Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

IMUN ou l’apprentissage de la diplomatie !

jeudi 19 décembre 2019 par Rédaction

Honourable chair, fellow delegates, welcome. Mais qu’est-ce que ce charabia, me direz-vous ? Ce charabia, c’est la façon dont doit commencer un discours à IMUN, Iberian Model United Nations, le Modèle Ibérique des Nations Unies, qui se tient chaque année depuis 25 ans à Lisbonne.

L’année dernière, les élèves de Seconde Section Européenne du lycée Théophile-Gautier ont pu participer à la conférence de Tournefeuille. Ils ont débattu sur des questions aussi diverses que la gestion des réfugiés climatiques ou bien encore de la façon dont il est possible de réduire la corruption. Enthousiasmée par cette expérience, une partie de la classe a souhaité créer un club MUN à Théo afin de pouvoir participer à d’autres conférences.

Quinze « Théophiliens » se sont récemment rendus au Portugal, en compagnie d’élèves du lycée Françoise de Tournefeuille pour participer à IMUN à Lisbonne. Pour se préparer au mieux à cet événement, ils ont d’abord effectué des recherches sur les sujets sur lesquels ils allaient devoir débattre. Devant incarner le rôle d’un diplomate d’un pays en particulier lors des débats, ils ont ensuite dû imaginer des solutions aux différents problèmes qui se posaient à eux. Il faut savoir que ces solutions doivent être présentées sous forme de résolutions au format des Nations Unies et donc être mises en page d’une façon très précise.

C’est à l’école américaine Carlucci, basée à Sintra, petite ville proche de Lisbonne que se sont déroulés les trois jours de simulation IMUN. Durant leur première journée, les « Théophiliens » ont échangé avec les autres délégués venus du monde entier : c’est ce qu’on appelle le “lobbying”. L’après-midi, ils ont défendu les résolutions qu’ils avaient rédigées et tenté de trouver des délégués qui étaient d’accord pour les signer. Le lendemain, les débats formels ont réellement démarré. Nos quinze "Théophiliens" ont notamment pu débattre sur des questions telles que les programmes gouvernementaux de surveillance, le rôle de l’écotourisme ou encore les effets de l’impérialisme sur les nations anciennement colonisées ; et tout ça en Anglais, bien sûr ! La conférence s’est achevée le samedi soir, après trois longues et intenses journées de débats.

Grâce à ces conférences, ces futurs négociateurs aiguisent, voire parfois se découvrent plusieurs qualités : ils améliorent leur maîtrise de la langue de Shakespeare et apprennent beaucoup sur des sujets brûlants de l’actualité mais également sur d’autres plus généraux. Mais surtout, les élèves cultivent leur confiance en eux et développent leur aisance à l’oral. A Lisbonne, certains sont montés sur la scène pour parler devant près de deux cents personnes !

Romain Bounet