Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les voeux du maire de Tarbes à la population

vendredi 10 janvier 2020 par Rédaction

Comme le veut la tradition, Gérard Trémège maire de Tarbes a présenté ses vœux aux tarbais et aux tarbaises, hier jeudi en début de soirée, au parc des expositions.

 

Il a souligné que pour lui c’était un plaisir toujours aussi vif de se retrouver avec la population pour la traditionnelle cérémonie de vœux et que cela n’était pas prêt de s’émousser. Que ce moment était aussi populaire, festif, convivial, fraternel et solidaire qui fait que tous se retrouvent en début d’année avec l’espérance et de la volonté au cœur. La soirée a été animée par le groupe Big Band 65 pendant que la population dégustait la galette.

 

Le discours de Gérard Trémège :

 

« Quel plaisir de vous voir ce soir si nombreux ici !! Merci de tout cœur !

 

Mesdames, Messieurs,

Mes chers Amis,

 

Le plaisir est toujours aussi vif de vous retrouver pour la traditionnelle présentation des vœux à la Ville : aux tarbaises et aux tarbais. Il n’est pas prêt de s’émousser, croyez le bien.

 

Traditionnelle, certes, mais également et surtout populaire, festive, conviviale, fraternelle et solidaire, qui fait que tous se retrouvent en ce début d’année, avec de l’espérance et de la volonté au cœur.

 

J’ai souhaité présenter mes vœux non seulement aux corps constitués de la Ville et de l’Agglomération mais aussi et surtout à chacune et à chacun de nos concitoyens tarbais.

 

Je remercie, cette année encore, les équipes des services municipaux et ceux du Parc des Expositions sans lesquelles cette soirée ne pourrait se tenir dans ces conditions.

Un merci particulier aux élèves du lycée Lautréamont qui viennent apporter leur aide, aux services espaces verts de la Ville pour le fleurissement de ces lieux et à l’orchestre Big Band 65 qui va animer cette soirée.

 

Je salue mon adjoint Roger-Vincent Calatayud qui en a coordonné la préparation avec Jean-Luc Cossou, le Directeur général des services et tous les agents municipaux.

 

J’adresse naturellement, à chacune et à chacun d’entre vous des remerciements chaleureux.

 

Je veux aussi saluer les personnalités avec lesquelles je partage ces vœux.

 

Mon premier salut s’adresse naturellement à Monsieur le Préfet des Hautes-Pyrénées, Monsieur Brice Blondel, et à l’ensemble des représentants des services de l’Etat qui l’accompagnent.

La relation entre représentants de l’Etat et élus locaux est parfois exigeante. Il importe qu’elle soit aussi fondée sur une confiance mutuelle.

 

Je salue aussi les représentants de la garnison de Tarbes, les chefs de corps du 1er Régiment de Hussards Parachutistes et du 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste auxquels nous sommes si attachés, ainsi que les nombreux officiers, sous-officiers, hussards, artilleurs parachutistes et personnels civils qui sont parmi nous ce soir.

 

Au moment où des militaires sont engagés sur des théâtres extérieurs extrêmement dangereux, je veux les assurer de notre affection mais aussi de notre fierté devant la manière, parfois jusqu’au sacrifice ultime, dont ils portent les couleurs de notre pays pour l’honneur des armes de la France,

pour la liberté, le progrès et la démocratie.

 

Je veux aussi dire notre gratitude aux représentants de la Gendarmerie nationale, de la Police Nationale et des sapeurs-pompiers, la Croix Rouge, sans oublier le personnel du Centre hospitalier de Bigorre et des cliniques de notre Ville ainsi que tous les professionnels de santé : ils sont toujours prêts à nous venir en aide et nous secourir face à l’adversité et aux difficultés de toute nature.

Je sais, nous savons, les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs professions et nous saluons leur abnégation qui les conduit à remplir leurs missions dans des conditions pénibles et parfois décourageantes.

Leur sens du bien commun est plus fort. Il leur permet de maintenir le service public.

Je veux aussi saluer les policiers municipaux et l’ensemble des personnels du Pôle Sécurité : ils effectuent des missions complémentaires et constituent un maillon essentiel de la politique de sécurité et de tranquillité à laquelle j’ai toujours souhaité accorder l’attention la plus permanente pour le bien de tous.

Merci aussi de leur présence aux représentants de l’autorité judiciaire, aux représentants des avocats, des huissiers et des notaires de notre Cité.

J’adresse également un salut respectueux aux autorités religieuses de notre Ville et des représentants de toutes les confessions et courants de pensées philosophiques : chacun a sa place dans la Cité pour créer des liens entre les cœurs et les êtres dans la liberté, le respect de l’autre et la tolérance.

Je tiens également à citer les représentants de la vie économique et sociale de notre Ville : présidents et élus des chambres consulaires (FX Brunet, Daniel Pugès …), représentants des organisations professionnelles et des syndicats de salariés.

 

Vous le savez, il va y avoir des élections et l’on me dit que le maire doit être très prudent et si le candidat reste muet c’est encore mieux ! Mais on ne fera pas taire un tarbais parmi les tarbais. Qu’à cela ne tienne…

 

Bien sûr, j’ai l’honneur d’exercer une fonction publique que vous m’avez confiée et j’ai toujours eu à cœur d’en être digne, d’être digne de vous.

Je consacre à ma ville toute mon énergie, mes connaissances et les expériences que j’ai acquises à vos côtés.

Porter des projets, être utile à la communauté, soutenir, protéger… c’est ce que chacun fait pour les siens. Ce sont aussi les fondamentaux d’une politique publique qui plus que jamais doit être attentive et généreuse.

Ecouter, observer pour mieux comprendre et bien agir.

Je suis un citoyen impatient et un usager exigeant. Dans chacun de mes déplacements urbains je relève les manques, les petits défauts, ce qu’il faut encore améliorer.

Mais je relève aussi la force, le courage, la solidarité d’une ville qui sait se retrouver chaque fois qu’une difficulté surgit.

*Quand nous nous sommes trouvés devant le drame industriel de la fermeture du Giat ,toute la ville s’est mobilisée. Ensemble nous avons pris des décisions, c’était douloureux mais nous avons traversé l’épreuve.

*Quand nos régiments ont été menacés nous nous sommes battus comme des lions pour les préserver

Je veux remercier à nouveau les représentants du 1er RHP et du 35eme RAP notre amitié est puissante, elle est durable.

*Plus récemment, nous avons choisi de faire l’acquisition du Haras qui est un fleuron de notre Patrimoine. Cette décision a été prise à l’unanimité du Conseil municipal. Sur ce point, je veux saluer tous les élus. Bel exemple de solidarité. Je remercie les services de l’Etat qui, sur ce dossier comme sur bien d’autres, ont soutenu la ville. Peut-être peut- on y voir le signe de la pertinence de nos politiques publiques ?

 

Vous l’aurez compris ce soir, au risque de vous décevoir, je ne vous montrerai pas les travaux réalisés pour rendre Tarbes plus belle, plus attrayante pour séduire de nouveaux arrivants qui sont désormais plus nombreux. Mais regardez autour de vous, dans tous les quartiers !

Je ne vous montrerai pas non plus les nouveaux projets. Ils vous seront présentés bientôt.

Je veux simplement parler de vous, de nous, tarbais. Mais aussi de notre place dans un espace un peu plus grand : celui de la Communauté d’agglomération. Elle illustre dans les faits l’idée que je me fais de l’exercice du pouvoir : la gouvernance partagée, le respect des personnes et des équilibres territoriaux mais aussi sociaux, environnementaux et politiques au sens noble du terme.

Au-delà de ce pacte, nous avons scellé de réelles et belles amitiés. J’y suis très sensible.

 

Je voudrais encore saluer les forces vives de la cité : les entrepreneurs, les commerçants, tous ceux qui créent de l’activité économique et contribuent à l’emploi. Et comme tous les tarbais j’en rencontre beaucoup ; ils croient en Tarbes, ils aiment Tarbes et ils n’aiment pas que l’on dise que notre ville va mal, qu’elle est triste parce que cela nuit à l’attractivité économique et que ça leur fait du mal.Je pense aussi au tissu associatif dont la diversité fait la richesse de la Ville. Ils sont précieux dans la vie de la cité. Merci à tous les bénévoles qui sont des liens indispensables.

 

Maintenant je voudrais m’excuser auprès des Directeurs généraux, mais, comme citoyen tarbais, c’est le travail des agents que je voudrais saluer ce soir tous ceux qui assurent chaque jour des services à la population, qui œuvrent sans faiblir, ceux qui font vivre les projets ceux qui nous éclairent de leurs expériences et aident à la décision.

Un immense merci à tous.

Je l’ai dit, je suis un usager exigeant, parfois impatient mais je sais reconnaitre la qualité du service rendu et le travail bien fait. Mais je sais combien nous avons besoin des Directeurs et Directrices. Je les salue et les remercie tous.

Enfin, je veux saluer les élus, ceux qui font vivre la démocratie, qui sont au service de leurs concitoyens, et qui agissent pour le bien public.

 

Je forme donc le vœu que la période électorale qui s’ouvre soit caractérisée par le respect des principes démocratiques et républicains, la tolérance, le discernement afin de permettre au suffrage universel de s’exprimer dans la sérénité.

Je vous l’ai dit en préambule : on ne m’empêchera de dire mon amour pour Tarbes.

Et on ne m’empêchera pas non plus de la servir et d’aller de l’avant. Vous le savez bien, la marche fait partie de ma vie et en particulier la marche en avant !

Bonne et heureuse année à tous ! »