Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Municipales 2020 : Myriam Mendez dégaine contre Gérard Trémège, le maire de Tarbes réplique par un missile !

jeudi 12 décembre 2019 par Rédaction

L’ancienne adjointe de Gérard Trémège qui a démissionné six mois environ avant les élections municipales de 2020 pour monter sa propre liste, a présenté hier trois de ses colistiers : Jacques Bertrand, avocat, ancien bâtonnier, ancien PRG, ancien adjoint de Raymond Erraçarret, ancien maire de Liac (1995-2001) qui se présenta en 2008 avec Pierre Lagonelle ; Hirachidine Saindou, champion du monde de kickboxing et Philippe Lassalle, gérant de l’imprimerie associative “Images”, président d’une association d’insertion, ancien du PS qui fut directeur de campagne de Jean Glavany en 2008.

Myriam Mendez a annoncé, à cette occasion, qu’elle allait saisir la préfecture et la commission de campagne car selon elle, il y a des irrégularités juridiques dans la campagne du maire sortant. « Aujourd’hui, nous avons, dit-elle, un maire qui confond les genres et qui confond donc le statut de candidat et de maire. Pourtant, le code électoral est clair. La loi est précise. Les six derniers mois qui précédent l’élection, tous les candidats sont à égalité et le maire ne peut plus annoncer de nouveaux projets et encore moins utiliser les services de la mairie pour les présenter en tant que maire. Mais le maire fait tout l’inverse dans notre ville ». Et de citer les projets de la place au Bois, du palais des sports, la réception des gilets jaunes. Et de finir par adresser un carton jaune à son ancien mentor.

Gérard Trémège répond du tac au tac. Il rappelle qu’il est maire de Tarbes au moins jusqu’au 22 mars et qu’il continue à exercer son mandat comme il le fait tous les ans, qu’il y ait ou pas des élections. D’où les réunions de quartier en présence des services municipaux. Les projets de la place au Bois et du Palais des Sports figuraient dans le programme de 2014 pour le premier et a été lancé depuis 2018 pour le second. Il déclare ne pas mélanger les genres, se contentant de faire son travail jusqu’au bout. Au carton jaune de Myriam Mendez, il brandit un double carton rouge pour incompétence et manque de respect ! Et vlan. La campagne s’anime…