars dernier.

La LNR a alors, indiqué qu’un groupe de travail avait conclu ses travaux, la veille avec un avis réservé sur le passage d’une PROD2 à 18 clubs, en raison notamment d’une difficulté calendaire. Nonobstant les conséquences financières qui pourraient être compensées par la Fédération.

Il avait été pourtant convenu entre la FFR et la LNR, que ce sujet complexe, appelait une étude complémentaire sur les conséquences réelles de ce passage à 18 clubs. Un dossier argumenté doit d’ailleurs être remis à la FFR ce mercredi 6 mai et être commenté lors d’un nouveau COS programmé le 7 mai.

Ainsi, Bernard Laporte s’étonne, « j’ai demandé à la LNR samedi dernier d’organiser la consultation des Clubs de PROD2. Je ne voulais qu’en aucun cas la décision ne leur échappe. On ne peut pas décider sans leur avis, ils sont les seuls légitimes. Nous avons fait des propositions concrètes et notamment la compensation à l’euro près, du manque à gagner de la redistribution des droits-télé à 18. Aussi, je m’étonne que ce vote intervienne avant que nous ayons pu constituer ce dossier objectif qui sera le fondement de la décision des Clubs et de nos institutions dans l’intérêt supérieur de notre Sport. Il s’agit d’éclairer nos Clubs sur les conséquences réelles de cette hypothèse à laquelle la FFR est attachée. J’ai eu, ce soir, Alain Carré au téléphone, il s’avère que les Clubs ne se sont pas prononcés en connaissance de toutes ces informations. Aussi, je lui ai demandé d’attendre la fin de cette semaine afin d’avoir accès à l’ensemble des données et prendre une position définitive en suivant. Je regrette que la LNR ne leur ait pas livré toutes les conclusions de notre réflexion. Mais je suis confiant pour l’avenir et la défense de l’intérêt du Rugby »