Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Fermeture du magasin H&M : mise au point du maire de Tarbes

vendredi 1er novembre 2019 par Rédaction

Suite à l’annonce de la fermeture du magasin H&M à Tarbes et à certains bruits qui circulent, Gérard Trémège a tenu à faire une mise au point.

Il a rappelé comment H&M est venu s’installer à Tarbes à la place du cinéma CGR rue Maréchal Foch : « A l’époque, le directeur du cinéma était venu m’annoncer que le cinéma allait emménager sur la zone d’activités d’Ibos pour créer un complexe cinématographique, car placé en centre ville , pas de parking, les clients prenant des PV , cela bloque tout développement etc. La suite nous la connaissons, il est venu s’installer sur le site de l’arsenal, où aujourd’hui plus de 1 000 personnes y travaillent avec près de 40% de créations d’emploi.

Le cinéma déménageant, le bâtiment est libre, là un promoteur l’achète, le rénove intégralement et dans le même temps nous avons tout fait pour faire venir H&M qui était à Pau. La stratégie d’H&M n’était pas de se développer sur des villes moyennes, néanmoins nous avons réussi à le faire venir à Tarbes.

Si H&M a permis d’offrir à la clientèle pendant 9 ans des produits de qualité et des prix convenables c’est grâce à cette implantation. Oui nous avons été à la base de l’implantation d’H&M, nous avons pris une part, par contre nous ne prenons aucune part à la décision qui est prise par la direction, arrivant au terme du bail des 9 ans de ne pas demander son renouvellement compte tenu du loyer très élevé : 250 000€ par an.

Qu’H&M quitte ce local ne veut pas nécessairement dire qu’il quitte la ville de Tarbes. Nous travaillons avec des promoteurs sur des solutions alternatives et avec des loyers nettement inférieurs. Je rappelle que pour l’installation d’une entreprise quelle qu’elle soit, c’est quand même les chefs d’entreprises qui sont décisionnaires tant pour l’installation que pour la fermeture.

Il n’y a pas que le loyer qui empêche H&M à ne pas renouveler le bail, il y a aussi la perte du chiffre d’affaires du marché du textile de 15% en 10 ans. Le textile subit depuis 2008 et la mode en général une crise sans précédant, il est passé de 31 à 26 milliards d’euros en 2018. Il y a également le commerce en ligne plus 16% par an, ce qui représente tout commerce confondu 91 milliards d’euros, autant de chiffres d’affaires qui échappent aux commerces traditionnels.

Il faut savoir qu’H&M aura fermé 170 magasins en Europe fin 2019, donc ce n’est pas un phénomène tarbo/tarbais et ce n’est pas non plus parce que le maire ne fait je ne sais pas quoi !

Depuis quelques années à Tarbes, nous nous employons à redynamiser le centre ville, il y a des commerces qui se portent bien et je tiens à remercier les commerçants de ma ville qui connaissent, connaitront ou ont connu des difficultés et qui se battent vent-debout pour maintenir leurs entreprises et les emplois, ce n’est pas toujours simple et nous les aidons de la meilleure façon possible.

Dès qu’H&M fermera en janvier, il y aura de suite une solution de remplacement et nous y travaillons et nous espérons que les propriétaires accepteront de baisser leur loyer car aujourd’hui quand on annonce un loyer de 250 000€ par an ça fait fuir tout le monde.

Dans le périmètre Action Cœur de ville, 12 immeubles sont en cours d’acquisition, ils vont faire l’objet de rénovation complète y compris des pieds d’immeubles avec des fonds de commerces qui seront loués dans des conditions normales, cela représente pour les seuls travaux 7 millions 200 000 euros, autant de travaux pour les entreprises locales.

Nous n’avons pas de baguette magique mais nous faisons un travail de fond et un travail sérieux.

Je suis très furax de la décision prise par H&M et la ville fait tout ce quelle peut pour maintenir l’activité. »

Nicole Lafourcade