Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Fleurance-Tarbes, dimanche à 15h15 au Stade Lacoste

jeudi 23 janvier 2020 par Rédaction

Deux équipes blessées

La défaite contre Blagnac est dure à digérer, de par sa proportion mais aussi sur le contenu où, malgré toute leur bonne volonté les Tarbais, impuissants, se sont heurtés à un mur. Il est évident qu’enchaîner un match aussi dur physiquement à quatre jours d’intervalle, a laissé des traces dans les organismes. La lourde défaite de Saint-Sulpice à Bagnères, malgré deux jours supplémentaires de récupération, en est la preuve. Car sans faire injure aux Bagnérais, qui jouaient leur survie, il faut se rappeler que Saint-Sulpice s’est imposé (15-21) à Lannemezan il y a quinze jours. Hors Lannemezan, résultats et classement le prouvent, est un ton au dessus de Bagnères. De plus c’était la première défaite saint-sulpicienne à l’extérieur depuis la quatrième journée…, et ses deux défaites à Tarbes 38-0 et à Oloron 21-16. De son côté Fleurance reste sur trois défaites consécutives sur sa pelouse, dont une traumatisante contre Mauléon (14-34).

Fleurance tient son rang

Les Tarbais vont enchaîner par un match compliqué à Fleurance qui vient de se faire dépasser d’un point au classement par Oloron et qui se retrouve sous la menace de Bagnères qui est revenu à deux points et même de Lavaur qui n’est qu’à quatre points. Une victoire permettrait à Fleurance de reprendre des points à Oloron qui va à Saint-Sulpice, à Bagnères qui joue à Blagnac voire à Lavaur qui se déplace à Graulhet. Les Fleurantins, avec un match en retard contre Blagnac, sont huitièmes avec 28 points (5 victoires, 4 bonus défensifs). L’an passé, les promus, qui avaient terminés dixièmes, avaient échappé à la relégation dans un Poule de 11 où il n’y avait qu’une descente programmée. ). Fleurance avait battu sur son terrain Rodez 26-14 (6ème journée), Saint-Sulpice 14-10 (15ème), Graulhet 38-32 (18ème), Céret, avec le bonus offensif, 62-10 (20ème) et Blagnac 24-21 (22ème) et fait deux matchs nuls contre Narbonne 16-16 (8ème) et Aubenas 12-12 (10ème). Cette année l’ASF, a autant de victoires que sur toute la saison dernière et sauf cataclysme, les Gersois devraient se maintenir. Une victoire contre Tarbes qui a été s’imposer chez tous ses adversaires directs, sauf Lannemezan, serait à la fois un grand bol d’air et un joker important. Trois équipes Albi (7-38), Saint-Sulpice (13-19) et Mauléon (14-34) sont venus s’imposer en Armagnac où sont tombés Lannemezan (16-15), Bagnères (31-26) et Lavaur (25-20). En déplacement les Fleurantins se sont inclinés à Blagnac (50-26), à Tarbes (33-16), à Oloron (28-11), à Graulhet (17-14) mais ils ont été s’imposer à Mauléon (22-24) et à Pamiers (16-19).

Faire abstraction des résultats

Les Gersois restent sur trois défaites consécutives au Stade Marius-Lacoste, contre Albi, Saint-Sulpice et Mauléon qui est venu prendre sa revanche il y a quinze jours. Une lourde défaite qui a traumatisé les Gersois qui ont été se rassurer à Lannemezan la semaine dernière. Mais les Tarbais, eux aussi sonnés par la démonstration de Blagnac à Trélut, devront se méfier et faire abstraction du résultat des Basques, surprenant par son ampleur (2 essais à 5). Les Gersois, pris en contre d’entrée 0-14 (17ème et 24ème) sont revenus à 14-17 à l’heure de jeu avant de prendre trois essais en fin de match (74ème, 78ème, 80+2). Lourdement défaits contre Albi, les Fleurantins ont longtemps tenu les Albigeois en échec (0-0) à la mi-temps, avant de se faire cueillir en contre (44ème) et d’encaisser trois essais en cinq minutes (46ème, 49ème). Albi marquera deux autres essais en fin de match (76ème, 80ème). L’ASF est une équipe qui envoie beaucoup de jeu avec au moins un essai à chacun de ses treize matchs avec un total de vingt-six essais dont quatre à Blagnac et contre Bagnères. C’est aussi une équipe solide devant qui a obtenu trois essais de pénalité, dont un contre Albi… Le troisième ligne-centre Clermont, le demi-de-mêlée Lanave et le centre Loison, avec quatre essais chacun, sont les meilleurs marqueurs. C’est la cinquième meilleure équipe marqueuse d’essais à égalité avec Mauléon et à deux essais de Tarbes. Par contre, Fleurance occupe la dixième place avec 39 essais encaissés devant Bagnères (40 essais) et Graulhet (49 essais). Blagnac (7 essais), Albi (6 essais), Tarbes (5 essais), Bagnères et Mauléon (4 essais) ont le plus de fois traversé la défense gersoise.

Fleurance s’est bien renforcé à l’intersaison

Fleurance, à l’intersaison, a effectué un gros recrutement avec seize arrivées pour seulement six départs et un changement du duo d’entraîneurs. Bernard De Giusti (avants) et Mickaël Carré (arrières), anciens joueurs et entraîneurs de Colomiers, adeptes d’un jeu complet, sont venus apporter leur expérience du haut niveau. Le piliers Vepkhadze (Aurillac), Pottier (Marmande), le talonneur Lopez (Grasse), les seconde ligne sud-africains Du Preez (Saint-Sulpice) et Putuma (Eastern Province), les troisième ligne Vidal (Bon-Encontre) et Krieger (Espoirs Montpellier), le demi-de-mêlée Pailhe (Lannemezan), les ouvreurs Gabriel (La Seyne) et Bouisset (Isle-en-Jourdain), l’ailier Loison (Dijon), ont bien renforcé l’effectif. Heureusement car lors des matchs de préparation le staff a perdu pour plusieurs mois, sur blessures, deux de ses troisième ligne titulaires de l’an passé, Pierre Touton et Richard Muagututia.

Effectif 2019-2020

Pilier

Luc Abadie : 32 ans, 1,85 m, 102 kg, (13 matchs, 7 titularisations)

Giorgi Menabdishvili : Georgie, 30 ans, 1,82 m, 125 kg, passé par Grenoble, (12 matchs, 7 titularisations)

Benoît Pagoaga : 27 ans, 183 m, 110 kg, (1 match, 1 titularisation)

Morgan Potier : 34 ans, 1,83 m, 111 kg, en provenance de Marmande, ex Colomiers, (12 matchs, 5 titularisations)

Giorgi Vepkhadze : Georgie, 29 ans, 1,85 m, 117 kg, en provenance d’Aurillac, passé par Oyonnax, (13 matchs, 6 titularisations)

Talonneur

Maxime Dupuy : 28 ans, 1,77 m, 94 kg, (13 matchs, 10 titularisations)

Alexis Lopez : 22 ans, 1,80 m, 94 kg, en provenance de Grasse, (11 matchs, 3 titularisations)

Deuxième ligne

Damien Camacho : 35 ans, 1,94 m, 105 kg, (13 matchs, 11 titularisations)

Xavier Chiari : 32 ans, 1,94 m, 117 kg, (13 matchs, 8 titularisations)

Ruan Du Preez : Sud-Africain, 25 ans, 1,97 m, 116 kg en provenance de Saint-Sulpice, ex Espoirs de Béziers, (11 matchs, 3 titularisations)

Wandile Putuma : Sud-Africain, 30 ans, 1,92 m, 100 kg, (7 matchs, 7 titularisations)

Troisième ligne

Ludovic Bevilacqua : 33 ans, 1,92 m, 92 kg en provenance de Marmande, (7 matchs, 5 titularisations)

Jérôme Clermont : 32 ans, 1,88 m, 110 kg, (13 matchs, 13 titularisations)

Kevin Krieger : International hollandais, 22 ans, 1,94 m, 105 kg, en provenance des Espoirs de Montpellier, (7 matchs, 6 titularisations)

Christophe Puydupin : 27 ans, 1,90 m, 96 kg, (7 matchs, 5 titularisations)

Antoine Vidal : 25 ans, 1,87 m, 102 kg, en provenance de Bourgoin, (12 matchs, 4 titularisations)

Mickaël Vissie : 37 ans, 1,88 m, 86 kg, (1 match, 1 titularisation)

Mathieu Courtes : 27 ans, 1,92 m, 105 kg, (4 matchs, 2 titularisations)

Richard Muagututia : Samoa, 32 ans, 1,82 m, 105 kg, passé par Auch et Worcester, blessé de longue durée

Pierre Touton : 26 ans, 1,88 m, 92 kg, passé par Auch, blessé de longue durée

Demi

Florian Lanave (m) : 24 ans, 1,72 m, 76 kg, passé par Espoirs d’Agen, (13 matchs, 12 titularisations)

Hugo Pailhé (m) : 30 ans, 1,70 m, 73 kg, (7 matchs, 3 titularisations), en provenance de Lannemezan

Frédéric Vogel : 27 ans, 1,81 m, 85 kg, (1 remplacement)

Morgan Bouisset (o) : 28 ans, 1,82 m, 86 kg, (13 matchs, 8 titularisations), en provenance de l’Isle-Jourdain

Nicolas Gabriel (o) : 26 ans, 1,90 m, 90 kg, en provenance de La Seyne, (11 matchs, 10 titularisations)

Trois-quarts

Giovani Bini : 22 ans, 1,79 m, 83 kg, (5 matchs, 2 titularisations), arrêt

Thomas Cantaloup : 28 ans, 1,75 m, 79 kg, (12 matchs, 10 titularisations)

Rémi Cervantes : 24 ans, 1,83 m, 90 kg, (5 matchs, 5 titularisations), arrêt

Maxime Eberland : 30 ans, 1,80 m, 83 kg, (10 matchs, 8 titularisations)

Luc Espinasse : 24 ans, 1,88 m, 91 kg, (4 matchs, 4 titularisations)

Clément Farah : 24 ans, 1,77 m, 83 kg passé par les Espoirs d’Agen, (10 matchs, 6 titularisations)

François Loison : 24 ans, 1,87 m, 87 kg, en provenance de Dijon, (12 matchs, 11 titularisations)

Lilian Parat : 24 ans, 1,79 m, 75 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Jérémy Themines : 29 ans, 1,77 m, 84 kg, (6 matchs, 1 titularisation)

Jasey Van Kampen : Pays-Bas, 22 ans, 1,82 m, 84 kg, (7 matchs, 7 titularisations), en provenance des Espoirs d’Aurillac

Jean-Jacques Lasserre