Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Roche-Vendée-Tarbes, samedi à 20h00 à la Salle Omnisports

samedi 21 décembre 2019 par Rédaction

Tarbes pour confirmer ses dernières sorties

Un match capital pour un TGB en quête de points face à des équipes de moindres cylindrées que les Lyon, Bourges, Basket-Landes ou Montpellier. Après les claques reçues contre Lyon, Bourges et Basket-Landes, les Tarbaises ont refait le plein de confiance tenant tête à Montpellier et en se qualifiant pour les quarts de la Coupe de France contre Nantes. Ces deux dernières prestations ont montré que les Tarbaises, malgré leur jeunesse et leur inexpérience, avaient du caractère et du talent et il leur en faudra en Vendée. François Gomez va certainement leur mettre la pression, car il n’a pas apprécié la passivité de ses joueuses qui n’ont réagi que quand elles se sont retrouvées 10 points derrière les Nantaises. D’autant qu’un coup est jouable à La Roche qui vient de s’imposer ce mercredi en Turquie en Play-Off d’Eurocup et qui jouera le match Retour quatre jours après la réception de Tarbes. Les Vendéennes, pour leur première qualification européenne, auront peut-être la tête à une qualification en 1/8ème qui leur tend les bras. L’an passé le TGB avait remporté le match Aller au Quai 78-69 avant de s’incliner au Retour en Vendée 62-48.

Roche-Vendée joue avec les gros

Roche-Vendée a démarré la saison en trombe en atomisant à l’Open Villeneuve d’Ascq (100-60), en allant s’imposer largement à Bourges (69-77) et en battant Charnay (88-80) et surtout Basket-Landes (62-56). Après un court échec à Montpellier (66-61), les Vendéennes ont lourdement chuté (74-90) lors du derby contre Landerneau. La Roche s’est repris en s’imposant à Saint-Amand (65-74) avant de rechuter à Charleville-Mézières (79-63). Roche-Vendée, avec 13 points (5 victoires, 2 défaites) occupe la cinquième place juste derrière les « gros » Montpellier, Lyon, Bourges et Basket-Landes.

Un beau parcours européen

Pour sa première saison européenne, le promu 2017 réalise un beau parcours en prenant la seconde place de son Groupe derrière Charleville-Mézières. Après deux revers consécutifs à Fribourg (73-60) et contre Charleville-Mézières (58-80), Roche-Vendée a enchaîné quatre succès de rang contre Liège (90-51), contre Fribourg (71-51), à Charleville-Mézières (81-84) et à Liège (58-74). En match de Barrage des 1/8èmes, les Vendéennes ont gagné (79-83), ce mercredi à Beksitas, un des meilleurs troisièmes de Groupe.

Un effectif très homogène

Un bon parcours de début de saison sans doute dû à l’homogénéité d’un Groupe conservé à 80% avec seulement deux changements avec l’arrêt de Dia et le départ de Sutherland (Araski). Deux départs compensés par les arrivées de Chery (Prêt de Lyon) et d’Amant (Montpellier). Emmanuel Brody a conservé sept joueuses de son effectif (Hériaud, Bailey, Samson, Lucet, Monpierre, Ugoka et l’inusable Ngoyisa. Un effectif composé de joueuses confirmées et expérimentées dont les fers de lance sont l’Américaine Bailey et la Nigériane Ugoka. Emmanuel Brody fait tourner ses neuf joueuses et use ses adversaires par les rotations autour de Bailey, Amand, Hériaud, Lucet et Ugoka.

Effectif 2019-2020

Poste 1

N° 6 Caroline Hériaud : 23 ans, 1,65 m. (7,9 points de moyenne, records 16 points, 7 passes décisives, 4/8 à 3 points, 3 doubles en LFB / 6 points de moyenne, records 15 points, 3/3 à 3 points, 8 passes décisives en Eurocup.)

N° 31 Océane Monpierre : Internationale U16, U17, U20, 19 ans, 1,70 m (7,75 points de moyenne, records 16 points, 7 passes décisives, 3 doubles en LFB / 7,6 points de moyenne, records 11 points, 3 doubles, 7 rebonds, 8 passes décisives en Eurocup).

Poste 2

N° 10 Jasmine Bailey : USA, 29 ans, 1,76 m. (13,9 points, 6,5 rebonds, de moyenne, records 19 points, 9 rebonds, six doubles, en LFB / 13 points de moyenne, records 18 points, 11 rebonds, 2/2 à 3 points, 5 doubles, 1 double-double en Eurocup.)

N° 7 Clémentine Samson : 28 ans, 1,81 m. (4,1 points de moyenne, record 10 points, 6 rebonds en LFB / 7,6 points de moyenne, records 11 points, 3 doubles, 2/3 à 3 points en Eurocup).

Poste 3-4

N° 11 Kendra Chery : Internationale U16, U17, 18 ans, 1,88 m. (3,1 points de moyenne, records 5 points, 9 rebonds, en LFB / 8,7 points de moyenne, records 13 points, 2 x 1/2 à 3 points 2 x 10 rebonds, 3 doubles, 2 double-doubles, en Eurocup).

Poste 4

N° 16 Soana Lucet  : 32 ans, 1,86 m. (9,3 points de moyenne, records 18 points, 6/7 à 3 points, 2 x 6 rebonds, 3 doubles, en LFB / 9 points de moyenne, records 14 points, 8 rebonds, 6 interceptions, 4/12 à 3 points, 4 doubles, en Eurocup).

N° 1 Uju Ugoka : Nigeria, 26 ans, 1,85 m. (10,75 points, 8,5 rebonds de moyenne, records 19 points, 12 rebonds, 3/4 à 3 points, 4 doubles, 2 double-doubles en LFB / 9,3 points de moyenne en 3 matchs, records 17 points, 15 rebonds, 1 double-double en Eurocup.)

N° 17 Natalia Farkasova  : Poste 4 : 20 ans, 1,83 m, 1 match, 4 points en LFB / 2 points de moyenne en 4 matchs, records 6 points en Eurocup).

Poste 5

N° 97 Marielle Amand : Internationale, 30 ans, 1,90 m. (10,9 points de moyenne, records 18 points, 7 rebonds, 4 doubles en LFB / 9,8 points de moyenne en 6 matchs, records 19 points, 5/7 à 3 points, 9 rebonds, 2 doubles en Eurocup)

N° 50 Bernadette N’Goyisa : Internationale congolaise, 1,95 m, 37 ans. (8,7 points de moyenne, records 18 points, 10 rebonds, 3 doubles en LFB / 20,3 points de moyenne en 3 matchs, records 25 points, 10 rebonds, 3 doubles en Eurocup).

J-J L.