Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Les vœux du Parti Socialiste

mardi 28 janvier 2020 par Rédaction


Samedi ,se sont déroulés les vœux du Parti Socialiste en présence de nombreux candidats aux élections municipales et de la sénatrice des Hautes-Pyrénées Viviane Artigalas.

Christophe Cavaillès, premier secrétaire du Parti socialiste des Hautes Pyrénées ,a rappelé que lors des élections européennes le PS est arrivé en 4éme position dans le département avec 5809 votants. Que le PS avait mené plusieurs combats dont celui de l’aéroport de Paris, que l’actionnaire chinois avait siphonné toutes les réserves et qu’il était parti en faisant une plus-value sans avoir investi quoi que ce soit. S’agissant du combat contre la réforme des retraites, le PS dénonce le flou du projet de loi, flou qui a été rappelé par le conseil d’Etat. « Derrière ce flou, c’est l’ultra libéralisme, c’est ouvrir la porte à une forme de retraite par capitalisation au profit des assureurs et des grands groupes financiers ». Christophe Cavaillès invite les membres du PS à participer à ce combat, manifester, dire pourquoi le PS s’y oppose. Que le temps de la campagne des municipales sert aussi à ça ! « Car cette réforme touchera tous les habitants de nos communes ».
En ce qui concerne les municipales le PS est présent sur toutes les communes du département.

«  A l’aube de cette nouvelle décennie, il va y avoir deux exigences, le première avoir en tête et participer à nos niveaux, municipal, départemental et même individuel à la lutte contre le réchauffement climatique. La deuxième, une meilleure répartition des richesses que ce soit en France ou dans le monde  ».

Le premier secrétaire du Parti Socialiste appelle le préfet à ne pas appliquer la circulaire Castaner, consistant à ne pas décompter les résultats des élections dans les villes de moins de 9 000 habitants dans les Hautes-Pyrénées, « ça veut dire que seuls les résultats de Tarbes et de Lourdes seraient pris en compte, ce qui est une erreur, à Lannemezan, à Bagnères il y a des listes politiques, ceci est un déni absolu de notre démocratie. Sur le plan politique c’est dangereux, çà arrive après un mouvement social profond qui a été celui des gilets jaunes qui revendiquait aussi la reconnaissance des territoires périphériques et ruraux. Il y aurait alors une France qui existerait politiquement et une France qui n’existerait pas politiquement ».

Pour conclure le premier secrétaire indique : « pour les municipales on est là tous sur le pont , c’est le début d’une longue séquence électorale qui va se poursuivre avec les départementales et les régionales et qui se terminera par les présidentielles et les législatives, le début d’un grand mouvement  ».

Nicole Lafourcade