Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Vers un retour partiel et pertinent au 90 km/h

samedi 1er février 2020 par Rédaction

Hier matin, en commission permanente du conseil départemental, les élus du conseil départemental ont voté à l’unanimité le retour à 90 km/h sur une partie du réseau routier départemental. Le président Michel Pélieu est venu annoncer la nouvelle lors d’une conférence de presse.

La déclaration de Michel Pélieu

« La limitation de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles hors agglomération a fait l’objet de nombreux débats, tant au plan national, que local. C’est une mesure qui reste mal acceptée d’une majorité de nos concitoyens, plus d’un an et demi après son adoption.

Si je partage, à l’instar de l’ensemble des Hauts-Pyrénéens, la volonté portée par le gouvernement de réduire la mortalité sur les routes de France, j’ai cependant souhaité m’inscrire dans la possibilité offerte par la loi LOM de pouvoir passer à 90 km/h sur une partie du réseau routier départemental.

J’ai souhaité également que l’on aborde ce sujet de manière dépassionnée, avec une approche raisonnée et donc raisonnable. Tout un chacun comprendra l’intérêt collectif de modérer sa vitesse sur nos magnifiques cols pyrénéens, mais une vitesse maximale autorisée de 90 km/h sur un réseau structurant pour lequel le Conseil Départemental a consenti année après année des investissements importants ne me parait pas excessive.

C’est ce qui m’amène à formuler une proposition mesurée, qui ne concernera qu’un faible pourcentage des 3000 kms du réseau routier départemental, tout en permettant aux différents usagers et acteurs économiques de bénéficier de conditions d’usage cohérentes avec ce qu’ils sont en droit d’attendre d’un réseau routier structurant.

Les éléments avancés dans cette étude permettront, je l’espère, d’assoir la crédibilité de la proposition.

J’ai signé le 11 mars 2019, auprès du Préfet des Hautes-Pyrénées, le Document Global d’Orientations qui va guider l’action des différents acteurs de la sécurité routière pour les 5 prochaines années.

Au-delà des actions déjà menées au quotidien pour entretenir et moderniser le réseau routier départemental, nous avons une volonté commune d’agir dans le sens d’une amélioration de la sécurité routière.

Il reste que c’est également l’affaire de tous, la majeure partie des causes d’accident étant d’une manière générale d’ordre comportemental avant tout. Les Hautes-Pyrénées ne font pas exception à cette règle.

C’est la vitesse excessive et inadaptée aux circonstances qui est encore trop souvent à l’origine d’accidents graves, avec des pratiques dépassant significativement la vitesse maximale autorisée.

Je souhaite donc que la Commission Départementale de Sécurité Routière, qui doit formuler un avis sur cette demande, puisse le faire en toute objectivité »

LIRE


titre documents joints

1er février 2020
info document : PDF
2 Mo