Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les réactions des têtes de liste « Tarbes Citoyenne Ecologique et Solidaire » et de « l’Avenir en Commun.e » au soir de ce 1er tour.

dimanche 15 mars 2020 par Rédaction

Hervé Charles : « Tarbes Citoyenne Ecologique et Solidaire » :

« Une participation faible au dessous de 37% , cela fausse un peu tous les résultats. Avec 15,2% ça nous pose en deuxième position. Gérard Trémège avec plus de 41% est très loin devant tous les candidats.

Si on rajoute le total des listes de Gauche on avoisine les 23%, ce qui est un total très faible. Nous allons être sur un travail de reconstruction de la Gauche à Tarbes.

Jusqu’à présent les élections municipales arrivaient à maintenir un taux de participation correct, la problématique du coronavirus a joué sur la forte abstention ».

 

Rebecca Caley : « De la déception et un score aussi important pour un maire sortant qui brigue un quatrième mandat je suis un peu surprise. Nous arrivons en deuxième position mais ce n’est pas satisfaisant. Les électeurs ont parlé mais ce qui est déterminant c’est l’abstention dû au contexte que l’on n’a jamais connu. Nous sommes heureux de notre campagne et de notre union ».

 

Pour le candidat de la liste « l’Avenir en commun.e » José Navarro : les conditions n’étaient pas réunies pour qu’un vote en bonne et dû forme se réalise aujourd’hui. « Quand on a 36,93% de taux de participation, ça veut dire que l’on a 63,07% d’abstention. Il y a des gens aujourd’hui qui font des scores et si on le rapporte au niveau des inscrits c’est ridiculement bas. Dans le contexte actuel, pour nous c’est une attitude irresponsable du président de la République de ne pas avoir reporté ces élections.

Nous avons signalé au préfet que ce 1er tour n’aurait pas dû se tenir. Nous sommes dans une crise sociale et sanitaire sans précédent, on dit aux gens de ne pas sortir et aujourd’hui ils ne sont pas sortis. C’est un échec total de la démocratie.

Je suis désolé voir Gérard Trémège où il est à la ville de Tarbes, pour nous il n’est pas la bonne personne adéquate pour répondre à tous les enjeux et toutes les urgences et notamment environnementales et sociales ».

 

Nicole Lafourcade