Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Tarbes-Mauléon, samedi à 15h30 à Trélut

jeudi 20 février 2020 par Rédaction

Les Basques sans aucune pression

Les promus qui espéraient se maintenir lors des dernières journées sont, à six journées de la fin, bien partis pour le maintien avec 17 points d’avance sur le premier relégable Pamiers, (qu’ils ont battus deux fois). Mieux Mauléon, est aussi en position de se qualifier en Du Manoir, avec dix points d’avance sur le septième Fleurance, qu’ils devancent aux points terrains (6-4) et au goal-average (+18). Les Basques viendront donc sans aucune pression en Bigorre et avec l’ambition de faire du jeu et de ramener au minimum le bonus défensif. Jusqu’à présents les promus ont ramenés 18 points de leurs huit déplacements, avec quatre victoires, dont une bonifiée, et un bonus défensif. 

Un beau cinquième qui a failli battre Albi

Mauléon occupe la cinquième place avec 43 points (8 victoires, 7 bonus, dont deux offensifs) à 5 points de Saint-Sulpice et devance Lannemezan de 3 points. Les Basques ont battu à domicile, Lavaur (25-24), Bagnères (25-6), Oloron (17-11), Pamiers (22-3) et ont été s’imposer à Pamiers (3-17), à Graulhet (22-24), à Lavaur (22-23) et à Fleurance (14-34). Les Basques ont perdu chez eux, contre Fleurance (22-24), Lannemezan (9-12), Tarbes (12-15) et Albi (18-23) et en déplacement, à Albi (69-12), à Saint-Sulpice (7-3), à Blagnac (27-10) et à Lannemezan (33-24). Depuis le match Aller, les Mauléonnais ont aligné six victoires pour quatre défaites. Depuis la phase retour, Mauléon s’est imposé trois fois consécutivement, dont deux en déplacement à Lavaur et à Fleurance. Certes, ils restent sur deux défaites à Lannemezan et contre Albi, mais sans démériter. Sur le Plateau, les Basques ont inscrit trois essais et n’ont cédé qu’en fin de match. Contre le leader, les Basques ont mené tout le match malgré un carton rouge à leur talonneur (56ème) et ils n’ont cédé que dans les arrêts de jeu sur deux essais transformés (78ème, 80+2) alors qu’ils menaient 18-9 !

L’attaque dans la peau

Mauléon, compense son déficit physique par sa technique et sa vitesse qui sont ses marques de fabrique. Un ADN, cultivé par la pelote basque (coup œil, dextérité des mains) qui lui permet d’envoyer du jeu des quatre coins du terrain. L’autre ADN du club, c’est le combat, avec une défense agressive qui plaque aux jambes et se multiplie, elle aussi, aux quatre coins du terrain. A priori, le jeu devrait être très ouvert car les Tarbais ont besoin de points pour rester au contact de Blagnac qui devrait faire le plein contre Lavaur. Ce ne sera pas facile car les promus n’ont concédé qu’un bonus offensif, qu’à Albi (11 essais à 2). Même Blagnac (3 essais à 1) n’a pas bonifié sa victoire. A part à Albi, le maximum d’essais encaissés, c’est à Lannemezan avec 4 essais pour 3 rendus.

Un budget de 320 000 €

Avec son budget de 320 000 euros Mauléon est la seule vraie équipe amateur de la Poule, composée à 75% de joueurs du club ou du cru, renforcés par quelques Espoirs passés par Bayonne et Biarritz. Ce qui peut expliquer les résultats de cette équipe malgré ses manques de moyens physiques, par rapport aux grosses cylindrées mais aussi par rapport à d’autres équipes de la Poule. Seules exceptions, l’arrivée de deux jeunes argentins, Mathias Brocal (19 ans) et Enzo Maidena (20 ans), parrainés par Léandro Cédarot, le deuxième ligne de Mont-de-Marsan. Ces deux joueurs ont été embauchés par une entreprise locale. Le pilier compte cinq feuilles de matchs dont une contre Albi le week-end dernier.

Effectif 2019-2020

Le staff a utilisé cette saison, 32 joueurs dont 8 Espoirs

Staff 

Arnaud Héguy, Sébastien Jaca

Pilier

Adrien Derdoy : 25 ans, 1,80 m, 110 kg, 11 matchs, 5 titularisations

Rémi Goyheneiche : 31 ans, 1,85 m, 125 kg, 13 matchs, 6 titularisations

Christophe Larramendy : 23 ans, 1,75 m, 95 kg, 15 matchs, 9 titularisations

Bertrand Perez : 26 ans, 1,78 m, 109 kg, 15 matchs, 10 titularisations, passé par Espoirs Dax et Bayonne

Didier Recondo : 24 ans, 1,80 m, 105 kg, 3 matchs, 1 titularisation

Enzo Maidana : Argentine, Espoirs, 5 matchs, 3 titularisations

Talonneur

Guillaume Capdevielle : 31 ans, 1,80 m, 106 kg, 14 matchs, 8 titularisations

Thomas Lagouarde : 22 ans, 1,80 m, 100 kg, 10 matchs, 4 titularisations

Vincent Cazobon : 26 ans, 1,82 m, 115 kg, 5 matchs, 1 titularisation

Deuxième ligne

Peïo Ainciburu : 24 ans, 1,88 m, 98 kg, 11 matchs, 5 titularisations

Philippe Dunate : 33 ans, 1,82 m, 103 kg, 12 matchs, 9 titularisations

Sébastien Dunate : 23 ans, 1,84 m, 115 kg, 3 matchs, 3 titularisations

Pierre Sallaberemborde : 28 ans, 1,88 m, 102 kg, 12 matchs, 7 titularisations

Troisième ligne

Bastien Aramburu : 28 ans, 1,73 m, 80 kg, 10 matchs, 8 titularisations

Romain Caballero : 24 ans, 1,84 m, 98 kg, 13 matchs, 12 titularisations

Mathieu Cazobon : 31 ans, 1,86 m, 90 kg, 14 matchs, 13 titularisations

Rémi Lafon : 28 ans, 1,89 m, 105 kg, 13 matchs, 10 titularisations

Jean-Yves Orabé : 29 ans, 1,87 m, 90 kg, 14 matchs, 13 titularisations

Demis

Nicolas Coupau (m) : 31 ans, 1,72 m, 75 kg, 14 matchs, 9 titularisations

Aurélien Donnadieu : 27 ans, 1,73 m, 70 kg, 13 matchs, 6 titularisations

Thomas Bisquey (o) : 22 ans, 1,80 m, 75 kg, 9 matchs, 5 titularisation

Arnaud Claverie (o) : 32 ans, 1,84 m, 85 kg, 8 matchs, 5 titularisations

Antton Pribat : 24 ans, 1,76 m, 76 kg, 12 matchs, 9 titularisations

Trois-quarts 

Patxi Ascery : 30 ans, 1,86 m, 80 kg, 9 matchs, 7 titularisations

Sébastien Barberarena : 25 ans, 1,75 m, 84 kg, 14 matchs, 13 titularisations

Arnaud Carrique : Espoirs, 1 titularisation à Albi

Laurent Carrique : 22 ans, 1,82 m, 80 kg, 4 matchs, 3 titularisations 

Pierre Descazeaux : 28 ans, 1,78 m, 75 kg, 12 matchs, 9 titularisations

Mattin Eppherre : 22 ans, 1,75 m, 73 kg, 1 remplacement à Saint-Sulpice

Maxime Rosier : 26 ans, 1,82 m, 86 kg, 13 matchs, 11 titularisations

Arnaud Etbinartegaray : 24 ans, 1,85 m, 84 kg, 8 matchs, 5 titularisations

Laplace-Claverie : 29 ans, 1,75 m, 75 kg, 14 matchs, 11 titularisations

Petto Queheille : 22 ans, 12 matchs, 9 titularisations

Jean-Jacques Lasserre