Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Tarbes-Graulhet, samedi à 18h30 à Trélut

jeudi 12 décembre 2019 par Rédaction

Graulhet voyage mal

Graulhet, sauvé de la descente en Fédérale 2 par la relégation financière de Rodez, vit de nouveau une saison galère, avec une dernière place synonyme de relégation en fin de saison, Avec deux victoires et trois bonus défensifs, pour huit défaites et un match en retard, les Graulhétois sont en mauvaise posture à quatre points de Bagnères, le premier non relégable. Le SC Graulhet a battu Oloron (18-10) et Fleurance (17-14) sur son terrain où il a perdu de peu contre Pamiers (10-17) et Mauléon (22-24). Par contre, les Tarnais ont chargé en déplacement à Albi 77-0, à Blagnac (54-0), à Lavaur (40-12) et dernièrement à Lannemezan (45-6) mais ils ont inquiété Bagnères (21-16). De mauvais résultats qui ne plombent pas un Groupe qui est homogène et saint, avec beaucoup d’anciens et des nouveaux qui se sont bien bien adaptés. Graulhet a marqué 5 essais et en a encaissé 43 mais possède en Dumont un buteur qui a réussi ving-quatre pénalités et a transformé les cinq essais. 

Des Graulhétois blessés

Battus largement chez eux au match Aller, les Graulhetois ne se font guère d’illusion en venant à Tarbes. D’autant qu’ils joueront un match en retard vital contre Saint-Sulpice le week-end d’après, qui est plus abordable sur leur terrain. Un match en retard qui s’avère capital dans l’optique du maintien et les Graulhetois ne prendront certainement pas le risque de tout perdre. Le club vit une saison galère, également au niveau des blessures et de la suspension de six matchs de Niadabolo, ce qui peut aussi expliquer les mauvais résultats. Par rapport au match d’ouverture contre Tarbes, six titulaires sont toujours blessés. Une quinzaine de joueurs, entre les seniors et les Espoirs, sont passés à l’infirmerie avec peut-être un seizième qui est sorti sur entorse à Lannemezan où il n’y avait que 22 graulhetois sur la feuille de match. Le Groupe pour Tarbes devrait être le même, à l’exception de Berail qui devrait être suspendu. Deux autres joueurs importants, Montels et Demassi, sont sous le coup d’un troisième carton mais l’effectif, compte tenu des absences, n’offre peut-être pas le choix de les ménager.

Graulhet veut se rassurer avant Saint-Sulpice

Pour autant, Graulhet ne viendra pas en victime expiatoire en Bigorre, ce ne serait pas le genre de la maison. Jean-Christophe Bacca, a du caractère, et pour lui, le combat et l’engagement, sont des vertus essentielles au rugby. Les Tarbais vont tomber contre une équipe qui ne baissera pas les bras et qui essaiera de se rassurer au niveau du comportement pour bien préparer Saint-Sulpice. Même lors de leur dernière sortie, à Lannemezan, les Graulhetois ont tourné à 12-6 à la mi-temps avant d’encaisser une interception dans leurs 22 M. Ils encaisseront trois autre essais, dont un dans les dernières minutes et un dans les arrêts de jeu. A Lavaur, Graulhet menait 11-12 à la mi-temps, avant de craquer après avoir joué quarante minutes en infériorité numérique, dont vingt minutes consécutives, sur les trente minutes de la seconde mi-temps. A Albi, les Graulhetois ont pris deux essais d’entrée (1ère et 3ème) mais ils n’ont encaissé le troisième que juste avant la mi-temps. Ensuite la puissance albigeoise a fait le reste avec huit autres essais. A Blagnac, le Sporting a encaissé trois essais, dont deux en début et en fin de première mi-temps, avant d’en prendre cinq de plus en seconde période. Plus que le score, le contenu du match sera important, face à une équipe tarbaise qui ne dispute pas le même championnat, à l’image d’Albi et de Blagnac. Les objectifs seront la conquête, mêlées, touches, ballons et la discipline, pour se préparer au mieux pour la réception de Saint-Sulpice. Avec vingt-trois cartons jaunes et un rouge, Graulhet paye cher son indiscipline.

Staff 

Jean-Christophe Bacca (Avants), Philippe Oro (Arrières)

Effectif 2019-2020

Cette saison, le staff a utilisé trente-six joueurs dont dix Espoirs

Pilier

Stéphane Crépel : 25 ans, 1,79 m, 123 kg, (5 matchs, 2 titularisations)

Grégory Lagikula : 29 ans, 1,88 m, 103 kg, (2 matchs, 1 titularisation)

Nicolas Demasi : 32 ans, 1,73 m, 108 kg, (9 matchs, 4 titularisations) en provenance de Balma

Beka Burdiashvili : 27 ans, 1,84 m, 134 kg, (5 matchs, 4 titularisations) de retour de La Seyne

Alico Kaikatsishvili : 24 ans, 1,80 m, 120 kg, (9 matchs, 8 titularisations)

Clément Vicente : 23 ans, 1,77 m, 104 kg, 1 remplacement contre Tarbes

Talonneur

Dimitri Berail : 25 ans, 1,77 m, 100 kg, (8 matchs, 6 titularisations)

Guillaume Ducombs : 20 ans, 1,74 m, 105 kg, (5 matchs, 1 titularisation)

Hugo Ferlus : 21 ans, 1,80 m, 110 kg, (6 matchs, 1 titularisation)

Nicolas Navarro : Espoirs, (6 matchs, 3 titularisations)

Deuxième ligne

Bilal Abeb : 30 ans, 1,96 m, 122 kg, 1 remplacement contre Tarbes

Thomas Barthe : 24 ans, 1,96 m, 120 kg, (3 matchs, 2 titularisations), passé par les Espoirs Albi

David Llach : 26 ans, 1,91 m, 99 kg, (9 matchs, 8 titularisations)

Olivier Régnier : 32 ans, 1,92 m, 108 kg, 1,92 m, 108 kg, (10 matchs, 7 titularisations

Dimitri Fondoux : 22 ans, 1,90 m, 105 kg, (9 matchs, 3 titularisations) en provenance de Rodez

Troisième ligne

Paul Armengaud : 21 ans, 1,89 m, 105 kg, (10 matchs, 5 titularisations) en provenance des Espoirs d’Albi

Théo Gilbert : 21 ans, 1,89 m, 100 kg, 1 remplacement à Albi

Mehdi Kesseiri : 25 ans, 1,85 m, 105 kg, (10 matchs, ­6 titularisations)

Jules Montels : 29 ans, 1,87 m, 87 kg, (10 matchs, 9 titularisations

Paul-Alexandre Oro : 31 ans, 1,84 m, 118 kg, (9 matchs, 5 titularisations), 1 essai, en provenance de Castelsarrasin

Malakaï Ravulo : 36 ans, 1,98 m, 108 kg, (7 matchs, 5 titularisations ex international fidjien (2010-2016)

Charnière

Melvil Fraysse (m) : 22 ans, 1,77 m, 73 kg, (6 matchs, 2 titularisations)

Anthony Poujol : 32 ans, 1,80 m, 79 kg, (9 matchs, 7 titularisations), passé par Aix et Albi en Pro D2

Benjamin Dumont (o) : 29 ans, 1,85 m, 90 kg, (10 matchs, 9 titularisations)

Jean-Charles Icart (o) : 23 ans, 1,87 m, 83 kg, (3 matchs, 3 titularisations)

Benjamin Roudière (o) : 31 ans, 1,81 m, 92 kg, (4 matchs, 2 titularisations en provenance de Fos/Mer

Trois-quarts

Romain Bille : 31 ans, 1,74 m, 74 kg, (2 matchs, 1 titularisation)

Anthony Delbos : 27 ans, 1,78 m, 93 kg, (9 matchs, 9 titularisations), 1 essai, en provenance de Lombez-Samatan

Alexis Montbroussous : 29 ans, 1,80 m, 87 kg, (9 matchs, 8 titularisations)

Jérôme Montbroussous : 31 ans, 1,90 m, 90 kg, (10 matchs, 9 titularisations)

Hugo Plane : 21 ans, 1,82 m, 78 kg, (4 matchs, 4 titularisations)

Guillaume Terme : 28 ans, 1,83 m, 83 kg, (6 matchs, 6 titularisations

Niadalobo Viatali Sokevita : Fidji, 32 ans, 1,89 m, 91 kg, (5 matchs, 4 titularisations) en provenance de Céret

Ludovic Itan : 30 ans, 1,90 m, 110 kg, (7 matchs, 5 titularisations) en provenance d’Albi

Anthony Delbos : 26 ans, 1,85 m, 85 kg, en provenance de Lombez-Samatan

Jonathan Orsi : 33 ans, 1,90 m, 100 kg, deux remplacement contre Pamiers et à Albi, de retour de La Seyne

Jean-Jacques Lasserre