Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Conférence de presse : Gérard Trémège réplique à Myriam Mendez (ACTUALISÉ)

dimanche 15 décembre 2019 par Rédaction


En forme le maire de Tarbes et candidat à sa succession. Cet après-midi, il a tenu une conférence de presse pour répondre à Myriam Mendez, son ancienne adjointe. Il a voulu démontrer que chez lui il n’y avait pas confusion des genres et qu’il était serein devant les menaces de sa jeune adversaire, prête paraît-il à saisir la préfecture et la commission de propagande. Reportage à venir...

En ouverture de la conférence de presse, Gérard Trémège annonçait qu’il allait lui aussi multi plier les conférences de presse : « Même si on n’a rien à vous dire, on vous invitera pour vous le dire. On fera en sorte que ce rien puisse apparaître comme quelque chose d’énorme. Vous voyez à mes côtés trois grandes personnalités tarbaises : Pascal Claverie, Andrée Doubrère, Gilles Craspay. Cet exercice là, on peut s’amuser à le faire régulièrement. Je n’ai pas voulu jusqu’à présent me prêter à ce jeu. Je suis extrêmement surpris. D’abord quand quelqu’un qui s’engage en disant « je suis une image apolitique » et qui a fait des pieds et des mains pour obtenir l’investiture de La République En Marche, et ne l’ayant pas obtenu s’entoure aujourd’hui de grandes personnalités politiques (…) AUDIO ci-dessous

Le maire est revenu sur les projets évoqués et qui ne sont nouveaux puisque engagés, certains figurant au programme de 2014. Et de commenter en premier le projet du nouveau palais des sports puis celui de la place au Bois.

« Le centre de santé s’inscrit dans le projet “Action Cœur de Ville” »

Gérard Trémège : “Le centre de santé municipal (budget évalué à 450 000 €) s’inscrit dans un projet global qui s’appelle Cœur de Ville. Comme d’ailleurs la place au Bois. Lundi au conseil municipal notre chargé de mission Philippe Lasterle fera le point sur l’action Cœur de Ville. Aujourd’hui, c’est 15 projets, 120 logements qui vont être rénovés en centre-ville, c’est 8,5 millions et demi d’euros d’investissements. On nous rétorque, ce sont des nouveaux projets parce que ce n’est pas passé en conseil municipal. Je rêve. Avant que ça passe en conseil municipal, on y travaille en amont pendant des mois, pendant des années. Je répète, le maire qui est aussi candidat continue son travail, et le maire porte des projets engagés par la mairie depuis de longs mois, certains depuis 2018 ».

« Le centre de santé : avec Madame Doubrère, nous avons décidé de créer un centre de santé. Cette décision résulte de l’étude que nous avons commandée à un cabinet (ENEIS) en juin 2018. Nous avons été surpris que dans l’analyse des besoins des Tarbais, les besoins les plus prégnants mis en avant, le premier c’était “Comment je fais, je n’ai plus de médecin”. Le deuxième, c’était la sécurité. Il y a longtemps que je vous dis : “on va embaucher des policiers municipaux supplémentaires. Le nombre de caméras est passé de 28 à 64. Dans quelques jours, nous allons inaugurer le nouveau centre de supervision. Est-ce que c’est un projet nouveau ? On y travaille depuis des années. Sur le centre de santé, avec Andrée Doubrère, on s’est dit comment on fait pour répondre à ce besoin. L’expérience nous a démontré qu’il ne suffit pas de construire un bâtiment, de l’aménager pour que des médecins accourent pour s’y installer. Malheureusement, les jeunes médecins ne sont pas très nombreux à venir taper à nos portes. Le déficit sur la ville de Tarbes est énorme. On a eu l’idée puisque l’on ne peut pas trouver de jeunes médecins qui veulent s’installer, on va malgré tout créer un centre santé et on va embaucher des médecins retraités, qu’on va salarier (entre 5 à 6000 euros). Aujourd’hui le centre de santé s’appellera “Centre de santé Louis Lareng”, du nom du créateur du SAMU. Il sera installé place du Foirail et vraisemblablement ouvert en avril. A l’emplacement de l’église évangélique. Ce centre de santé va être installé sur une surface de 267 m2, avec 5 cabinets autonomes. Nous allons louer toute la maison. On va embaucher des secrétaires médicales. Les travaux commenceront en début d’année. Aujourd’hui, on a 6 médecins. Ce qui nous permet de dire qu’on va démarrer en avril avec 3 médecins ETP pour enclencher le mouvement. L’objectif étant d’en accueillir au moins 5. Même plus puisque nous avons prévu d’ouvrir 10h/jour, de 8h du matin à 20h du soir et si l’on peut 6 jours/7. En même temps que le cabinet médical, nous louons deux appartements au-dessus qui seront également rénovés. Nous proposerons aux internes qui voudront venir s’installer de les loger dans ces appartements, de 100 m2 chacun. Ce n’est pas du flan ». Audio ci-dessous

Gérard Trémège a présenté un document qui va être distribué prochainement.

===

Lors de la dernière conférence de Stéphanie Abbadie, cheffe de file de la République En Marche, le docteur Martine Couderc, chargée du dossier Santé au sein de cette équipe, avait déclaré que la proposition de Gérard Trémège de solliciter des médecins retraités pour faire fonctionner une maison de santé ne marcherait pas, le maire de Tarbes a répondu (audio ci-dessous)