Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Tarbes-Charleville-Mézières, dimanche à 17h30 au Quai de l’Adour

samedi 25 janvier 2020 par Rédaction

Un match crucial pour le TGB

C’est un match qui s’annonce déjà crucial pour l’avenir sportif du TGB qui se doit de l’emporter pour éviter des Play-Downs qui lui tendraient les bras en cas de défaite. Mais Charleville-Mézières, fait partie des « gros » au niveau du budget et de l’effectif, même si cette saison l’équipe évolue, à cause des blessures, un ton en dessous que celles de Lyon, Bourges, Montpellier et Basket-Landes. Le club des Ardennes qui occupe la 9ème place avec 17 points (5 victoires) est même un adversaire direct des Tarbaises qui ne sont qu’à un point derrière au classement. Mais les Carolos, qui se sont renforcées en cours de saison, sont sur une belle dynamique de quatre victoires sur les cinq dernières rencontres, dont Montpellier, Bourges et Basket-Landes… L’emporter face à cette équipe, qui vient de dominer en Turquie Besikstas (76-92) lors des 1/16ème Aller d’Eurocup, serait donc un véritable exploit en dépit de son piètre classement actuel.

Les Carolos en reconstruction

L’an dernier, Charleville-Mézières (35 points) a terminé 4ème derrière Montpellier (38 points et Lyon et Bourges (40 points) et a disputé sa troisième finale consécutive de Coupe de France perdue contre Bourges. Malgré ces bons résultats, de nombreux changements ont affecté l’effectif avec les six départs de Paget (Basket-Landes), Filip (Polkowice), Hruscakova (Györ), Peters (Hatay), Mosqueda-Lewis et Robert. Romuald Yernaux a recruté sept joueuses Sottana (Fenerbahçe), Mestdagh (Cukurova), Sacko, (Lyon), Miyem (Montpellier), Gomez Colhado (Gérone), Samuelson (Université Connecticut) et Salaun (Insep). Un effectif qui a été reconstruit autour des trois anciennes Bouderra, Chevaugeon, Diawara, et qui a du mal à trouver l’osmose. Il est vrai que l’équipe a été affectée par une préparation perturbée par les absences et les blessures. La suite du Championnat a été du même acabit avec en plus une campagne européenne à gérer. Samuelson, Colhado (saison terminée), Sacko et Chevaugeon, ont été blessées. Les arrivées de l’Américaine Kelley et de l’internationale nigériane Akhator ont relancé l’équipe qui a retrouvé tout son standing.

Une équipe expérimentée et bien équilibrée

Dans les confrontations directes, les Ardennaises restent sur trois victoires consécutives la saison dernière, deux en Championnat (94-69 et 63-55) et une en demi-finale de la Coupe de France (65-55) et cette année, au match Aller, le TGB s’est incliné nettement 95-76. C’est dire si ce match sera compliquée pour une équipe tarbaise qui souffle le chaud et le froid et qui reste sur deux défaites consécutives à Saint-Amand (77-65) et à Landerneau (76-64). Après avoir perdu à l’Open contre Basket-Landes (71-58) et gagné contre Tarbes (95-76) lors de la deuxième journée, les Carolos ont enchaîné par cinq défaites consécutives à Nantes (83-73), à Villeneuve d’Ascq (66-59), contre Saint-Amand (59-64), à Charnay (81-73) et à Lyon (89-79). Mais depuis les Flammes ont retrouvé de la couleur face à des « gros » en dominant Roche-Vendée (89-63), Montpellier (84-79), Bourges (73-70) et Basket-Landes (76-58) pour une défaite à Landerneau (90-77). Charleville-Mézières, qui reste sur deux succès consécutifs contre Bourges et Basket-Landes, vient donc en pleine confiance en Bigorre. De plus Romuald Yernaux a réalisé deux grosses pioches avec l’Américaine Kelley et la Nigériane Akhanor qui apportent un plus incontestable à l’équipe. Les Carolos disposent, avec Bouderra et Sottana, de deux meneuses de qualité très expérimentées et d’un jeu intérieur très fort avec Diawara, Miyem, Samuelson et Akhator. Les Mestdagh, Kelley et Chevaugeon, excellent sur le jeu extérieur où toutes les joueuses shootent à 3 points.

Un excellent parcours européen

Si Charleville-Mézières a souffert en ce début de Championnat, il a effectué un remarquable parcours en Eurocup avec cinq victoires contre Liège (81-48 et 48-67), contre Fribourg (96-64 et 59-98) et Roche-Vendée (58-80) et une seule défaite contre Roche-Vendée (81-84), lors des matchs de Groupes. Les Flammes sont sorties premières de leur Groupe et se sont directement qualifiées pour les 1/16ème où elles ont affronté Besiktas qui avait éliminé Roche-Vendée en barrages (79-83 et 73-82). Victorieuses ce mercredi en Turquie 76-92 au terme d’un match accroché (19-23, 15-27, 21-19, 21-23), les Carolos devront se méfier d’une équipe qui a été éliminer Roche-Vendée chez lui après avoir perdu le match Aller en Turquie. Aux Tarbaises d’essayer de profiter d’une équipe ardennaise qui aura peut-être les 1/8èmes d’Eurocup dans un coin de sa tête même si une remontée au classement de la LFB est primordiale. Mais pour cela les jeunes Tarbaises devront être au dessus de leur meilleur niveau.

Un effectif très compétitif

Romuald Yernaux a construit un effectif compétitif pour jouer sur les deux tableaux, Championnat de France et Eurocup avec l’apport de joueuses expérimentée comme Sottana 32 ans (Fenerbahçe, Montpellier, Venise, Schio), Mestdagh 31 ans (Braine, Yakin Dogu, Salamanque, Cukurova), Gomes Colhado 31 ans (Gipuzkoa, Girone, Atlanta, Indiana en WNBA), Miyem 32 ans (Bourges, Kursk, Schio, Montpellier) et Sacko 35 ans (Villeneuve d’Ascq, Tarbes, Montpellier, Lyon). Avec en prime la jeune internationale américaine Samuelson 23 ans qui a longtemps été blessée. Pour pallier aux blessures de Colhado et de Sacko, le club a recruté l’internationale nigériane Akhanor et l’Américaine Kelley.

L’effectif 2019-2020 de Charleville-Mézières

Poste 1

N° 4 Amel Bouderra  : 31 ans, 1,63 m, internationale. (9,6 points, 5,1 passes décisives de moyenne, records 19 points, 13 passes décisives, 4/9 et 2 x 3/3 à 3 points en LFB / 10,6 points, 7 passes décisives de moyenne, records 18 points, 2 x 10 passes décisives, 4/7 à 3 points, 5 doubles, 2 double-doubles en Eurocup)

N° 6 Giorgia Sottana : 32 ans, 1,77 m, internationale italienne. (7,82 points de moyenne, records 16 points, 9 passes décisives, 3/5 à 3 points, 4 doubles en LFB / 11,2 points de moyenne, records 17 points, 10 passes décisives, 3/3 à 3 points en Eurocup)

Poste 2

N° 5 Kim Mestdagh  : 31 ans, 1,78 m, internationale belge. (9,22 points de moyenne en neuf matchs, records 2 x 15 points, 3/8 à 3 points, 4 doubles en LFB / 12 points de moyenne, records 2 x 15 points, 10 rebonds, 7 passes décisives, 5/7 à 3 points, 4 doubles, 1 double-double en Eurocup)

Poste 3

N° 8 Sara Chevaugeon  : 27 ans, 1,75 m, internationale U16, U18. (10 points de moyenne en huit matchs, records 16 points, 2/5 à 3 points, 4 doubles, 6 rebonds, 6 passes décisives en LFB / 9,5 points de moyenne, records 22 points, 7 rebonds, 7 passes décisives, 2 doubles en Eurocup)

N° 13 Fatimatou Sacko : 35 ans, 1,83 m, internationale U16, U18, Espoirs. (4,7 points de moyenne en six matchs, records 8 points, 6 rebonds en LFB / 11,3 points de moyenne, records 19 points, 10 rebonds, 2 doubles), blessée

N° 1 : Shae Kelley  : USA, 29 ans, 1,85 m. (9,7 points, 6,43 rebonds de moyenne en six matchs, records 15 points, 15 rebonds, 3 doubles, 2 double-doubles, 1/2 à 3 points en LFB / 12 points de moyenne en quatre matchs, records 20 points, 11 rebonds, 2/3 à 3 points, 3 doubles en Eurocup)

Poste 3-4

N° 31 Janelle Salaun  : 19 ans, 1,88 m, internationale U16, U17, U18

Poste 4

N° 7 Endéné Miyem  : 32 ans, 1,88 m internationale. (13 points de moyenne, records 26 points, 4/7 à 3 points, 10 doubles en LFB / 11,9 points de moyenne, records 24 points, 7 rebonds, 7 passes décisives, 2 doubles, 2 x 1/3 à 3 points en Eurocup)

N° 33 Katie-Lou Samuelson  : USA 23 ans, 1,91 m, internationale. (11 points de moyenne en quatre match, records 16 points, 2 x 7 rebonds, 4 doubles en LFB / 18 points de moyenne en deux matchs, records 20 points, 10 rebonds, 4/6 à 3 points, 2 doubles, 1 double-double en Eurocup)

Poste 4-5

N° 17 Evelyn Akhator : Internationale nigériane, 25 ans, 1,91 m. (16,8 points, 9,2 rebonds de moyenne en cinq matchs, records 21 points, 13 rebonds, 2 x 2/3 à 3 points, cinq doubles, 4 double-doubles en LFB / 20,5 points, 14 rebonds de moyenne en deux matchs, records 23 points, 15 rebonds en Eurocup)

Poste 5

N° 22 Djéné Diawara  : 32 ans, 1,92 m, internationale malienne. 8,33 points, 8,25 rebonds de moyenne, records 15 points, 2 x 13 rebonds, 6 doubles, 3 double-doubles en LFB / 0 points, 6 rebonds de moyenne en deux matchs en Eurocup)

Nadia Gomes-Colhado  : 31 ans, 1,94 m, internationale brésilienne, blessée

Jean-Jacques Lasserre